article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Artlantis | Création de points de vue Les variables

  • Vidéo 5 sur 57
  • 4h51 de formation
  • 57 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Création de points de vue Les variables
00:00 / 04:47
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
69,00€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans cette formation Artlantis, nous voici dans l’inspecteur de point de vue, alors les points de vue sont généralement hérités du modeleur et depuis sketchup nous allons récupérer un point de vue. Pour chaque point de vue, on a ici une étiquette. Pour en créer un il suffit de cliquer ici ce qui nous permet de créer un deuxième point de vue. Ces points de vue sont indépendants des uns des autres. Je peux venir ici choisir une nouvelle position de ma caméra, que je vais valider l’emplacement de ma caméra simplement en sortant en fait de ce point de vue, en revenant sur celui-ci. Ca entérine la position, la position de la caméra restera au moment de la sortie seulement du point de vue. Ce qui me permet de revenir sur celui-ci par exemple, à nouveau si je souhaite bouger dans ce point de vue. Tant que je ne suis pas sorti, je n’ai pas perdu le premier point de vue, d’ailleurs je peux revenir la dessus, ici j’ai une petite flèche retour qui me permet de revenir au point de départ de mon point de vue tant que je ne suis pas passé à un autre. En revanche, si je souhaite définir un nouveau point de vue comme celui-là par exemple, il me suffit de switcher sur un autre comme ici.
Alors, ces points de vue sont indépendants et peuvent faire appel à certain nombre de variable à la fois de qualité, d’élément associé. Premièrement, le nombre de variable qui serait nécessaire ici peut être activé dans les deux cas. On a la possibilité de pallier au manque de surface au sol puisque depuis modeleur, ici seul a été modéliser à une partiel donc on a ici représenté en noir un infini on va dire. Pour ça, il est nécessaire par point de vue d’activer ici une fonction sol qui va créer un plan infini. Ce plan infini se positionne donc un tout petit poile en dessous du niveau 0. Le niveau 0 est en fait le point d’origine du projet dans modeleur, donc ici, en l’occurrence, dans ce projet, le point d’origine devait être par ici je crois ou peut être par là. Il a donc créé un plan qui, évidemment traverse mon projet. Donc, il est possible de régler la hauteur de ce sol en venant cliquer ici pour avoir un petit dialogue qui permet tout simplement de modifier l’altitude de ce sol donc on va mettre à moins 500 par exemple. Désormais, il sera surtout en dessous de mon projet. Donc ça, c’est effectivement un réglage qui sera nécessaire dans chacun de mes points de vue puisqu’on pourrait se passer de ce sol qui parfois d’ailleurs et qui sera sans doute nécessaire dans ce projet. Donc, je vais activer à nouveau le sol et le baisser à 500. Alors, en revanche, si je pars de ce point de vue avec un sol activé et que je prends un nouveau point de vue, cette fois ci, il hérite donc des paramètres par défaut de ce nouveau point de vue. Alors, autre petit réglage intéressant dans nos points de vue, c’est également une proportion de fenêtre de prévisualisation. Actuellement, j’ai un format 4:3, donc j’ai une fenêtre qui dépasse un petit peu notamment en preview ici. Donc je peux venir ici dans des paramètres généraux qui sont aussi les paramètres de rendu, donc qui nous permettrons de définir la qualité de notre image en sorti. Ici, j’ai une taille de rendu qui est exprimée en pixel, on va revenir là-dessus. Je vais choisir un format plus couramment utilisé, qui est le format 16:9, que j’assigne donc ici et j’ai de fait une proportion de fenêtre de visualisation qui va être le cadrage de notre appareil photo. Donc, on va imaginer vraiment un point de vue comme un cadrage d’appareil photo. Je pense que le terme est juste et c’est vrai d’ailleurs à tous les niveaux, on le verra bien sûr par la suite. Donc il serait nécessaire de faire la même chose pour les autres points de vue ou pour le moment je peux tout simplement les supprimer et repartir de celui-ci, ce qui me permettra de garder à la fois les paramètres et les variables déterminés ici.