Analyse d'un flux MIDI dans Max

Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Apprendre à programmer dans Max For Live
Revoir le teaser Je m'abonne
Transcription


49,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis


49,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Créer vos propres outils en fonction de vos propres besoins sous Max for Live

Max for Live est un logiciel destiné aux musiciens, ingénieurs du son ou son designer. Ses domaines d'application sont très larges puisqu'il s'agit de créer vos propres outils en fonction de vos propres besoins.

Dans cette formation, vous apprenez à programmer, et vous abordez les principaux domaines d'application dans les domaines du Midi et de l’Audio.

Vous apprenez la construction d'Effets Midi, la fabrication de séquenceurs.

Vous passez par la suite à la fabrication de vos propres instruments et effets audio, et vous découvrez comment interagir avec Ableton Live.

À la fin de cette formation, vous êtes capable de fabriquer vos propres devices dans des domaines d’application aussi variés que la scène, le studio et les installations interactives.

Voir plus
Nous allons maintenant créer notre premier device MIDI qui va consister à fabriquer un générateur d'accords. L'idée va être de créer un accord en envoyant simplement une note et on va donc créer des intervalles à partir de cette note. Alors on prend un device MIDI effect, Max MIDI effect, je prends le premier par défaut, et je vais l'ouvrir dans l'éditeur, dans l'éditeur Max. On va retrouver les objets MIDI in, MIDI out. Ces objets envoient le flux MIDI brut MIDI. Alors qu'est-ce que ça signifie ? Ça signifie qu'il n'est pas interprété. On a vraiment le flux MIDI brut, c'est-à-dire les octets MIDI tels qu'ils existent dans le message MIDI. Alors comment est construit un message MIDI ? Et bien tous les messages qui utilisent les numéros de canaux sont envoyés sous forme de trois octets. On va avoir un premier octet qui va être l'octet de statut. L'octet de statut dans le langage MIDI nous indique quel type de message on a, le statut du message. Donc par exemple si c'est un message note, l'octet de statut indiquera donc un numéro spécifique disant que c'est une note. Et ensuite on aura deux valeurs associées, donc octet de donnée 1 et une deuxième valeur donnée 2. Dans le cas d'une note, le premier octet nous dit c'est une note sur tel ou tel canal jusqu'à 16. Ensuite donnée 1 nous donne le pitch et donnée 2 la vélocité. Alors on va regarder ça dans la fenêtre max en envoyant le flux dans un objet print. Donc si je branche ici MIDI in dans print, j'ouvre la fenêtre max ici. Et si je joue un DO de la note 60, je vois que je reçois ici un premier octet qui est 144. Alors ça ce n'est pas une valeur très habituelle en MIDI puisqu'on est habitué à des valeurs plutôt entre 0 et 127. Puisque c'est l'octet de statut qu'on voit rarement dans les logiciels. Et ensuite deux valeurs plus courantes ici, c'est le pitch suivi de la vélocité. Si je relâche, j'ai la valeur 128 qui m'indique que c'est une note off sur le canal 1. Et ensuite le pitch et la vélocité. Bien alors pour avoir quelque chose d'un peu plus pratique, on va maintenant plutôt passer par un objet qui va nous interpréter ce flux. Donc cet objet c'est l'objet MIDI parse. MIDI parse, comme on nous l'indique ici, interprète le flux MIDI brut. Et donc dans MIDI parse, chacune des sorties va correspondre à un type de message MIDI. La première sortie nous envoie le pitch avec sa vélocité sous forme de liste. On remet l'objet print pour regarder ce qui sort de MIDI parse. Et maintenant quand je joue la même note, la note 60, le DO ici. Donc comme c'est pas cabal à sortie, je n'entends pas de son, c'est normal. Mais par contre je vois bien que je reçois la valeur 60 suivie d'une seconde valeur qui est la vélocité. Et quand je relâche, j'ai la valeur 68 de 0 pour indiquer maintenant que c'est une note off. Si je veux retourner maintenant dans MIDI out, il va falloir que je reformate de la même façon le flux MIDI en flux MIDI brut. Pour cela j'ai un objet spécifique qui est l'objet MIDI format. Et donc maintenant je peux de nouveau envoyer mon message MIDI. Ce qui me permet maintenant entre les deux de pouvoir manipuler le flux MIDI de manière beaucoup plus pratique.

Programme détaillé de la formation

Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne

éditeur de vidéos pédagogiques

Des supports pédagogiques en vidéo, produits avec les meilleurs experts. Dans nos studios à Paris, Lyon ou Montpellier. Vous souhaitez travailler avec nous ?
image-micro