Utilisation des Mesures pour Compter les Factures dans Power BI

Une mesure simple de comptage
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Apprendre Power BI Desktop
Revoir le teaser Je m'abonne
5,0
Transcription

79,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis
5,0
79,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Comprendre comment créer et utiliser des mesures dans Power BI pour compter les factures et adapter les résultats selon différents contextes tels que pays ou clients.

Apprenez à créer des mesures pour compter des factures dans Power BI et adaptez les résultats au contexte, comme par pays ou par clients.

Notre premier exemple de mesure va nous permettre de compter un nombre de factures. La mesure elle-même donnera l'ordre de compter toutes les factures, combien y a-t-il de factures, et c'est plus tard au moment de l'utilisation qu'elle s'adaptera au contexte pour les donner, par exemple, pays par pays ou clients par clients. La mesure ne sera pas visualisable à l'intérieur d'une table, néanmoins elle doit être hébergée par une table, même si elle ne crée pas de nouvelle colonne et si vous ne pouvez pas afficher son résultat. Je peux donc choisir pour ma nouvelle mesure n'importe quelle table. Comme je demande de compter des factures, il m'apparaît plus logique de l'héberger dans la table TBL factures. Je sélectionne donc la table des factures et dans l'onglet modélisation, je vais prendre cette fois Nouvelles mesures...

Ensuite, j'ajoute le nom des clients revendeurs à la matrice, puis je sélectionne la mesure nombre de factures dans la table des factures. Le résultat montre maintenant le nombre de factures par client, et j'obtiens également un total global de 32423 factures. Si besoin, cette répartition peut être modifiée pour montrer les résultats par pays à la place des clients.
Ce tutoriel est un exemple simple et puissant de l'utilisation des mesures dans Power BI.

Voir plus
Questions réponses
Quelle table est utilisée pour héberger la nouvelle mesure ?
La table des factures, ou TBL factures, est utilisée pour héberger la nouvelle mesure car il est plus logique étant donné que nous comptons des factures.
Pourquoi la mesure n'est-elle pas visualisable à l'intérieur d'une table ?
La mesure doit être hébergée par une table mais ne crée pas de nouvelle colonne et son résultat n'est pas affiché directement. Elle s'adapte au contexte lors de l'analyse des données.
Comment adapter les résultats de la mesure au contexte dans Power BI ?
En utilisant les options de visualisation dans Power BI, comme ajouter des filtres ou des catégories différentes (par exemple, par pays ou par clients) pour visualiser les résultats adaptés.
Notre premier exemple de mesure va nous permettre de compter un nombre de factures. La mesure elle-même donnera l'ordre de compter toutes les factures, combien y a-t-il de factures, et c'est plus tard au moment de l'utilisation qu'elle s'adaptera au contexte pour les donner, par exemple, pays par pays ou clients par clients. La mesure ne sera pas visualisable à l'intérieur d'une table, néanmoins elle doit être hébergée par une table, même si elle ne crée pas de nouvelle colonne et si vous ne pouvez pas afficher son résultat. Je peux donc choisir pour ma nouvelle mesure n'importe quelle table. Comme je demande de compter des factures, il m'apparaît plus logique de l'héberger dans la table TBL factures. Je sélectionne donc la table des factures et dans l'onglet modélisation, je vais prendre cette fois Nouvelles mesures. Je coche Nouvelles mesures, la mesure commence à se construire, le nom est absolument libre, symbole interdit, bien sûr. Par contre, j'ai quelques règles, j'aime bien préfixer par le mot mesure ou en abrégé MSR afin que vous puissiez tout de suite de façon visuelle bien diagnostiquer qu'il s'agit d'une mesure. Je propose donc de laisser le mot mesure proposé par défaut, un underscore, bien que les espaces soient autorisés, je n'ai pas l'habitude d'en mettre, et nb underscore facture, mesure, nombre, facture, égal. Comme dans les exercices précédents, je vais appeler un count rose qui est capable de compter le nombre de lignes dans une table. Mais cette fois, il est trop tôt pour lui donner une indication de contexte. Dans les exercices précédents, nous lui avions dit qu'il faut compter les lignes mais uniquement en fonction de la ligne du client concernée. Ici, je lui dis de compter toutes les lignes de la table facture. Donc la table s'appelle TBL facture, la voilà, je la sélectionne et je ferme la parenthèse de count rose. Je valide. Apparemment, tout se passe bien, mais bien sûr, pas de création de colonne nouvelle. J'ai bien la mesure qui apparaît dans la table des factures. Elle a un petit logo avec une espèce de calculatrice sur sa gauche qui me montre que c'est une mesure. Comme je l'ai préfixée par le mot mesure, elles seront par ordre alphabétique toujours toutes classées ensemble, ce qui est assez pratique. Donc, je la vois. Si je la clique dans la barre de formule, je peux la modifier et éventuellement la corriger, mais je ne peux pas pour l'instant voir le résultat. Je vais donc me rendre dans un rapport. Sur le côté gauche, je choisis l'option rapport. J'avais précédemment créé une première table qui donnait pays par pays une décomposition des ventes. Cette fois, je vais prévoir un nouveau visuel. Alors attention, il est trop tôt pour cliquer dans le volet des visualisations et choisir le bon visuel. Pourquoi ? Parce que tout simplement, le visuel actuel est sélectionné. Vous voyez qu'il est entouré de poignées. Et si je choisissais un autre visuel, je le modifierais. Moi, ce que je veux, c'est un nouveau visuel. Donc, je clique en dehors de la table précédemment posée. Elle perd ses poignées et je repose une matrice. Matrice vierge pour l'instant. Je vais positionner, par exemple, le nom des clients. Je vais donc réduire la table des factures et dans la table des revendeurs que je développe, je coche la case NOM. Voilà la liste de tous mes clients revendeurs. Je vais maintenant revenir dans la table des factures et je vais choisir la mesure. Table factures, la voilà. Je vais choisir la mesure, nombre de factures. Je coche. Comme c'est une valeur numérique, vous observez qu'il me l'a bien mis dans la zone Valeurs. Alors que le nom du client, lui, bien sûr, est dans la zone des lignes. Et j'ai bien le nombre de factures client par client. Si je descends tout en bas de la liste, peut-être aurais-je un total, la liste est bien longue. Voilà, j'ai bien un total de 32 423 factures au total pour l'entreprise sur les années considérées. Vous souhaitez une répartition par pays au lieu des clients. Dans la table des revendeurs, je décoche le nom du revendeur qui disparaît des lignes. Je vais même réduire la table des revendeurs. Je développe la table géographie et je sélectionne le nom du pays. Et j'ai bien maintenant une décomposition pays par pays et un total qui est heureusement toujours le même. Voilà donc un exemple le plus simple de l'utilisation d'une mesure.

Programme détaillé de la formation

7 commentaires
5,0
7 votes
5
4
3
2
1
romaind.sergeant
Il y a 1 week
Commentaire
Merci pour cette formation elle m'a permis de un grand aperçu de ce que peut faire Power BI Je recommande
artbual
Il y a 6 months
Commentaire
Très bon formateur au TOP !!! Merci
elephorm-1315476@addviseo.com
Il y a 8 months
Commentaire
top
C099D2C8-D20C-4392-8236-8F39C8D724A6@cyberlibris.studi.fr
Il y a 1 year
Commentaire
merci
pierre.poxer
Il y a 1 year
Commentaire
Merci Monsieur pour vos explications qui conviennent à tous les niveaux de compétences
xavierdehestru
Il y a 1 year
Commentaire
Très clair, tuto bien progressif et très pédagogique
MERCI
lhomme.mickael
Il y a 1 year
Commentaire
Merci pour votre superbe travail très pédagogique
Nos dernières formations Excel