Introduction aux Modules de Cinema 4D

Autres Menus
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Apprendre CINEMA 4D R19 - Navigation et interface
Revoir le teaser Je m'abonne
4,3
Transcription


49,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis
4,3

49,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Cette vidéo vise à:
• Présenter les fonctionnalités avancées de Cinema 4D.
• Expliquer les options de simulation et de particules.
• Fournir un aperçu des modules d'animation et de rendu.

Découvrez les fonctionnalités essentielles de Cinema 4D, y compris les animations, les simulations de tissu, et les particules.

Cette leçon vous présente les menus avancés de Cinema 4D au-delà du magnétisme, couvrant l'animation, la simulation de tissu, et les particules. Vous apprendrez à utiliser le module « clothilde » pour les simulations de tissu, et les particules pour créer des effets de feu et de fumée. Vous découvrirez également les Thinking Particles et comment elles peuvent être programmées. La leçon aborde également les effets des cheveux, plumes et fourrure, ainsi que l'animation d'objets avec des dynamiques comme les ressorts et moteurs. Vous aurez un aperçu des différents menus et options de Cinema 4D, incluant le rendu, la sculpture virtuelle, le tracking de mouvement, et MoGraph pour les motion designers.

Voir plus
Questions réponses
Quelle est l'utilité des Thinking Particles dans Cinema 4D?
Les Thinking Particles permettent la programmation de comportements complexes pour les particules, offrant plus de contrôle et de possibilités créatives dans les simulations.
En quoi le module « clothilde » se distingue-t-il pour les simulations de tissu?
Le module « clothilde » est spécialement conçu pour les simulations de tissu, offrant des outils précis et performants pour créer des effets réalistes de déformation et de dynamique du tissu.
Pourquoi MoGraph est-il important pour les motion designers?
MoGraph est crucial pour les motion designers car il permet la génération et l'animation de graphiques complexes avec des fonctionnalités comme les cloners et la Fracture Voronoi, essentielles pour créer des effets visuels attrayants.
Nous allons donc parcourir rapidement les menus qui suivent au-delà du magnétisme, c'est-à-dire nous avons le menu animé. Menu animé concernant l'animation, comme nous n'en parlons pas tout de suite, nous allons pouvoir simplement découvrir les différentes options. Vous pouvez regarder ça à l'aise avec la possibilité par exemple d'ajouter des cales d'animation relative et ce genre de choses-là, mais comme nous n'en parlons pas ici, pas la peine de s'apesantir sur ce menu. La partie simulée, comporte évidemment toutes les simulations, notamment le tissu, là juste pour la petite blague, en fait le simulateur de tissu, tissu cloth en anglais, nos amis de chez Maxon, qui ont de l'humour, allemand mais de l'humour quand même, ont nommé non pas ce module cloth, mais simplement clothiled. Lorsque je parle de cela, tout le monde me regarde un peu bizarrement en disant, mais ce n'est pas du baratin, je vais vous prouver que ça n'en est pas. Je vais donc retourner dans le système, nous allons aller dans programme, je vais reprendre ici Maxon, je vais prendre ma R19, mes ressources et je vais prendre les modules et joie, bonheur, comme ça vous avez bien la preuve qu'ici on a clothiled, donc cloth en anglais, et clothiled donc voilà. Alors je dirais pour les initiés, lorsqu'on dit qu'on a passé la soirée avec clothiled, ce n'était pas une soirée aventureuse, c'est simplement le fait qu'on a passé une soirée dans le simulateur de tissu. Chose importante, je pense que c'est une information fondamentale par rapport à cette formation, pour que vous puissiez avoir vous aussi ces bases et cette notion de l'allemand, du moins de l'humour allemand. Donc revenons-en à nos moutons, nous avons la possibilité de faire une simulation de tissu, nous avons les dynamiques qui sont par exemple les connecteurs, les ressorts, les forces et les moteurs. Avec ce genre d'outil-là, qu'est-ce qu'on va pouvoir faire ? On va pouvoir simplement animer des éléments donc par exemple un petit robot qui bouge tout seul, grâce à connecteur, ressort et moteur on pourrait le faire animer et le faire s'animer tout seul. Nous avons ici les particules, les particules avec un émetteur de particules et différentes forces donc une gravité, des frictions, des rotations, ce genre de choses-là. Alors que dire par rapport au module de particules, on est content qu'il existe, mais quand même il faudrait que Maxon se secoue un petit peu et retravaille un petit peu les particules, car il faut bien avouer qu'il n'y a plus été touché de mon avis depuis une quinzaine d'années, donc ce qui veut dire que nous sommes loin des performances que font des plugins externes pour cinéma 4D, tels que X-Particules qui est vraiment un miracle par rapport aux particules. Alors les particules à quoi est-ce que ça peut servir ? Eh bien ça peut servir notamment à faire des simulations de feu, de fumée ou ce genre de choses. Nous avions les particules de base, nous avons également les particules qui pensent, et oui, il y a des choses qui pensent dans votre programme, donc les Thinking Particles qui sont donc des particules qui seront soutenues par de la programmation si vous n'aimez pas la programmation, c'est une micro-programmation expresso comme on l'appelle toujours en rapport avec de l'humour allemand, puisque le langage de base de cinéma 4D de programmation s'appelle le Coffee, et donc un autre langage plus léger eh bien ils l'ont nommé Expresso. Alors ce n'est pas une volonté de faire de l'humour facile c'est simplement que si vous parlez d'Expresso ou de Coffee, eh bien on parle de la même chose on parle de ces 4D mais de deux langages différents. Donc Thinking Particules, donc des particules avec un cerveau qui vont pouvoir réfléchir, la réflexion venant simplement de la programmation. Nous avons la possibilité de faire, je dirais, des effets d'objets cheveux, donc on a la possibilité d'ajouter des cheveux, des plumes et de la fourrure alors quelle est la différence entre les cheveux, les plumes et la fourrure ? Eh bien la simple différence c'est que ces objets-là seront dynamiques, ajouter des cheveux seront dynamiques. Donc si vous voulez faire des effets à la L'Oréal, donc parce que nous le valons tous bien, vous pourrez éventuellement utiliser les cheveux. Les plumes et la fourrure ne pourront pas avoir de vent dans les cheveux ni dans les plumes mais sont des outils qui sont quand même assez intéressants. Il y a plusieurs modes aux cheveux, les pointes les points, les guides et ce genre de choses. La possibilité de modifier les cheveux, c'est-à-dire qu'on peut les couper, les coller, ce genre de choses-là. Donc si vous avez, je dirais, une frustration contre, je dirais, un système de cheveux ou de perruques eh bien vous allez pouvoir faire, grâce à ces 4D, quelques petites manipulations intéressantes. Les sélections pour les mêmes outils, l'outil cheveux, lasser si jamais vous avez envie de brosser de peigner, de créer d'étouffes ou des boucles. Alors ce n'est pas juste de l'humour que le choix soit bien clair, c'est un module très intéressant à utiliser. Il a juste un défaut mais c'est le problème dans tous les softs de 3D, c'est que c'est un module qui est assez lourd au niveau des temps de rendu. Mais quand même très intéressant avec la possibilité de faire des cheveux en miroir et d'enraciner certains éléments. Les options de cheveux sont donc des symétries et un gestionnaire de symétrie si on a besoin. Le menu qui suit est un menu qui concerne le rendu, donc on en parlera plus tard. Mais voilà, vous avez donc différentes options pour calculer. Par exemple, on pourrait cliquer ici pour calculer le rendu de la vue. Vous avez remarqué également que l'icône est la même que ces icônes-là, puisqu'ici nous avons un résumé du rendu même chose que ce dont je vous avais parlé par rapport à ces icônes-là qu'on retrouve également dans le menu créer. On reprend donc le menu suivant, si je puis dire, le menu sculpture, donc le menu sculpture qui va vous parler de la sculpture, comme son nom l'indique, et donc la possibilité de faire de la sculpture virtuelle, de la terglaise virtuelle je dirais, au sein même de ces 4D. Module avancé, donc nous n'en parlerons pas pour l'instant. Tracker de mouvement, et bien nous allons donc pouvoir faire du tracking de mouvement. Alors si vous n'avez aucune idée de ce que c'est le tracking de mouvement, et bien c'est la chose qui permet au blockbuster de Marvel de faire des effets assez intéressants, c'est-à-dire la possibilité d'intégrer des objets 3D dans un film qui a été tourné. L'objet suivant est MoGraph, MoGraph étant l'outil qu'utilisent les motion designers, donc la combinaison de Cinema 4D et d'After Effects est connue, et donc nous avons ici la possibilité d'utiliser des systèmes de cloners, de faire exploser certaines choses avec la fracture nous avons des nouveautés de la fracture Voronoi, notamment un glue comme il l'appelle en anglais c'est-à-dire la possibilité de casser les choses mais qu'elles restent pendant un certain temps collées entre elles, les MoInstants et ce genre de choses-là, donc un outil très puissant, MoGraph, qui a été retravaillé pour la R-18 et on a remis une couche pour la R-19, retravaillé est un grand mot, plus exactement nous avons fait un serrage de boulons et une amélioration de certains éléments L'outil personnage évidemment, vous avez deviné que c'est pour la gestion de personnages, donc de ce qu'on appelle le rigging et le skinning, nous n'en parlerons pas non plus mais je vous montre juste le menu, avec la possibilité de faire un personnage et un module qui est très intéressant à connaître, qui s'appelle Mouvement C vous le découvrirez peut-être plus tard. Nous avons également le menu Pipeline, avec Substance, les fameuses textures dont je vous ai parlé en parlant justement des préférences, donc des textures qui sont plus dédiées au jeu mais qui peuvent être utilisées à d'autres fins bien entendu le lien avec Houdini, avec la possibilité d'obtenir le module Houdini donc on peut avoir une version qui sera une version antérieure à la dernière version de Houdini qui s'appelle Ragnarok, et donc Houdini, qu'est-ce que c'est ? Houdini est un des programmes 3D qui est le plus utilisé en trucage, je dirais on revient à Marvel et autres, pour le feu, la fumée, ce genre de choses-là, il a été utilisé énormément pour la série Harry Potter, donc c'est vraiment un programme très puissant, dont la philosophie est très différente de Cinema 4D, en ce sens qu'il y est basé, je dirais à 45%, voire 60% sur la programmation visuelle, mais c'est un autre sujet Combiner les projets, on a la possibilité donc de combiner plusieurs projets de Cinema 4D on a également la possibilité de combiner les projets Archicad si le besoin s'en fait sentir le lien avec After Effects, et dernière nouveauté de la R19 c'est-à-dire qu'il y a un accord entre Google et Maxon, c'est-à-dire que Zinc, alors Zinc, qu'est-ce que c'est ? C'est la possibilité de faire du rendu en ligne c'est bien entendu payant, mais ça vous permet d'éviter d'investir dans des machines ou dans une Render Farm comme on l'appelle, donc ferme de rendu, et donc justement avoir la possibilité de calculer des grosses séquences d'images ou des images importantes directement en ligne. Dans la partie module externe, on a exécuté le dernier plugin, les différents plugins, donc module externe ou plugin, qui sont des petits programmes qui vont pouvoir rajouter certaines fonctionnalités à Cinema 4D qui ne sont pas implémentées de base, donc c'est des choses qui peuvent être très intéressantes, en sachant qu'il n'y a pas que des petites choses, on a également la possibilité d'avoir l'intégration de moteurs de rendu externes, c'est-à-dire par exemple, vous citez Octane Render ou Vray, et donc si on a ce genre de module externe comme Vray ou Octane Render, vous allez le retrouver ici. Avec la possibilité, je parlais du Coffee, vous voyez, rechercher les modules Coffee, et la possibilité de recharger les plugins Python, puisque le Python est un des langages de programmation qui va être utilisé, ou qui est d'ailleurs bien utilisé en 3D, mais pas que. La possibilité également de NVIDIA Iray, c'est-à-dire c'est un moteur de rendu développé par NVIDIA Je ne suis pas très fan de la chose, je le trouve trop trop léger, mais ça peut être quelque chose d'intéressant, attention ici, quand ils vous disent d'obtenir NVIDIA Iray, c'est simplement une version démo, il n'y a pas de cadeau bonus, je dirais, avec cela vous allez pouvoir l'utiliser, mais durant 30 jours. La partie script, et bien script et module externe sont entre guillemets liés, je dirais simplement qu'ils ont le point commun de créer des extensions, vous voyez que générateur Python, donc le Python revient, donc langage de programmation pour ceux que ça intéresse, qui est très très puissant, mais il faut évidemment plonger dans le code et aimer la programmation, ce qui n'est absolument pas mon cas. Nous avons donc la possibilité de rajouter des scripts personnalisés, donc démarrer des scripts et autres donc ce sont des choses qui vont ajouter certaines fonctionnalités à votre C4D qui ne seraient par exemple pas pourvues de cette fonctionnalité-là de base. Dans la partie fenêtre, qu'est-ce qu'on va retrouver ? Dans la partie fenêtre, on va retrouver l'interface, donc la possibilité de sauvegarder vos interfaces, les modifications d'icônes, etc. On va en reparler par la suite, donc je survole. La possibilité évidemment aussi d'accéder à différents autres éléments, notamment la fameuse nouvelle vue que l'on avait vu ailleurs, que l'on peut intégrer, et donc d'autres accès plus rapides au calque, à la sculpture, au gestionnaire de calque, etc. Donc on peut parcourir les choses. Nous avons également l'aide, donc avec une documentation de référence et des tutoriels. Alors juste petit avertissement, le problème est toujours le même, je dirais chaque année on rencontre un petit peu le même souci, c'est que la première documentation qui est accessible, donc documentation de référence si je clique dessus, la première qui est accessible, c'est la version en anglais. Donc si l'anglais n'est pas votre tasse de thé, ce que je peux comprendre, il faudra donc patienter un petit peu. Parfois ça dure un petit peu longtemps par rapport à la localisation, c'est parfois un mois, deux mois, parfois plus. Donc je dirais patience, puisque la preuve c'est que même les tutoriels ne sont pas encore intégrés. En parlant des tutoriels, je vous conseille quand même fortement de jeter un oeil quand ils seront intégrés, puisque vous avez des choses assez intéressantes par rapport à cela. Donc autre fonction qu'on va pouvoir retrouver ici, les mises à jour. Donc si jamais vos mises à jour automatiques ne fonctionnent pas, vous aurez la possibilité également de faire des installations manuelles. L'enregistrement en ligne, c'est donc l'enregistrement de votre programme, avec un enregistrement qui va vous ouvrir une fenêtre pour enregistrer les choses. Et pour terminer, bien entendu, Maxon Info, c'est-à-dire les informations sur votre programme. J'admets, j'ai parlé vite, on a survolé les choses, mais la raison est simple, c'est-à-dire je n'ai pas envie de vous embrouiller, et je pense que là, on a déjà accompli une grosse partie du travail. Il va nous rester certaines parties de l'interface à découvrir, mais donc ces choses-là sont réservées à un public averti, sans mauvais jeu de mots, mais simplement des gens qui ne seraient pas des débutants. N'ayez crainte, il y a des choses qui existent, il y a encore des choses qui seront développées, mais voilà, comme ça vous avez, je dirais, une idée des différents éléments qui composent Cinema 4D.
3 commentaires
4,3
3 votes
5
4
3
2
1
ludovicdecrequy
Il y a 2 years
Commentaire
Exellente présentation, claire et précise. Nous sommes à la version R25, mais les données restent globalement valides.
meunierlucas.glow
Il y a 2 years
Commentaire
je suis pas fan de ce style de formation , attention il y aucune pratique .
margirier
Il y a 3 years
Commentaire
Claires, précises et posées, les explications de Philippe nous invitent à poursuivre l'apprentissage de Cinéma 4D dans les modules suivants...
A cette heure, nous sommes à la version R23 et quelques modifications dans les menus et fonctions ne sont toutefois pas un frein.
N' hésitez pas à vous lancer. Je suis un pratiquant de blender et 3ds max mais découvre avec plaisir ce logiciel 3D.
Pascal
Nos dernières formations Cinema 4D
  • Cinema 4D - Atelier motion design MoGraph
    Découvrir
    Cette formation vidéo en ligne conçue pour ceux qui souhaitent explorer et se perfectionner dans l'univers de l'animation 3D. Couvrant tous les aspects essentiels, de la mise en place de la scène à la post-production, cette formation met l'accent sur l'utilisation de MoGraph et Redshift pour créer des animations de texte 3D captivantes. Elle est parfaite pour les débutants comme pour les professionnels cherchant à aiguiser leurs compétences en animation et en design graphique.
    1h54 24 leçons
  • Cinema 4D - Atelier motion design
    Découvrir
    À l'issue de cette formation, vous aurez acquis les compétences pour maîtriser étape par étape tout le processus de création jusqu'à l'export final dans Cinema 4D, en découvrant l'extrusion, le remaillage, le générateur de volume, le maillage de volume, les tags collision et ballon, ainsi que le champ linéaire.
    2h56 21 leçons
  • Cinema 4D - Atelier scène isométrique
    Découvrir
    Dans cette nouvelle formation, nous allons créer une scène en 3D isométrique avec Cinema 4D. L’objectifs de cette formation et de vous initier à l'ensemble des opérations permettant de créer une scène complète.
    5h30 68 leçons
  • Cinema 4D R2023 - Le rendu
    Découvrir
    Maîtriser le rendu sur C4D 2023.
    5h 26 leçons
  • Cinema 4D R2023 - Modélisation avancée
    Découvrir
    Maîtriser la modélisation avancée avec C4D 2023
    3h46 29 leçons