Apprendre à Utiliser les Générateurs 3D pour Créer une Ampoule

Révolution
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Maîtriser CINEMA 4D R19 - La modélisation avancée
Revoir le teaser Je m'abonne
5,0
Transcription


49,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis
5,0

49,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Les objectifs de cette vidéo sont de :
1. Comprendre les différents générateurs 3D
2. Apprendre à utiliser l'outil de révolution
3. Optimiser un modèle 3D pour réduire le nombre de polygones

Ce tutoriel explique comment utiliser les générateurs 3D pour créer une modélisation d'ampoule en utilisant la méthode de révolution.

Dans cette leçon, nous allons explorer l'utilisation des générateurs 3D, avec un focus particulier sur l'outil de révolution. Après une rapide introduction aux différents générateurs tels que la subdivision de surface, l'extrusion, et la courbe Bézier, nous passerons à un cas pratique : la création d'une ampoule.

Nous commencerons par configurer notre scène avec une image de référence en ajustant la transparence et les paramètres de vue. Ensuite, nous utiliserons l'outil plume pour tracer le profil de l'ampoule, lequel sera ensuite converti en un objet 3D par la méthode de révolution à 360 degrés. Nous porterons une attention particulière à éviter les erreurs courantes telles que la mauvaise position des points de contrôle, garantissant ainsi une coquille fermée sans défauts.

Ensuite, nous aborderons les différentes options d'interpolation, notamment le mode adaptatif, naturel, et uniforme, pour optimiser le nombre de polygones et la qualité visuelle. Enfin, diverses astuces pour réduire le poids de l'objet sans compromettre la qualité seront partagées, concluant par une sauvegarde de la version finale de l'ampoule.

Voir plus
Questions réponses
Quelle est la principale utilisation de l'outil de révolution ?
L'outil de révolution est principalement utilisé pour créer des objets 3D symétriques autour d'un axe, comme des vases, des ampoules, ou d'autres objets cylindriques.
Quel est l'impact du mode adaptatif sur le nombre de polygones ?
Le mode adaptatif trace une courbe intermédiaire à chaque variation de 5 degrés, ce qui peut considérablement augmenter le nombre de polygones d'un objet.
Pourquoi est-il important de vérifier la position des points de contrôle ?
Il est crucial de vérifier la position des points de contrôle pour éviter des ouvertures indésirables et s'assurer que l'objet 3D reste bien fermé et structuré.
Nous allons donc maintenant commencer à utiliser les générateurs. Pour rappel les générateurs et bien c'est tous les outils qui se trouvent dans cette partie là donc la surface subdivision, révolution, extrusion, bezier, pot et extrusion tout court. On va commencer par l'extrusion ou plus exactement par la révolution. Alors plutôt que de faire une révolution qui n'aurait pas de lien avec le projet nous allons fonctionner autrement. C'est à dire que je vais supprimer ceci, ma révolution et ce que je vais faire c'est que je vais reconfigurer ma scène pour faire une ampoule. Je clique molette, je clique molette dans la vue avant et ce que je vais faire c'est quelque chose qu'on a déjà fait je vais aller dans mode et je vais faire paramètres de la vue. Dans paramètres de la vue je vais prendre arrière-plan et je vais aller sélectionner une image. L'image devrait se trouver dans bureau, dans mes exos, dans Wagenfeld, dans data et ici je devrais trouver ampoule. Voilà qui est fait. Ampoule est donc ouverte. Je vais donc, l'image a été intégrée, je vais juste la décaler un petit peu vers la droite donc on va faire un décalage en X pour avoir justement le trait vert qui soit juste au milieu puisque c'est comme cela qu'on va fonctionner. Je peux également faire un décalage en Y pour la poser sur le sol. Là c'est rien de très compliqué à comprendre. Ce que je vais faire par contre c'est qu'au niveau de la transparence on va prendre par exemple 85% de transparence. Nous allons sauvegarder la scène pour être sûr fichier enregistré sous et donc ici nous allons prendre ampoule comme ceci enregistré. Je vais prendre mon outil de tracé, donc mon outil plume. Pour ma part j'aime beaucoup utiliser le système Akima, c'est juste une question de marotte et d'habitude et je peux commencer à faire mon tracé. Donc il est important de faire un tracé qui sera un demi tracé, c'est à dire je m'arrêterai dans cette partie là simplement parce que je vais faire une révolution, donc un 360 degrés basé sur cette courbe. Créer les points, pas question d'être trop maniaque puisque l'idée ici c'est que de toute manière tout ça va être à l'intérieur de la base de ma lampe comme ceci. Chaque fois que je pose un point ce sera donc une ligne de subdivision de la forme. Je reviendrai par la suite, je fais les choses rapidement et je vais faire escape pour poser mon outil. Très rapidement fait mais ça devrait être suffisant. Maintenant je vais vérifier deux trois petites informations. Je vais prendre mon pinceau de sélection, sélectionner le point qui est ici et vérifier que en taille Y ici je sois bien à zéro pour qu'il soit bien posé, pour qu'il n'y ait pas de soucis. Il est important qu'il soit bien au centre de vos axes pour éviter une ouverture éventuelle donc ici je dois également être à zéro pour être certain. Je vais vérifier le point final si je puis dire ici dont le Y bien entendu lui doit avoir une valeur mais le X peut être à zéro. Là on peut éventuellement peut-être redresser un petit peu la chose. Voilà. Mon tracé a été fait en un kymar, ce que je peux éventuellement faire et bien c'est changer ce tracé. Donc je vais sauvegarder la chose, on va faire fichier enregistrement incrémental et par exemple si vous préférez le cubic vous pouvez le faire. En sachant que dans ce cas là et bien simplement il va faire une interprétation de cette interpolation. Donc ici j'ai un petit souci, il me manque un point. Pas de problème, je vais sélectionner mon outil de déplacement, cliquer sur contrôle comme ceci et je vais essayer de redresser un petit peu la chose. On va rajouter encore un point ici, je vais placer juste là. Je ne suis pas dans le détail ni dans l'extrême détail simplement parce que ce n'est pas nécessaire. On va juste reculer un peu comme ceci. Voilà. J'ai donc ma courbe, plus exactement mon profil et maintenant je peux aller chercher une révolution. C'est un outil vert donc il va se placer en tant que parent de la courbe. Je clique, je place mon profil, voilà. J'ai donc ici tracé rapidement, elle n'est pas mal, et bien une ampoule. Si je veux voir les subdivisions, pour rappel NB, voilà. Alors je me rends compte qu'en fait il y a beaucoup beaucoup beaucoup de tracés, ou plus exactement beaucoup de traits noirs. De plus, je vais un petit peu voir le poids de mon objet. Je prends révolution, j'ai ici 5520 polygones, ce qui est énorme. Alors c'est énorme, pourquoi ? Eh bien parce que l'interpolation de ma révolution, plus exactement de mon profil, donc cette interpolation là, est en mode adaptatif. Mode adaptatif, qu'est-ce que c'est ? C'est un mode qui va en fait à chaque variation de 5 degrés de l'angle tracer une courbe intermédiaire, courbe intermédiaire, suivi d'une autre courbe intermédiaire, et bien donc on crée du polygone, ce qui veut dire qu'on va créer énormément de polygones. Dans la partie inférieure, en plus, ceci est intégré à la lampe, donc on ne verra même pas le soquet de la lampe, donc ce que l'on va faire, eh bien on va changer les choses. Je peux changer les choses de diverses manières, c'est à dire que je peux par exemple dire ici je veux un adaptatif mais je voudrais une variation tous les 20 degrés. Ça devient un petit peu anguleux, mais comme c'est en partie masqué, ce ne serait pas un grave problème, et ce que je vais voir maintenant, c'est le poids. C'est donc ici 1700 et 4 polygones, ce qui est nettement plus raisonnable. On va voir s'il y a moyen de trouver d'autres méthodes. La notion justement d'interpolation, je vous l'explique pour la révolution, je ne vais pas la réexpliquer pour les autres choses, mais vous allez voir que c'est quelque chose de fondamental. Donc ici, adaptatif 20 degrés, on peut peut-être prendre quelque chose qui soit naturel. L'avantage du naturel, c'est que vous allez avoir une distance interpolygone, donc vous voyez qu'ici on reste avec des choses qui sont équidistantes. Par contre, si je sélectionne ceci et que je refais information sur l'objet, qu'est-ce que je vois ? J'ai cette fois-ci 6696 ou 96 polygones. Donc on peut essayer de voir au niveau de ma courbe si naturel 3 ne serait pas quelque chose de viable. C'est arrondi, c'est pas mal, on a les choses équidistantes, je n'en ai pas spécialement besoin du côté équidistant, mais c'est toujours quelque chose qui peut être utile. Je reprends donc ma révolution, je vais voir le poids, je suis à 2976. On va voir si on peut trouver autre chose. Naturel 3, naturel 2, je pense que ça va être trop anguleux, quoique c'est pas mal. Révolution, information, 2232, c'est pas mal du tout. Je pourrais donc prendre le subdivisé ou également l'uniforme sans évidemment vous allez avoir quelque chose de très très anguleux, ce qui n'est pas le but ici. Je pense qu'on va rester en uniforme 2. Je vais double cliquer ici et je vais nommer ceci ampoule. Voilà qui est fait. J'ai donc quelque chose d'intéressant par rapport à mon ampoule, rapidement fait, peut-être des informations quant à la révolution. Voilà, vous avez donc la possibilité de jouer sur les subdivisions. Par exemple, je pourrais faire 8 subdivisions avec ceci et donc on se rend compte que là on obtient quelque chose de très anguleux, donc je peux faire une variation par rapport à ça. On peut également jouer sur l'angle, c'est à dire que ici je pourrais faire quelque chose d'ouvert, donc on pourrait prendre 180 degrés et avoir une demi ampoule. C'est pas le but de la chose, donc on va reprendre ici 360 degrés et donc au niveau du profil, pensez bien toujours à essayer de modifier l'interpolation. Il est clair qu'on ne doit pas être au polygone près, je dirais à la dizaine de polygones près, mais il vaut mieux ne pas en avoir trop, puisqu'ici juste pour une ampoule plus de 6000, c'est quand même beaucoup. Je dirais donc 2232 est un chiffre plus que raisonnable. Nous allons donc faire ici une sauvegarde et cette fois-ci, qu'est-ce que je vais faire, eh bien je vais dire que l'ampoule est une version finale et je fais enregistrer. Voilà pour la notion de révolution avec justement une explication quant à l'interpolation, donc ici je suis resté en uniforme et de niveau 2.
1 commentaire
5,0
1 vote
5
4
3
2
1
duc_1
Il y a 2 years
Commentaire
Le modèle 3D est savamment choisi pour une compréhension claire et précise de l'ensemble des outils de modélisation.
Excellente formation pour débuter.
Nos dernières formations Cinema 4D
  • Cinema 4D - Atelier motion design MoGraph
    Découvrir
    Cette formation vidéo en ligne conçue pour ceux qui souhaitent explorer et se perfectionner dans l'univers de l'animation 3D. Couvrant tous les aspects essentiels, de la mise en place de la scène à la post-production, cette formation met l'accent sur l'utilisation de MoGraph et Redshift pour créer des animations de texte 3D captivantes. Elle est parfaite pour les débutants comme pour les professionnels cherchant à aiguiser leurs compétences en animation et en design graphique.
    1h54 24 leçons
  • Cinema 4D - Atelier motion design
    Découvrir
    À l'issue de cette formation, vous aurez acquis les compétences pour maîtriser étape par étape tout le processus de création jusqu'à l'export final dans Cinema 4D, en découvrant l'extrusion, le remaillage, le générateur de volume, le maillage de volume, les tags collision et ballon, ainsi que le champ linéaire.
    2h56 21 leçons
  • Cinema 4D - Atelier scène isométrique
    Découvrir
    Dans cette nouvelle formation, nous allons créer une scène en 3D isométrique avec Cinema 4D. L’objectifs de cette formation et de vous initier à l'ensemble des opérations permettant de créer une scène complète.
    5h30 68 leçons
  • Cinema 4D R2023 - Le rendu
    Découvrir
    Maîtriser le rendu sur C4D 2023.
    5h 26 leçons
  • Cinema 4D R2023 - Modélisation avancée
    Découvrir
    Maîtriser la modélisation avancée avec C4D 2023
    3h46 29 leçons