article(s) dans votre panier VOIR

Les paramètres d'exportation avec Lightroom 2

  • Vidéo 99 sur 104
  • 6h12 de formation
  • 104 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Les paramètres d'exportation
00:00 / 03:31
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

La fonction d’exportation pourrait presque faire office du 6e module de lightroom on va la trouver dans le module bibliothèque sur le bouton exporter et de façon plus simple et direct à tous les niveaux de logiciel en faisant des sélections d’une ou plusieurs images, en faisant un clic droit et en allant sur exporter. Nous ouvrons une fenêtre avec beaucoup de paramètres puisqu’ici nous sommes en fin de chaîne, les images vont sortir de lightroom, généralement dans les formats développés pour être exploités par la suite dans les « bandes » d’images ou dans d’autres logiciels. Nous avons 2 possibilités de sorties, sur Cd et DVD, dans ce cas là, lightroom prendra la main de votre utilitaire de gravure sur votre machine ou bien plus simplement sur disque. Dans ce cas, nous précisons un dossier d’emplacement éventuellement en créant un sous dossier et puis une possibilités nouvelles ici ajouter les images exportées au catalogue pour les garder afin d‘archivage. Ensuite nous allons donner des noms aux images exportées, par défaut nous trouverons le nom du fichier que nous allons faire évoluer, nous ajoutons la mention exporter et puis nous en faisons un paramètre prédéfini de nom voilà. Nom –exp ensuite nous choisissons le format de fichier avec un choix entre les différents formats traités usuels, JPEG , PSD, TIFF et nous retrouvons ici le DNG ou encore le format original. Pour chaque format des paramétrages, pour le JPEG la qualité et aussi très important les espaces colorimétriques avec une petite nouveauté qui n’a l'air de rien, mais qui est très pratique, la possibilité de choisir d’autres espaces colorimétriques que les espaces de base qui étaient proposés auparavant en allant les chercher dans une liste. Voilà ici nous retrouvons toutes les bibliothèques de profil. Ensuite les dimensions de l’image, alors par défaut elles sont en largeur et en hauteur, ce qui n’est pas très clair, il faut imaginer un carré dans lequel s’inscrit l’image donc avec une différence entre les orientations horizontales et les orientations verticales, mais ici on a une présentation beaucoup plus claire, en choisissant ou bien le bord large ou bien le bord étroit. Ici nous travaillons en pixels et nous pourrons choisir d’autres unités. Attention quand on travaille en taille la résolution est un paramètre important puisque lightroom va redimensionner l’image à la taille et à la résolution. Il y aura donc une modification de la taille en pixels de l’image originale. Et nous avons une petite précaution pour éviter l’extrapolation, une option pour ne pas agrandir. Autre nouveauté, l’apparition de paramètre de netteté comparable à ce que nous avons vu dans le module impression, c’est donc une netteté additionnelle qui s’ajoute au moment de l’exportation pour l’écran ou encore pour le papier avec différents niveaux. Les métadonnées alors bien sûr on peut les réduire pour obtenir des fichiers plus légers et dans ce cas, on perdrait tout l’intérêt de l’archivage et de la position de mots clés et même la mention de l’auteur. Le post traitement sur lequel nous reviendrons dans la leçon suivante est bien sûr comme la saisie de toutes ces informations est assez longue, la création de paramètre prédéfini en cliquant ici, je l’appellerai test export. Voilà pour la configuration de base et nous allons voir dans la leçon suivante tout l’intérêt que nous pouvons trouver de la fonction export actions