Maîtriser la Rotoscopie avec Nuke : Techniques et Astuces

Le Roto Node
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Apprendre Nuke 7
Revoir le teaser Je m'abonne
Transcription

69,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis

69,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Les objectifs de cette vidéo sont de comprendre les bases de la rotoscopie dans Nuke, de savoir configurer un projet pour la rotoscopie, et de maîtriser les outils de tracé pour créer des masques précis.

Apprenez à utiliser les outils de rotoscopie dans Nuke pour créer des masques précis en animation. Maitrisez les différents tracés et optimisez vos compositions.

La rotoscopie est une pratique essentielle dans le domaine de l'animation et des effets visuels. Cette leçon vous guide à travers les outils de rotoscopie disponibles dans Nuke, en vous montrant comment détourer des images image par image avec précision. Vous apprendrez à utiliser le nœud roto, à configurer correctement vos projets, et à créer des masques à l'aide de courbes de Bezier, de cusp Bezier, de bispline, ainsi que de formes prédéfinies. La leçon explore également comment ajuster les paramètres de votre roto tels que le motion blur, l'opacité et le fizzer pour obtenir les meilleurs résultats possibles. Des techniques avancées comme l'utilisation des clés d'animation et du ripple edit sont aussi présentées pour vous aider à affiner vos masques et les adapter aux mouvements de vos personnages. En suivant cette leçon, vous serez capable de créer des animations fluides et des compositions visuelles de haute qualité.

Voir plus
Questions réponses
Quel est l'outil principal pour la rotoscopie dans Nuke ?
L'outil principal pour la rotoscopie dans Nuke est le nœud roto, accessible via le menu ou la touche haut.
Pourquoi est-il important de vérifier le format du projet avant de commencer la rotoscopie ?
Il est important de vérifier le format du projet pour assurer la correspondance exacte entre le roto et l'image, évitant ainsi des imprécisions dans le détourage.
Comment ajuster l'opacité et le contour d'un masque dans Nuke ?
Pour ajuster l'opacité d'un masque, utilisez les paramètres d'opacité dans le panneau des propriétés du roto. Le fizzer permet de contrôler la dureté du contour du masque.
Abordons maintenant une partie qui peut faire trembler, la roto, la rotoscopie, le fait de détourer image par image quelque chose. Alors oui, c'est pas la tâche la plus sympa, mais Nuke possède de fabuleux outils pour nous aider. Alors pour commencer, nous allons voir le nœud de roto, tout simplement, comme son nom l'indique, qui est accessible à partir de ici là, roto, ou par la touche raccourcie, et je souhaiterais que vous vous y habituez tout de suite, la touche haut. Alors ce petit nœud de roto va simplement nous permettre de tracer un masque à l'aide de courbes, de bezier, de cusp bezier, de bispline, et de forme prédéfinie, des masques, de tracer des masques à l'aide de ces outils là. Et après, on verra qu'il y a tout un tas de petits outils sympas à utiliser avec ça. Alors la première chose à bien faire attention quand on utilise la roto, c'est de vérifier que le format de votre projet est le même que celui de l'image sur lequel vous voulez tracer votre roto, pourquoi ? Parce que la roto ici, si je la sélectionne, est une image à part entière. Alors je m'explique, je peux par exemple sélectionner ellipse ici, et venir sur mon image et tracer un cercle. Si je décide dans output, qui est la sortie de ma roto, de lui dire tu me sors vers rouge vers bleu, il me sortira une image blanche qu'il me sera, par exemple, possible de compositer sur une autre image. Mais voilà, le problème aussi, c'est que ma roto ici nous indique qu'elle est en 2K Super 35, alors que notre vidéo ici n'est qu'en 1280 par 720. Il n'est donc pas possible de détourer avec précision quelque chose sur cette image avec cette roto là, car la correspondance entre les deux formats sera approximative. Ma roto qui était, mon cercle qui était, bon, pas vraiment au centre de l'écran, admettons que ici soit le centre de l'écran, ne le sera plus du tout une fois mergé sur mon image d'une autre résolution. Pourquoi ma roto est mal positionnée ? Tout simplement car ma roto, alors parfois le petit menu là peut être caché ou ouvert, prend pour format d'entrée le format spécifié ici. Alors je pourrais le modifier ici et lui indiquer directement 1280 par 720, ceci dit, il n'est pas vraiment prudent, car si vous faites de nombreuses rotos, vous n'êtes pas à l'abri d'oublier l'une d'entre elles. Il est donc important d'aller dans les S, Project Settings, et ici de régler le format sur 1280 par 720. Maintenant, si j'ouvre ma roto, elle est bien en 1280 par 720. Alors, commençons tout de suite à rotoscoper, maintenant qu'on est sûr que tout va bien. Voilà, alors j'enlève ce merge qui ne nous sert à rien pour le moment, je vais mettre sur l'image à rotoscoper, et on va sélectionner la roto, et puis on va regarder un peu comment ça marche. Alors ici, je vais fermer le reste, hop là, ici vous avez la liste des tracés que vous avez fait, alors pour le moment on n'a qu'un, on a une ellipse, très bien, elle est visible comme ce petit logo l'indique, elle est modifiable car il n'y a pas de petit cadenas, si je souhaite je peux la déplacer, déplacer qu'un point aussi, on va déformer, en revanche dès que je vais activer ce petit cadenas, elle va changer de couleur, elle ne pourra plus la modifier. Les options suivantes sont les options relatives, ah, il ne va pas s'ouvrir, ah oui, parce qu'il est loqué, voilà. Cette option nous permet de changer la couleur de notre tracé, alors ça paraît une option un peu anodine, mais tout dépend de la couleur sur laquelle vous voulez détourer, ça sera beaucoup plus facile d'avoir un tracé rouge si vous voulez détourer quelque chose de très clair que d'avoir un tracé blanc, qui du coup disparaît dans notre ciel ici. Alors je vais la remettre en rouge pour le moment, hop, ici ça sera la couleur intérieure de notre roto, alors bien sûr pour le moment nous regardons le read, mais si je regarde ma roto, hop, je peux voir que j'ai la couleur intérieure ici. Alors oui, c'est intéressant de voir ça, ce que je viens de vous montrer là, c'est que je peux regarder une autre image tout en rotoscopant à partir de ce nœud sans que celui-ci soit connecté à mon arborescence principale, pourquoi ? Tout simplement parce que ces contrôles sont accessibles par le mode overlay et parce que les propriétés de ma roto sont ouvertes, si je les ferme, elles disparaissent, si j'appuie sur la touche haut, elles disparaissent aussi. Celui-ci permet en quelque sorte d'inverser le masque, enfin pas en quelque sorte, permet d'inverser le masque, vous voyez, hop, je peux donc, si je regarde ma roto, inverser la façon dont est rempli mon masque. Alors on verra que ça pourrait être très utile tout à l'heure. Ce mode-là, ce sont les modes de fusion des masques entre eux, des tracés entre eux. Prenons pour exemple, je peux tout de suite créer un autre tracé, une autre ellipse par exemple, non, pour découvrir d'autres modes, on va simplement créer un bézier, alors le bézier c'est simplement un tracé comme ça, et là on va pouvoir dire, mon bézier il va être, je sais pas, en multiply par rapport à ce qu'il y a au-dessus, ou alors en minus, ou en, bon c'est pas des bons exemples parce que du coup s'il ne se passe rien, en screen, vous voyez que ça change, pas du tout, mais dans certains cas, si je réorganise mes layers différemment, ça peut changer, bref. Les modes de fusion entre les calques, vous pouvez donc par exemple vous dire, entre deux tracés, je ne récupérerai que l'intersection, voilà. Ici ce sera le motion blur, est-ce que quand, on l'a vu plus tôt dans le cours d'animation, est-ce que quand mon calque va être animé pour suivre par exemple le bras de mon personnage que j'ai à détourer, est-ce que j'aurai besoin de motion blurrer Maroto pour qu'elle s'adapte au motion blur de l'image ? Et bien c'est ici que vous pourrez définir si oui ou non vous utilisez le motion blur. Ici ce sera la vie, c'est-à-dire que votre roto ne pourra affecter, alors on peut le voir ici dans lifetime, votre roto ne pourra affecter qu'une seule frame, que à partir d'une frame jusqu'à la fin, que pendant une certaine durée, ou que depuis une frame, que depuis le début jusqu'à une frame, etc. Vous pourrez paramétrer la vie de votre roto exactement comme vous le voulez. Nous verrons dans clone et shape un peu plus tard lorsque nous parlerons du roto paint qui est en quelque sorte un noeud de roto avec des fonctionnalités supplémentaires. Quant au transforme, ce sont des options qui vous permettront d'animer globalement votre roto, tout simplement. Alors voyons maintenant comment réellement détourer quelque chose, parce que là pour le moment je me suis consenté de faire deux tracés et vous expliquer les paramètres. J'en ai d'ailleurs omis quelques-uns sur lesquels je reviens très très vite. L'opacité, très simple, l'opacité du layer. Le fizzer très important qui va être la dureté des contours de votre masque et le fizzer falloff qui va, avec le contrôle précédent, qui va dire de quelle manière décroît ce fizzer. Le reste ici marche avec les keyframes, nous allons le voir immédiatement. Je vous rappelle que pour mettre à zéro des paramètres, ctrl alt, commande alt, voilà. Je vais supprimer mes tracés. Alors si je veux organiser mes tracés avant de les supprimer, je peux appuyer sur le bouton le petit plus là, hop, voilà, je peux les mettre dans des groupes et c'est très pratique. Bref, je vais supprimer tout ça, la touche backspace ou la touche moins, voilà. On va regarder mon image et on va se dire, on va se donner un challenge assez facile pour commencer. On va se dire on a juste envie de changer la couleur rouge du bateau ici, bon très bien. Je vais prendre mon noeud de roto, je vais prendre mon outil de baisier, je vous laisserai découvrir les autres modes qui sont aussi des outils de tracés, chacun choisira celui qu'il préférera. On va faire ça un peu vulgairement dans un premier temps, de toute manière. Alors, quand on a ici, comme tout baisier, si vous êtes habitué à photoshop, on peut modifier ici les points, c'est à dire les poignées pour savoir où elle va être renvoyée notre courbe de baisier. Pour ça, il nous suffit d'appuyer sur la touche commande ou contrôle, c'est sur pc ou linux, voilà, et je viens fermer ma roto. J'ai donc un masque, très peu, alors je peux venir réajuster les poignées, etc, alors toujours avec contrôle, sinon ça vous bouge les deux poignées en même temps, comme vous pouvez le voir. Je peux venir ajuster mon masque, alors je peux rajouter des points, at point, dire bon bah ici j'en veux peut-être un, puis ici j'en veux peut-être un, je peux venir, alors on va en créer un en plus, oh mince, je l'ai mal mis celui-là, ah bah tiens, je peux venir enlever un point, voilà, et vous avez d'autres outils qui vont vous permettre d'éditer votre courbe. Voilà, ici, très bien, alors là je me suis trompé, je peux toujours faire un contrôle z avec la roto, voilà, là j'ai fait contrôle z, je reviens en arrière, très bien, je re-sélectionne ma petite flèche pour être sûr de ne plus ajouter ou retirer des points, vous voyez qu'on peut sélectionner certaines parties en particulier, voilà, là pour le moment je veux tout sélectionner, c'est très bien, et je vais pouvoir éventuellement ajuster un petit peu ma courbe, quoi qu'on me semble, on va pas passer trop de temps là-dessus, très bien, alors admettons que ça bouge, voilà la frame 10, ah bah mon calc il est un peu déplacé, bah comment ça marche, c'est très simple, tant que ce petit logo là-haut est affiché, ça veut dire que nuke est en auto-key, que votre roto est en auto-key, ça veut dire que vous changez de frame, vous allez modifier un point, automatiquement, une nouvelle clé d'animation sera créée, alors faisons-le, par exemple, modifier celle-là aussi un peu, alors voilà, ah voilà, alors automatiquement, on le voit ici par le petit logo bleu qu'on a déjà vu, automatiquement une clé d'animation est faite, et entre mes deux images, il y aura une interpolation, alors j'entends bien qu'entre les deux images il faudra régler un petit peu la façon dont ma roto se comporte, mais grosso modo, on va réussir à animer tout notre roto de cette manière-là, alors je peux sélectionner plusieurs points d'un coup, elle est déplacée comme ça, ici devant aussi par exemple, voilà, et puis il est bon de regarder comment évolue notre roto sur l'intégralité de notre vidéo, alors parfois, il est important de regarder le mouvement général, on n'a pas pris un exemple très compliqué, mais on aurait pu détourer par exemple le bras de notre personne, et on aurait bien regardé le mouvement avant pour savoir où placer nos keyframes, on y reviendra. Alors voilà, maintenant que nous avons fait ça, cette roto-là, comment l'exploiter ? Alors, première chose, regardez ce qu'il en sort, une belle image toute noir et blanc, alors ça vous rappelle j'imagine ce qu'on a vu juste dans le chapitre précédent, les masques, effectivement, alors ce qui nous intéresserait nous, c'est que ça sorte aussi par la couche alpha si on veut l'utiliser, alors il suffit que je dise output au lieu de RGB, lui dire RGBA, ou même la couche RGB ne m'intéresse pas vraiment, j'aurais pu ne sortir que la couche alpha, mais bon, au moins ça me permet de le voir quel que soit l'état de mon viewer ici. Je vais donc par exemple pouvoir mettre un color correct à la sortie de mon read, et de faire rentrer comme masque ma roto, et maintenant je peux facilement color correcter mon bateau. Par exemple, si je veux, au lieu de le faire devenir jaune, je peux le désaturer, et puis dans gain lui dire, je veux qu'il soit jaune, voilà, tout simplement, à l'aide d'une roto, j'ai pu définir un masque pour color correcter mon image. Alors, pour finir avec la roto, je voudrais qu'on voit ensemble quelques petits outils qui permettent de mieux travailler avec. Alors, je repasse en overlay on, et regardons ici qu'est-ce qu'on a. Alors on a différentes options, alors déjà le toki, comme je vous l'ai dit, et puis ici, quelque chose en relation avec le fizzer, alors voyons d'ailleurs tout de suite ce qu'est le fizzer, si on veut pouvoir comprendre l'icône. Alors le fizzer, on l'a vu tout à l'heure, c'est ces options là, mais il nous est possible dans Nuke de tracer un fizzer manuel, c'est-à-dire faire un contour progressif là seulement où on le souhaite, par exemple, j'aimerais que mon jaune bave un peu sur le bas de mon bateau, et bien je vais pouvoir venir sélectionner un point, maintenir enfoncé ctrl alt ou commande alt, et venir par exemple créer un contour progressif, alors forcément, c'est pas le super exemple parce que c'est pas très beau de rajouter du jaune à cet endroit là, mais peu importe, vous comprenez le principe, voilà, alors ce bouton là, il va nous permettre le bouton que je vous ai montré, s'il est coché, on va pouvoir modifier les points de fizzer, une fois qu'on les a créés avec ctrl alt, on a plus besoin de faire ctrl alt pour les modifier, vous pouvez simplement les toucher comme ça. Si ce point est désactivé, si je modifie un fizzer, alors, ça change rien, si je bouge ce point, si cette icône est cochée et que je bouge le point intérieur, je vais bouger mon fizzer avec le point qui correspond à mon fizzer avec, en revanche, si ce point est décoché, si cette option est décochée, je vais pouvoir bouger ma courbe intérieure indépendamment de mon fizzer. Toutes ces options là sont des options de sélection ou d'affichage, par exemple celui là va nous afficher le numéro des points de Meroto, celui là va nous afficher, alors si vous ne savez plus, car les icônes ne sont pas toujours claires, vous pouvez simplement laisser votre souris dessus et une petite tête va s'afficher. Activate to hide curve line, donc on le teste, il ne reste plus que mes points et les courbes sont masquées, ça peut être pratique aussi, là à l'inverse on peut afficher que la courbe mais masquer que les points, etc, etc, je ne vous les montre pas tous, ceux là sont très utiles aussi, ils sont relatifs aux transformes, ici pour afficher les contrôleurs de transformation. Il y en a un qui m'intéresse ici, c'est le ripple edit. Alors le ripple edit, vous pouvez par exemple aller à la frame 26 et vous dire j'ai envie de modifier ma roto sans pour autant changer, sans pour autant affecter ma keyframe ici. Et bien en activant le ripple edit, je vais pouvoir modifier, je vais pouvoir modifier mon image et comme vous le voyez, je vais affecter les deux keyframes qui sont avant et après. Si j'avais créé une nouvelle roto, j'en crée une autre, hop, allez hop, en vitesse, et que je fais un tracé, alors pourquoi ? Le ripple edit de celui-là, hop là, je fais un tracé, admettons, hop, ici, et que j'aille en 1 et que je fasse un ripple edit pour en final redéfinir mon tracé, on verrait qu'ici, mon tracé n'a pas bougé. Si je n'avais pas activé le ripple edit, admettons que j'aille à la frame 40 désormais et que je modifie le tracé, on va voir qu'ici, entre les deux, il y a une interpolation. Cet outil peut être donc très intéressant. Ce n'est pas pour autant un autokey ou l'annulation d'un autokey, mais c'est simplement créer une clé et affecter celle qui l'entoure. Voilà, je vais supprimer cette roto-là. Si une clé ne vous plaît pas, vous pouvez venir la sélectionner, et vous pouvez naviguer rapidement entre les différentes clés de vos baisiers à l'aide des petites flèches ici. Attention, la timeline ne vous affiche les clés que sur les courbes sélectionnées. Ma baisier 2 est ici, ma baisier 1 est ici. Là aussi, je peux naviguer entre mes différentes clés. Vous pouvez bien sûr loquer pour que personne ne touche à rien. Et si vous loquez, ça revient au même que double-cliquer sur le petit cadenas ici.

Programme détaillé de la formation

Nos dernières formations Nuke
  • Apprendre Nuke 12 - Les fondamentaux
    Découvrir
    Maîtriser les fondamentaux de Nuke 12.2..tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}
    5h45 53 leçons
  • Apprendre NUKE 6 - Les fondamentaux
    Découvrir