article(s) dans votre panier VOIR

Tuto After Effects | Le motion Blur

  • Vidéo 36 sur 46
  • 6h00 de formation
  • 46 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Le motion Blur
00:00 / 08:51
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
55,00€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans cette formation After Effects CC sur le plugin Trapcode particular, nous allons voir les réglages du MOTION BLUR, que vous allez trouver dans PARTICULAR, en descendant vers l’onglet RENDERING, qui est le tout dernier onglet. C’est ce qui va permettre de créer un effet de flou de bouger en fonction des déplacements des particules, c'est-à-dire que lorsqu’une particule va se déplacer, on va avoir une légère trainée derrière la particule donc qui va le rendre flou, et qui va donner un mouvement plus crédible, plus réaliste. Vous allez avoir plusieurs façons de configurer votre MOTION BLUR. Ici donc vous avait off, soit désactiver, COMP SETTINGS et on. Donc COMP SETTINGS, le MOTION BLUR va être géré par les réglages de la composition, ce n’est pas PARTICULAR qui va le gérer, mais le MOTION BLUR qui sera sur le système PARTICULAR sera gérer de la même façon et par le MOTION BLUR de la composition. Pour rappel, pour régler le MOTION BLUR de votre composition, vous venez ici, « Paramètre de composition » vous allez dans « avancé » et ici on va gérer le MOTION BLUR avec l’obturateur et la phase d’obturateur. Donc ici, c’est le réglage pour l’ensemble de la composition. Évidemment pour l’activer, on vient activer ici la MOTION BLUR pour l’ensemble des compositions et je viens sélectionner que dans ma compo de feu d’artifice, il y a une MOTION BLUR. Et j’ai un MOTION BLUR qui s’applique, dans mon paramètre de compo je peux augmenter la MOTION BLUR avec l’obturateur, alors je vais être restreint, car au niveau de la composition, la valeur de maximum de l’obturateur est de 720, vous voyez je ne peux pas aller au-dessus, et je ne peux pas aller au-dessous de 0. La phase d’obturateur définit si le MOTION BLUR est fait avant ou après les particules, c'est-à-dire que les parties floues sont devant ou derrière les particules. Ça en y reviendra tout à l’heure, mais en général on y met la valeur qui est la moitié de celle-ci. L’échantillon par image va être le nombre de subdivisions, je dirais de détail de ce MOTION BLUR, plus vous allez mettre d’échantillon, plus ça sera long a calculé, mais plus votre effet sera jolie. Donc ça, c’était les réglages en passant par les paramètres de composition. Finalement, c’est très petit de le gérer comme ça alors déjà parce qu’on est limité, mais aussi parce que l’on va peut être avoir pour notre système de particules un flou mouvement qui sera différent de tous les autres flous mouvements de la composition. Alors flou mouvement propre à notre système de particules. Donc, c’est beaucoup plus intéressant de ne pas le gérer par ici, avec COMP SETTINGS, mais donc de le gérer entièrement avec PARTICULAR, donc je vais le mettre sur ON, je vais désactiver mon flou mouvement ici, et on va pouvoir avoir beaucoup d’options, donc déjà le SHUTTER ANGLE, qui pouvoir définir la taille, la longueur des trainées je dirais, l’importance de ce flou mouvement vous êtes limité à présent 3600 (au lieu de 720), et à cette valeur vous pouvez vraiment avoir un flou mouvement important et faire des trainées véritablement longues. SHUTTER PHASE va définir si le flou va être devant ou derrière les particules : si vous en négatif, il va se faire devant, si vous être en positif, il va se faire derrière, la logique c’est quand même de le mettre en positif, la j’en ai peut être mis trop beaucoup. Ici TYPE va pouvoir définir si on est en mode linéaire ou en mode automatique, si on définit le nombre d’échantillons, on va mettre SUBFRAME SAMPLE, et on va définir le nombre d’échantillons pour se flou mouvement. Et bien sûr, plus je vais avoir d’échantillons, plus mon flou mouvement sera beau, mais plus il sera long à calculer. Je vais rester par exemple à 16 ; on déjà un flou mouvement qui donne quand même du réalisme, par exemple sur ces petites étoiles, vous voyez que sans flou mouvement on n’y croit pas trop, mais des qu’on active le flou mouvement, c’est beaucoup plus réaliste, on a une impression de vitesse, qui est bien plus importante. Ici nous avons l’opacity BOOST qui va nous permettre de rajouter, de compenser la perte de luminosité lorsqu’on se sert de flou mouvement. Vous voyez par exemple, qu’en image de base, sans flou mouvement, a cette luminosité, et dès que j’active le flou mouvement, on perd en luminosité. Avec OPACITY BOOST, je peux rajouter un peu de puissance, un peu de lumière, je vais mettre 2, donc voila je récupère de lumière que j’avais perdue à cause de mon MOTION BLUR. DISREGARD va vous permettre de faire en sorte que certains éléments de votre effet ne seront pas pris en compte par le MOTION BLUR. Je m’explique, ici le MOTION BLUR va prendre en compte tout, c'est-à-dire, on va avoir du MOTION BLUR pour le déplacement des particules, mais on va aussi avoir du MOTION BLUR pour le déplacement de ma caméra. Supposons qu’ici que ma caméra par exemple se déplace de droite à gauche, on va avoir une trainée liée au mouvement des particules, mais on aura aussi une trainée gauche droite, qui sera liée au déplacement de la caméra. Quand la caméra se déplace, cela crée un mouvement et ce mouvement est pris en compte par le MOTION BLUR. Donc voila ce qui se passerait si je ne touche à rien. Ici dans DISREGARD je peux faire en sorte que le mouvement de la caméra ne soit pas pris en compte par le MOTION BLUR. Donc, j’active ici, je mets caméra motion, j’aurais du MOTION BLUR uniquement vis-à-vis du mouvement de mes particules, et non pas vis-à-vis de mes particules et du mouvement de la caméra. Donc ça, c’est la première option, on active la caméra motion, et on a ensuite le PHYSIC TIME FACTOR, qui va vous permettre de geler les particules et lorsque l’on gèle ces particules, on n’a pas forcément envie d’avoir une MOTION BLUR qui va être appliqué sur la particule gelée, parce qu’on veut que cette particule gelée soit nette justement. Donc la si on est dans le cadre d’une vidéo ou on va geler les particules, on active le PHYSIC TIME FACTOR pour protéger, je dirais, ce gèle de particule de l’effet MOTION BLUR. Évidemment si on a à la fois mouvement de caméra, et PHYSIC TIME FACTOR, on va choisir « camera motion & PHYSIC TIME FACTOR » pour protéger à la fois le mouvement de la caméra et le PHYSIC TIME FACTOR de l’effet de MOTION BLUR.