article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Artlantis | Outil de post production

  • Vidéo 55 sur 57
  • 4h51 de formation
  • 57 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Outil de post production
00:00 / 06:15
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
69,00€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Les outils de post production ou préproduction, puisque pour chaque point de vue, comme ici dans nos paramètres de point de vue, nous avons de petit GOODIES de rendu qui nous permettent de modifier quelques paramètres, j’ai ici par exemple un outil qui va me permettre de renforcer l’intensité, soit des tons clairs, ou de baisser surtout l’intensité, soit d’éclaircir les tons foncés, donc un premier rééquilibrage possible de mon futur rendu parce qu’il s’agit bien de mon rendu en ce moment. En dessus des outils de post production, mais en pré production, donc voyons en quoi cela consiste, la première chose je pourrais appliquer un filtre général à mon image, c’est-à-dire à saturer ou désaturer dans un ton particulier. En revanche, c’est un filtre qui s’applique à l’ensemble de mon projet. Je pourrais saturer ou au contraire totalement désaturer mon image, d’ailleurs là pour le coup mix COLOR s’adapte pour donner un rendu qui pourrait être de type un peu sépia par exemple, mettons un peu plus oranger. Sur quoi, je pourrais également ajouter une notion de contraste, c’est-à-dire renforcer cette notion de contraste, nous allons saturer un peu notre image sur les couleurs prévues initialement, renforcer le contraste des images et la luminosité générale de l’image. Voyez que nous sommes déjà très loin de ce que nous avions initialement, une image qui était peut-être un peu plus lisse et là nous avons quelque chose de largement renforcer, notre image n’étant pas encore bien rendu. Donc ici nous avons un premier type de post production qui sera à enregistrer, je vais dupliquer mon image et choisir un autre type de post traitement, je vais désaturer à nouveau et je vais revenir sur notre image initiale et j’ai la possibilité d’ajouter une profondeur de champ, alors sur ce sujet-là, nous allons déjà appliquer la technique ici qui est simple, elle vise à déterminer en fait la valeur de profondeur de champ en choisissant ici avec cette cible la zone de netteté : donc si je vais cliquer ici, je vais avoir une zone qui va être plus nette dans cette zone, et j’ai peut-être un petit peu forcé la profondeur de champ, nous allons observer cela d’un peu plus prêt, par exemple si je prends un premier assez flagrant avec un point de vue assez rapprocher, je choisis un en profondeur de champ ma zone de netteté dans cette zone-là, j’ai ici mon escalier qui sera net désormais. Là aussi nous sommes en prévisualisation, la qualité de cette profondeur sera améliorée en rendu bien sûr. Il s’agit d’un outil qui va donner une valeur de HALO autour des objets les plus éclairés, alors c’est plus intéressant de visualiser dans cette fenêtre plus adéquate, c’est intéressant pour souligner les sources lumineuses par exemple dans ce point de vue, car il va créer un HALO sur les zones et les fenêtres les plus lumineuses, donc ici en l’occurrence, nous mettons quelques choses de plus contrastées et je pourrais même ajouter un peu de contraste, donc en ajoutant cette valeur d’exposition, un HALO va se constituer principalement sur les éléments les plus luminescents dans notre salle, il est réglé avec beaucoup de parcimonie et testé éventuellement les rendus sur ce que cela pourrait donner. Je peux ajouter également en post production du grain, nous allons reprendre un point de vue, celui-ci par exemple, et en post production ou en pré production j’ajoute ici un floue ou un effet de grain qui donne un coté sympa. Et pour finir nous avons cette notion de contour, qui est une fonction sympa, je vais mettre en image tout à fait pleine, je vais enlever le mix COLOR et je vais supprimer l’effet peinture, en gros cette fonction permet de souligner l’ensemble des arêtes dans notre projet, c’est plutôt intéressant parce que nous pouvons faire un rendu en maquette blanche ou mixer avec en arrière-plan notre projet, donc trouver un équilibre entre la valeur de transparence du blanc et la matière derrière. Nous pouvons choisir soit un peu plus maquette blanche, soit juste notre modèle vraiment texturé, mais cette fois-ci avec une notion de contour. Alors l’épaisseur de contour est une épaisseur invariable, c’est-à-dire je lui donne une dimension, attention entre la prévisualisation et le rendu final, il y a une nécessairement beaucoup de différence en admettant que je génère une image de rendue, qui sera 4 fois plus grande que celle-ci, elle sera de ce fait 4 fois plus fin et je peux ajouter un effet de peinture, c’est un effet de rendu comme un autre.