Création de Pulsations avec l'Objet Métro dans MaxForLive

Générer une pulsation avec l'objet metro
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Apprendre à programmer dans Max For Live
Revoir le teaser Je m'abonne
Transcription


49,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis


49,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Les objectifs de cette vidéo sont de comprendre l'utilisation de l'objet Métro, apprendre à synchroniser cet objet avec Ableton Live, et maîtriser la Time Value Syntaxe dans MaxForLive.

Cette leçon explique comment utiliser l'objet Métro dans MaxForLive pour créer des pulsations et les synchroniser avec Ableton Live.

Dans cette leçon, nous allons apprendre à utiliser l'objet Métro dans MaxForLive pour générer des pulsations. Métro est l'équivalent d'un métronome et fonctionne par défaut avec des intervalles en millisecondes. Nous verrons comment entrer une valeur pour définir les pulsations en millisecondes ou en relation au tempo d'Ableton. Pour démarrer et arrêter le Métro, nous utiliserons un objet Toggle, et pour une meilleure intégration à MaxForLive, nous utiliserons Live.Toggle.

Ensuite, nous découvrirons comment utiliser la Time Value Syntaxe pour synchroniser le Métro avec Ableton en utilisant des valeurs telles que 4n pour la noire ou 8n pour la croche. Enfin, nous aborderons l'utilisation du message quantize afin de caler précisément les pulsations sur les temps forts du tempo d'Ableton.

Voir plus
Questions réponses
Quelle est la fonction principale de l'objet Métro dans MaxForLive ?
L'objet Métro dans MaxForLive est utilisé pour générer des pulsations à intervalles réguliers, fonctionnant comme un métronome.
Quelle syntaxe de valeur de temps est utilisée pour synchroniser Métro avec Ableton ?
Pour synchroniser Métro avec Ableton, la Time Value Syntaxe est utilisée, par exemple, 4n pour la noire ou 8n pour la croche.
Quel message doit-on envoyer à Métro pour caler précisément les pulsations sur le tempo d'Ableton ?
Pour caler les pulsations sur le tempo, il faut envoyer le message 'quantize' suivi de la valeur de note, comme 'quantize 4n' pour chaque noire.
nous allons maintenant créer une pulsation avec un objet qui est l'objet Métro. Nous allons donner à Métro un temps d'intervalle pour ses différentes pulsations. Métro est l'équivalent d'un métronome. Par défaut, Métro, on peut le voir ici, a des intervalles qui vont être en millisecondes. C'est-à-dire que si on rentre une valeur directement dans cette entrée froide ici, l'entrée de droite, si on rentre n'importe quelle valeur ici, le temps qu'on inscrit ici est la pulsation en millisecondes. Pour déclencher Métro, je peux déjà le connecter aux bangs, Métro va envoyer des bangs. Pour déclencher Métro, il faudra envoyer la valeur 1 et 0 pour l'arrêter. Il y a un objet qui est très pratique pour ça, c'est l'objet Toggle. L'objet Toggle de base envoie 1 ou 0. On a quasiment le même objet, mais qui s'intégrera mieux à MaxForLive, qui est l'objet Live.Toggle. Il va fonctionner de la même façon, avec les avantages des objets intégrés à MaxForLive. On peut maintenant relier le Toggle à la première entrée de Métro, ce qui déclenche Métro. Pour l'instant, on est en millisecondes, on n'est pas du tout synchronisé à Ableton. Pour se synchroniser à Ableton, il va falloir connaître un peu la syntaxe à utiliser dans MaxForLive. On va regarder pour ça l'aide de Métro. Quand on va dans les deux métros et qu'on navigue un petit peu, on voit par exemple ici qu'on a un raccourci vers une partie de la documentation de Max, qui va nous amener vers une information très importante concernant la Time Value Syntaxe, c'est-à-dire comment exprimer le temps dans Max. Max peut utiliser différents types de valeurs de temps. Déjà des temps fixes, c'est-à-dire temps absolu, heures, minutes, secondes, ou fréquences, ou échantillons, et des temps relatifs au tempo. Le temps relatif au tempo, qui est plutôt le temps lié à une barre de mesure ou au midi. Ici, on va avoir différents types de valeurs qui vont être relatifs au tempo. Parmi celles-ci, on a par exemple Note Value. Si on veut que Métro se synchronise sur Ableton, il faudra lui donner une valeur de note. Ces valeurs de note, quelles sont-elles ? Il va falloir les exprimer de cette façon-là. On va partir ici de la ronde, 1n, et puis ensuite les différentes subdivisions, 2n pour la blanche, 4n la noire, etc. On trouve des valeurs assez courantes, où 1 représente la ronde, 4 la noire, 8 l'accroche, et on aura les valeurs intermédiaires en triplets, donc en triolets, avec le T. Il faudra maintenant se souvenir de ça, et envoyer cette syntaxe à Métro. On va prendre un message pour cela, et on va lui indiquer l'intervalle en noir, par exemple. On lui indique l'intervalle suivi de la valeur 4n pour quarter note. Maintenant, il va falloir lancer Ableton. C'est pour ça que ça a démarré par là, parce qu'on est synchronisé avec Ableton. Donc il faut lancer la lecture d'Ableton. Effectivement, on a ici, on voit qu'on est synchronisé avec Ableton. Alors c'est une première chose, mais on peut constater que si je mets le clic d'Ableton, là on est à peu près calé, mais c'est vraiment juste de la chance, si je relance entre deux temps, on voit qu'on a bien un intervalle de noir, mais on n'est pas calé forcément sur la noire. C'est-à-dire qu'on peut se décaler, on garde un intervalle de noir, mais on peut se décaler par rapport au temps, en fonction du moment où on lance le Métro. Donc il va falloir envoyer une autre information pour que Métro commence sa première pulsation, vraiment sur une noire. Un peu comme dans Ableton, quand on déclenche des clips par exemple, et qu'on veut que ce soit calé sur une pulsation, il va falloir utiliser une quantification. Donc on va utiliser un autre message, qui est le message quantize. Quantize 4n, si on veut que ce soit sur la noire. Donc là, je clique sur les deux. Et maintenant, si je relance Métro entre deux temps, on voit qu'il attend la prochaine noire pour redémarrer.

Programme détaillé de la formation