Optimisation du Tracking 3D dans After Effects

Préparer votre rush au Tracking 3D
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Maîtrisez After Effects CS6 / CC
Revoir le teaser Je m'abonne
Transcription

99,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis

99,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Les objectifs principaux de cette vidéo sont d'apprendre à :
- Utiliser des techniques avancées de tracking 3D
- Stabiliser des rushs pour minimiser les erreurs de tracking
- Préparer vos séquences pour un rendu final optimal

Découvrez comment améliorer le tracking 3D de vos vidéos en utilisant des techniques avancées de stabilisation dans After Effects.

Dans cette leçon, nous allons explorer les différentes méthodes pour perfectionner votre tracking 3D dans After Effects. Plutôt que de se limiter à l'utilisation de trois points de référence, nous apprendrons à sélectionner des zones plus larges et à utiliser des analyses détaillées pour améliorer la précision de notre tracking. Nous aborderons également la préparation de vos rushs en stabilisant les images initiales, ce qui diminue les déformations dues à l'utilisation de caméras DSLR, telles que le Canon NEO 7D. À travers plusieurs exemples pratiques, vous verrez comment stabiliser vos rushs avec des outils comme 'Stabilisation de Déformation' et 'Réparation obturateur déroulant' afin de minimiser les erreurs de tracking. Enfin, vous apprendrez à optimiser le rendu final de vos séquences stabilisées pour obtenir une vidéo fluide et professionnelle.

Voir plus
Questions réponses
Quelle est l'importance de stabiliser un rush avant de commencer le tracking 3D ?
Stabiliser un rush permet de réduire les mouvements et déformations, offrant ainsi une base plus stable pour le tracking 3D, ce qui améliore considérablement la précision et la qualité du rendu final.
Pourquoi est-il nécessaire de lancer une analyse détaillée dans After Effects pour le tracking 3D ?
Une analyse détaillée prend en compte un plus grand nombre de points et réduit les erreurs de tracking en offrant une compréhension plus précise de la scène, contrairement à une analyse simple qui peut manquer des détails importants.
Comment la réparation de l'obturateur déroulant impacte-t-elle la qualité du tracking 3D ?
La réparation de l'obturateur déroulant corrige les déformations dues au rolling shutter des DSLR, permettant d'obtenir une image plus stable et précise pour un tracking 3D plus fiable.
Alors, pour parfaire votre tracking 3D et pour faire en sorte qu'on parte sur de bonnes bases, plutôt qu'ici d'osciller entre uniquement 3 points, comme ça, et essayer plan après plan, vous avez possibilité de, ici, plutôt que de sélectionner déjà dans un premier temps uniquement un plan généré par 3 points, vous avez possibilité de tracer comme ceci, une zone autour de points. Il va faire une moyenne, comme ceci, autour de la zone qui vous intéresse, et à ce moment-là, vous allez pouvoir, à nouveau, créer un objet nul, etc. Donc, cette solution, ici, est tout à fait possible, dans tous les cas, si vous n'arrivez pas à trouver de plan, ici, fiable, comme dans notre cas. Une autre possibilité, ça serait de lancer une analyse détaillée, ici. Alors, je ne vais pas le faire parce que ça prend un petit peu de temps. Il faudrait, à ce moment-là, cocher, ici. Bon, je vais le faire en arrière-plan, de toute façon. Et une fois, ici, que vous lancez une analyse détaillée, ça va prendre, quand même, bien plus de temps qu'une analyse simple, et ça va prendre en compte beaucoup plus de points pour analyser, donc, générer votre caméra. Donc, normalement, vous devriez avoir, quand même, moins d'erreurs, en termes de génération, donc, de caméras virtuelles. Alors, ici, je vais annuler ceci. Voilà. Ici, de toute façon, maintenant, il est totalement réinitialisé. Il n'y a même plus mes points. Une autre solution pour parfaire votre tracking, c'est de préparer votre rush à être traqué en 3D. Là, il ne faut pas oublier que vous avez un rush qui a été tourné avec un DSLR, là, c'était un NEO 7D, à main levée, donc avec beaucoup, quand même, de petites déformations, beaucoup de mouvements, déjà, beaucoup de petits à-coups qui peuvent générer des erreurs en termes de tracking 3D. Donc, il faudrait déjà, dans un premier temps, éventuellement, stabiliser ces données. Alors, comment stabiliser, ici, un média dans After Effects ? De manière simple, vous avez juste à prendre, ici, tracking 3D. Alors, on va laisser celui de caméra 3D et on va injecter, dans une nouvelle composition, notre rush. Donc, on va aller dans Calque, Précomposition. On va laisser tous les attributs, ici, et on va appeler ça Rush. Donc, à ce moment-là, on rentre dans Rush et c'est ici qu'on va commencer à stabiliser notre média. Vous avez possibilité, ici, pour le stabiliser, d'aller dans Animation, Stabilisation de Déformation. Ça marche exactement comme le tracking 3D, c'est-à-dire qu'il y a d'abord une première phase d'analyse qui prend un certain temps, donc il y a, quand même, ici, 204 images. Et cette analyse va, ensuite, être suivie d'une répercussion directement sur le rush et d'une application des données qu'il aura détectées. Donc, vous allez voir, on y arrive très bientôt. Voilà, la stabilisation est en cours, ça ne devrait pas prendre trop de temps, voilà. Donc, on peut voir qu'il a zoomé dans l'image. Alors, dans un premier temps, on va aller dans l'ordre. Ici, vous avez un résultat, un lissage ou aucune animation, c'est-à-dire que vous ne pouvez pas lisser. Ici, vous avez un résultat, un lissage ou aucune animation, c'est-à-dire que vous pouvez stocker les données brutes. En termes de lissage, ici, vous allez pouvoir, ici, lisser plus ou moins votre stabilisation. Et en termes de méthode, ici, vous avez plusieurs. Vous pouvez stabiliser la position, la position, l'échelle, la rotation, ou la perspective, ou déformation de sous-espace. Déformation de sous-espace, ça veut dire qu'il va pouvoir, éventuellement, il va y avoir certains paquets de pixels qui vont être déplacés. De la même manière, en termes de bordure, ici, vous avez plusieurs options. Soit uniquement en stabiliser, soit stabiliser et recadrer, soit stabiliser, recadrer et réaliser, ici, un zoom dedans, c'est-à-dire augmenter l'échelle jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de bordure noire due à la stabilisation. Si je me mets en stabiliser uniquement, alors là, il faut peut-être que je le réapplique, vous aurez ici des bords noirs, ici, comme ceci, qui sont générés. Donc, si vous vous mettez ensuite en stabiliser et recadrer, il va recadrer pour ne pas que les bords bougent, et ensuite, vous lui dites stabiliser, recadrer, échelle auto. Vous pouvez aussi lui dire stabiliser ici, et synthétiser les contours, il va essayer, alors on va le voir, je l'ai vu ici, ici, de vous générer ici des contours, ça ne marche pas toujours. Donc, on va rester sur cette option-là, vous pouvez également rajouter une échelle supplémentaire, comme ceci, et nous, ce qu'on va faire, c'est qu'on va lisser un petit peu moins, c'est juste pour dire, on va dire à 10%, comme cela, on peut voir avant, après, et on va voir ce que ça donne en termes de lissage. Donc, vous voyez ici que vous avez un mouvement qui est beaucoup plus lisse qu'avant, on a l'impression ici d'être sur un sur une dolly, en fait, sur un travelling, ou sur un steadicam. Donc, on peut le limiter encore plus. Donc déjà, le fait d'avoir beaucoup moins de mouvements dans l'image, ça va permettre au tracking 3D qui se réalise, je vous rappelle, dans la composition principale, de se faire de manière beaucoup plus efficace. De la même manière, si vous avez, alors je vais supprimer la stabilisation de déformation, il y a une deuxième déformation de l'image, on va dire, qui peut générer des erreurs en termes de tracking 3D. N'oubliez pas, donc là, que c'est un rush qui est généré avec un DSLR, ce qui veut dire que vous allez avoir un rolling shutter, ici, qui va déformer, si on fait des mouvements, des à-coups, l'image, et donc la déformer en termes de perspective, ce qui va complètement faire perdre les pédales à votre effet de tracking 3D. Donc, vous avez un effet dans After Effects qui permet de pallier à ce problème. Vous allez dans Effets, Déformation, Réparation obturateur déroulant. Vous voyez qu'ici, il a généré une déformation pour essayer d'éviter, donc, ces déformations dues au capteur de votre DSLR. Donc, on peut regarder maintenant ce que ça donne. Alors, vous avez le même type d'option, on va dire ici, une direction de balayage, de haut en bas, une vitesse d'obturateur déroulant. En général, quand on filme avec un DSLR, ça se situe entre 50% et 70%. Quand on filme, par contre, avec un téléphone portable de type iPhone ou autre, en général, là, vous avez quand même énormément de déformations. Donc, à ce moment-là, il ne faut pas hésiter à se mettre à 100%. Nous, on va rester ici à 50%. Vous pouvez lui dire également déplacement de pixels pour qu'il essaie de déplacer certains paquets de pixels, le cas échéant, s'il estime qu'il y en a besoin. Et donc, une fois que vous avez en quelque sorte réparé votre rush, que ce soit en termes de stabilisation et également en termes de réparation d'obturateur déroulant, vous allez pouvoir relancer un tracking 3D qui sera, je pense, beaucoup plus performant qu'avec un rush totalement brut comme on a pu le faire dès le départ. Donc, voilà pour quelques petites feintes comme ça pour préparer votre rush à être traqué en 3D. N'hésitez absolument pas à utiliser ces méthodes. Ça vous permettra d'avoir des résultats quand même beaucoup plus probants.

Programme détaillé de la formation

Nos dernières formations After Effects
  • After effects - Atelier effet CC Repetile
    Découvrir
    L'effet "CC Repetile" est un outil puissant pour repousser les limites de votre créativité dans After Effects. Ce tutoriel vous guide à travers des techniques et astuces pour tirer le meilleur parti de cet effet, en vous aidant à enrichir vos compositions vidéo de manière unique et professionnelle.
    8min 3 leçons
  • After effects - Atelier effet Strech
    Découvrir
    L'effet "Stretch" est un outil essentiel pour étirer et manipuler les éléments visuels dans After Effects. Cette formation vous apprend à utiliser cet effet pour créer des animations uniques et des transitions fluides, ajoutant une nouvelle dimension à vos compositions vidéo.
    26min 13 leçons
  • After Effects - Atelier effet Displacement
    Découvrir
    L'effet "Displacement" est un outil puissant pour déformer les éléments visuels dans After Effects. Cette formation vous apprend à utiliser cet effet pour créer des distorsions dynamiques et des transitions saisissantes, ajoutant une nouvelle dimension à vos compositions vidéo.
    10min 4 leçons
  • After Effects - Atelier effet Echo
    Découvrir
    L'effet "Echo" est un outil intéressant pour ajouter des répétitions et des échos visuels dans After Effects. Cette formation vous montre comment utiliser cet effet pour créer des mouvements fluides et des effets de traînées, ajoutant une nouvelle dimension à vos compositions vidéo.
    10min 7 leçons
  • After Effects - Ateliers animations typographiques
    Découvrir
    Plongez dans le monde du motion design avec notre série d'ateliers pratiques sur After Effects, conçue pour vous initier aux techniques avancées d'animation typographique. En une heure de formation intensive, maîtrisez des outils clés tels que CC Repetile, Echo, et les techniques de Displacement et Stretch pour donner vie à vos textes.
    55min 27 leçons