Guide complet sur les storyboards d'interface utilisateur

Organisation du livrable
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Apprendre l'UX Design
Revoir le teaser Je m'abonne
5,0
Transcription

59,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis
5,0
59,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

À la fin de cette vidéo, vous serez capable de :
1. Comprendre l'importance des storyboards pour chaque objectif utilisateur identifié.
2. Créer des storyboards efficaces pour des flux d'interface utilisateur.
3. Gérer des écrans supplémentaires pour des fonctionnalités non critiques.

Découvrez comment créer des storyboards pour chaque objectif utilisateur et optimiser l'expérience utilisateur. Cette leçon vous guide à travers les principes clés et les avantages des storyboards en conception d'interface.

Cette vidéo offre une exploration détaillée du processus de création de storyboards d'interface utilisateur. Nous y apprenons que chaque objectif utilisateur identifié nécessite un storyboard individuel. Ainsi, pour trois personas distincts avec des objectifs différents, il faudra trois storyboards. Chaque storyboard commence avec un objectif utilisateur clair et se termine lorsque cet objectif est accompli, généralement en environ cinq écrans. Cette approche assure des transitions logiques et intuitives entre les écrans, bien que cela puisse parfois être coûteux à maintenir.

Le storyboard doit inclure des écrans supplémentaires pour des fonctionnalités non critiques, par exemple, la recherche avancée ou la récupération de mot de passe oublié, sans nécessairement les intégrer dans le flux principal. Enfin, la vidéo illustre comment différentes interfaces peuvent répondre aux besoins variés des utilisateurs, en présentant des pages différenciées selon que l'utilisateur souhaite être guidé ou qu'il sait précisément ce qu'il veut.

Voir plus
Questions réponses
Pourquoi est-il nécessaire de créer un storyboard par objectif utilisateur ?
Créer un storyboard par objectif utilisateur permet de garantir que chaque flux est optimisé pour les besoins spécifiques de chaque utilisateur, assurant ainsi une meilleure expérience utilisateur et une navigation plus intuitive.
Comment peut-on gérer les écrans supplémentaires dans un storyboard ?
Les écrans supplémentaires pour des fonctionnalités non critiques peuvent être traités séparément sans être intégrés dans le flux principal du storyboard, ce qui évite de complexifier inutilement le parcours utilisateur.
En quoi les storyboards contribuent-ils à la conception centrée utilisateur ?
Les storyboards contribuent à la conception centrée utilisateur en orientant la conception des enchaînements d'écrans de manière à garantir une navigation logique et fluide, telle qu'elle sera vécue par les utilisateurs finaux.
Voilà, donc on a vu un storyboard d'interface. Evidemment, il faut en composer un par objectif utilisateur qu'on aura identifié. Donc si on a trois personas qui ont chacun un objectif utilisateur différent, eh bien il faudra faire un storyboard par objectif utilisateur. Le livrable pourra être présenté de cette façon. Par rapport au scénario 1, donc on a le persona, son objectif, et puis l'ensemble des écrans qui permet à ce persona d'accomplir son objectif utilisateur. Donc ça commence, au début on a l'objectif bien clair, et ça se termine quand il a accompli l'objectif utilisateur. Pour donner des repères, c'est à peu près 5 écrans pour composer un scénario. On arrive à décrire un site relativement complexe avec 3, 4 scénarios. Donc cette approche, on le voit, a beaucoup de valeur ajoutée parce qu'elle oriente la conception de la même façon qu'elle va être vécue par les utilisateurs. On conçoit les enchaînements d'écrans pour garantir leur bon enchaînement, leur fluidité, le fait que les choses s'enchaînent de façon logique et intuitive. Par contre, c'est une approche qui est un peu coûteuse parce qu'on est obligé, par exemple, si on a 4 scénarios qui partent de la page d'accueil, eh bien on va avoir 4 fois la page d'accueil. Donc il y a des questions de maintenabilité, comme on fait pour que quand on modifie une seule fois la page d'accueil, ça la modifie partout. Il faut voir que cette approche est au cœur de la méthode de conception centrée utilisateur. Néanmoins, on n'est pas obligé de faire toutes les pages en passant par la méthode des storyboards. On peut travailler sous la forme d'écrans supplémentaires. Par exemple, si la recherche avancée n'est pas une fonction critique, ou bien la fonctionnalité qui permet de récupérer son mot de passe lorsqu'on l'a oublié, eh bien c'est des fonctionnalités qu'on peut traiter sous forme d'écrans supplémentaires. C'est-à-dire qu'elles ne vont pas s'intégrer dans un storyboard. Ce n'est pas la peine de faire un storyboard complètement tordu, où la personne doit passer par la recherche avancée, puis l'inscription, puis le mot de passe oublié. On traite tous ces cas sous forme d'écrans supplémentaires. Une question qu'on se pose, c'est en quoi les personnages qui ont des objectifs différents vont conduire à différentes formes d'interface. Et on a ici une illustration de ce principe. Ici, on avait le personnage qui est « je veux qu'on me guide ». Et on voit l'affiche, le catalogue produit, avec trois produits, puis des rythmes de trois, un grand look, un autre produit. Bref, on montre une structure assez rythmée, avec des éléments qui sont mis en avant, le tout dans une mise en scène très graphique, très visuelle. Le résultat de cette page, ça va être une page avec plein de photos, de maquillage, des zooms, beaucoup de couleurs. Ici, par contre, cet utilisateur sait ce qu'il veut. Et du coup, on va lui servir une page beaucoup plus efficace en termes d'accès à l'information. C'est-à-dire, il y a beaucoup moins de narration, mais il y a beaucoup plus d'efficacité. Lui, il aura une toute petite image, il aura le nom et la référence exacte du produit, la possibilité de changer de couleur sans rentrer dans l'affiche produit, la possibilité de changer de conditionnement sans rentrer dans l'affiche produit, et enfin, l'affichage du prix, le fait de pouvoir changer les quantités et d'ajouter au panier. Du coup, il peut faire tout son réassort. Lui, son objectif, c'était de remplir ses stocks. Et du coup, il peut faire ça beaucoup plus rapidement que s'il avait cette interface. Dans la réalité, les deux interfaces seront accessibles en changeant la vue sous forme de carousel, de mosaïque ou de liste. Les deux vues seront accessibles aux deux utilisateurs, mais on voit que chaque utilisateur utilisera l'interface qui le concerne plus particulièrement.

Programme détaillé de la formation

5 commentaires
5,0
5 votes
5
4
3
2
1
elephorm-1351405@addviseo.com
Il y a 8 months
Commentaire
Je suis en train de me reconvertir dans les métiers de l'UI/UX design. Cette formation va à l'essentiel, évite tous les superflus barbants ! C'est une bonne introduction et ça me donne envie d'en savoir plus !
pioupiou06
Il y a 2 years
Commentaire
Très intéressant et très bien expliqué.
bertrand.deloffre
Il y a 2 years
Commentaire
Très bonne formation pour débuter dans l'UX.
contact_2672
Il y a 3 years
Commentaire
Un terme qui me paraissait totalement barbare mais on ne peut plus familier maintenant. Merci
paul_25
Il y a 3 years
Commentaire
Très bonne introduction synthétique à l'UX Design.
Nos dernières formations WebDesign UX / UI