article(s) dans votre panier VOIR

La théorie des parties prenantes, formation à la norme ISO 26000

  • Vidéo 9 sur 34
  • 2h16 de formation
  • 34 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
La théorie des parties prenantes
00:00 / 12:51
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Pour comprendre les implications du concept des parties prenantes, l'auteur de cette formation à la norme ISO 26000, vous propose un exemple réel, concernant l'entreprise Johnson and Johnson, et autour d´un produit dit tylenol. Vous allez comprendre ce qu'est la responsabilité sociétale des entreprises, quelle relation il peut y avoir avec les parties prenantes, et notamment ce que ceci implique comme décisions de la part de l´organisation. Cet exemple date de 1982, l´entreprise a pour cœur de métier le médicament, dont le tylenol, leader des aspirines et représentant 42% du marché. Or, une dizaine de gens meurent après avoir ingéré du tylenol. Toutefois, aucun lien formel n´existe entre ce produit et la mort de ces personnes. Le choix d'une issue au problème n´est pas évidente et une multitude de solutions traversent l´esprit. Il vous montre par la suite le choix stratégique de recall fait par le PDG de la société en question, avec toutes les conséquences que ce choix engendre, mais également avec une justification qui va réussir par la suite, après avoir prouvé que le médicament n'est pas en cause du décès de ces personnes, à tourner la situation en faveur de la société. Cette dernière ayant prouvé son engagement envers ses clients, va tenter de diversifier ses produits et de devenir une société pour les mamans. Lorsqu'une deuxième crise survient en 1989, et que des gens font des over-doses de tylenol. Le PDG de la société réagit différemment face aux propositions des ONG et des associations de consommateurs. En effet il existe un lien qui donne de la puissance à sa première action, et qui justifie sa deuxième réponse quelque soit la raison. Vous allez notamment comprendre via cet exemple l'importance des perceptions des parties prenantes, qui font toute la différence dans la question des responsabilités sociétales.