article(s) dans votre panier VOIR

Utilisation de l'outil Extrusion dans Maya 2015

  • Vidéo 19 sur 54
  • 8h03 de formation
  • 54 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Utiliser l'extrusion pour modéliser des ailerons - Atelier pratique 2
00:00 / 03:11
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans ce tuto Maya 2015, le formateur vidéo en ligne nous montre comment utiliser l’extrusion pour modéliser des Ailerons. L’outil « extrusion », visible sur le logiciel Maya, permet d’appréhender des formes et des reliefs sur un objet 3D. Pour y parvenir, nous devons d’abord additionner des faces sur chaque extrémité de notre objet. Avec la commande « extruct face », nous faisons sortir des « ailerons » sur chaque face. Ces ailerons doivent être ajustés en axe et en taille. Nous pouvons aussi leur attribuer plus de profil grâce à la flèche verte sur notre interface. A part les ailerons, nous intégrons également « des arêtes » devant et derrière l’objet. Avec l’outil « modeling toolkit » puis « connect », nous insérons les arêtes. Ces derniers sont utiles pour obtenir plus de polygones sur notre objet. Après avoir mis les arêtes, nous étirons des « petits ailerons » en bas de l’objet. Avec les flèches de direction et les commandes « shift » et « extruct », nous modifions l’échelle et la position adéquate des petits ailerons par rapport à la taille de l’objet. Une fois qu’on a ajouté tous ces segments externes, nous devons souder les points de rencontre de chaque segment. Ces points de rencontre rectifient la proportionnalité entre les polygones. A la fin, notre objet s’affiche sur une parfaite symétrie puisque nous contrôlons la texture et la disposition des faces.