article(s) dans votre panier VOIR

Les systèmes de particules pour la 3D, cours en vidéo

  • Vidéo 45 sur 51
  • 2h28 de formation
  • 51 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Système de particules
00:00 / 04:08
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

L’auteur attaque le chapitre sur les effets spéciaux et les simulations physiques en commençant par la présentation d’un système de particules. Il en existe deux types. Ceux permettant de générer des poils, des cheveux et de l’herbe et ceux qui permettent de simuler de fines particules (poussière, explosion de feux d’artifices, étoiles…). Commençons par le système de particules pour simuler des poils. Par exemple pour pousser des poils sur toute la surface de la tête du singe. Pour ce faire, l’auteur a ajouté un système de particules à son logiciel afin de paramétrer l’apparence des poils sur la tête du singe. Vous pouvez augmenter le nombre de poils, augmenter leur taille, définir la direction dans laquelle ils poussent, si la physique va affecter leur aspect, comment vont-ils être gérés au moment du rendu, comment est ce que la lumière doit affecter le matériau des poils…etc. un deuxième type de système de particules dans lequel vous devez utiliser l’animation pour en voir les effets. Sur une sphère, l’auteur a rajouté un système de particules et a lancé une animation pour voir ce qui se passe. C’est un système de particules très basique. Il consiste à faire sortir de petites boules de la grosse sphère et de les envoyer dans la direction du Z vers le haut et qu’ensuite, grâce au système de physique intégré dans le programme 3D, á partir d’une certaine hauteur, la gravité va annuler l’effet de la poussée et les particules vont ainsi retomber vers l’infini en bas de la scène. Il est possible par ailleurs de jouer en temps réel avec ces facteurs pour augmenter la poussée par exemple ou la diminuer. Vous pouvez aussi modifier les paramètres de l’univers et inverser le sens de la gravité. Ainsi, il est possible de faire des effets très réalistes et plausibles ou au contraire obtenir des effets artistiques intéressants.