Optimisation du Compresseur Solidbus Komp pour le Mixage

Compresser le mix avec le SolidBus Comp
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Apprendre à mixer avec Komplete 11
Revoir le teaser Je m'abonne
5,0
Transcription

69,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis
5,0
69,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Objectifs de cette vidéo :

  • Comprendre les réglages de base du Solidbus Komp
  • Apprendre à ajuster le seuil, le ratio et le make-up gain
  • Découvrir les effets du mode limiteur sur le mix

Apprenez à ajuster le compresseur Solidbus Komp sur votre bus de mixage pour obtenir un son optimal.

Cette vidéo montre comment utiliser efficacement le Solidbus Komp sur votre bus de mixage. En ajustant les paramètres tels que le ratio de compression, le seuil et le make-up gain, vous pouvez obtenir un mixage final équilibré et puissant. Découvrez comment le release automatique et une attaque rapide peuvent transformer la dynamique de votre son.

Explorez également les effets subtils du passage du mode compression au mode limiteur et comment cela peut accroître la présence et la rondeur du mix. Obtenez des astuces sur la meilleure façon d'intégrer la compression dès le début de votre mixage pour optimiser les résultats finaux.

Voir plus
Questions réponses
Quel est le principal avantage d'utiliser le mode limiteur sur le Solidbus Komp ?
Le mode limiteur accroît la présence et la rondeur du mix en limitant les pics de volume et en amplifiant les parties plus faibles.
Pourquoi est-il conseillé d'enclencher le compresseur dès le début du mixage ?
Enclencher le compresseur dès le début permet d'ajuster les réglages au fur et à mesure du mixage et d'entendre immédiatement les effets de la compression sur le mix global.
Comment le make-up gain influence-t-il le mix final ?
Le make-up gain compense la perte de volume due à la compression, permettant d'obtenir un niveau sonore optimal et équilibré.
Le Solidbus Komp va faire merveille sur mon bus de mix. Là, il est instéré sur le master. Les réglages qu'il a fait que, quand le son passe à travers, pour l'instant, rien ne se passe. On écoute. Avec et sans, pour l'instant, aucune différence. Pour l'instant, malgré le ratio, le seuil est à 20 dB, donc il ne se passe rien, et le make-up est à 0 dB. Donc là, tout va bien. J'ai des réglages de base. Eh bien, je vais garder ce ratio de 4 pour 1, et je vais doucement baisser le seuil pour trouver le bon moment de compression. C'est parti. Il faut que je vérifie, bien entendu, que le compresseur soit en marche. Alors là, ce n'est pas très concluant, mais si jamais je mets le release sur automatique, et je vais baisser un petit peu, faire une attaque un petit peu plus rapide. Alors là, je les remets comme c'était avant. Alors, que se passe-t-il ? Je vois que la compression agit de manière plus permanente, et à ce moment-là, bien entendu, j'ai une perte de gain qui est significative. Je vais largement les récupérer avec le make-up, et tout d'un coup, ça va faire aussi une petite différence sur le son. On regarde par rapport au vumètre. Voilà. Et puis, comme c'est un compresseur de mix, je vois que les niveaux les plus forts sont à peu près cohérents. Il n'y a pas de saut de dynamique, en tout cas pour les piques. Je peux continuer à monter le make-up pour avoir le maximum de dynamique disponible. Alors, bien entendu, j'ai un son qui est plus flatteur, parce qu'il est un peu plus fort. Je le vois clairement, mais ce que je vois également au vumètre, sur la partie jaune clair, qui correspond au niveau RMS, c'est-à-dire l'énergie dégagée par mon mix, je sens que le niveau s'y augmente sensiblement, plus sensiblement que les volumes piques, que les parties les plus fortes. Du coup, je m'en trouve avec quelque chose de vraiment très intéressant. Dernière chose, le ratio pour l'instant est de 4 pour 1, mais si jamais je le passe en mode limiteur, on va voir aussi que ça va accroître sensiblement le côté rond et présent de notre mix. Alors, ça ne va pas arriver tout de suite, ça va être assez subtil, donc je vais laisser tourner. Que s'est-il passé ? Au moment où j'ai augmenté le ratio, l'ensemble m'a paru un petit peu plus compressé, un petit peu plus dur, donc du coup, j'ai baissé légèrement de seuil. Qu'est-ce qui se passe ? Puisque j'ai baissé légèrement de seuil, le niveau général a remonté, puisque ça compresse légèrement moins, donc du coup, j'ai récupéré les quelques décibels qui me manquaient juste avant le 0 dB pour avoir un maximum de dynamique disponible. Donc là, c'est parfait, le niveau RMS lui aussi a augmenté, donc du coup, le réglage de ma compression générale, moi, je la trouve idéale. Quand je vois les pics, les parties les plus fortes de mon mix vont aller taper à moins 1 dB, donc un décibel en dessous du 0 dB, donc c'est génial parce que j'ai le maximum de dynamique disponible. J'ai un niveau RMS, un niveau d'énergie qui est nettement supérieur, j'ai quand même de la marge au niveau des pics, donc la dynamique de mon morceau continue quand même à vivre, même si, bien entendu, je la compresse, donc forcément, je l'écrase. Et ce qui se passe aussi, c'est que les parties les plus basses du signal remontent aussi légèrement, donc le grave également, donc du coup, mon mix sonne non seulement plus punchy, mais aussi plus assis, plus fat. C'est ce qui est une chose que je voulais réellement avoir. Alors, pour terminer, ne vous faites pas avoir par le côté plus flatteur parce que c'est plus fort, c'est également plus fort, mais je sens que mes fréquences aussi, l'énergie générale est plus présente. Là, je rattrape le gain et je le surpasse un petit peu par rapport au niveau normal parce que je veux aussi monter le volume pour aller au maximum possible. Dernière chose, la question de savoir si on enclenche le compresseur de mix quand on commence le mix ou après avoir mixé, ça, c'est une question plutôt personnelle. Personnellement, je préfère enclencher le compresseur de mix d'entrée de jeu, quitte à le régler au fur et à mesure de l'avancement du mixage. Pourquoi ? Parce que de toute façon, ça va passer dedans. Donc, quelque part, je trouve inutile de faire les niveaux, compresser, équaliser l'ensemble de mes pistes, placer de la reverb sans entendre le résultat direct dans le compresseur, quitte après à l'ajuster. C'est pour ça que là, on est à un stade où je peux ne pas aller plus loin. Donc, c'est pour ça que j'augmente le make-up pour récupérer du gain, pour avoir un maximum. Mais si jamais je continue mon mixage, je compresser plus ou moins fortement telle autre partie, rajouter de la reverb, etc., c'est-à-dire retravailler sur les fréquences, j'adapterai au fur et à mesure la compression sur le mix. Ça, c'est très important.

Programme détaillé de la formation

1 commentaire
5,0
1 vote
5
4
3
2
1
Steph. Babijo
Il y a 1 year
Commentaire
Formation mixage très utile pour qui investi dans la Komplete de NI. La description des Plugins de mix est simple, claire et précise. Laurent est un super pédagogue ! (et les deux poissons rouges en arrière-plan sont top). On découvre une multitude de fonctions aux compresseurs, EQ, Reverb, etc.
On s'aperçoit qu'on possède ici une bibliothèque de Plugins très bien fournie et plutôt orientée émulation vintage.
Et puis Laurent aborde aussi, bien sûr, des principes clés du mixage liés à l'utilisation de ces différents effets. J'ai un titre à mixé en attente... je sais avec quels Plugins je vais travailler...
Merci Laurent !
Nos dernières formations Komplete