article(s) dans votre panier VOIR

L'aberration chromatique avec Lightroom 2

  • Vidéo 81 sur 104
  • 6h12 de formation
  • 104 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
L'aberration chromatique
00:00 / 03:56
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Les aberrations chromatiques sont liées à des défauts d’alignement des rayons colorés dans les objectifs, un phénomène qui est encore accentué par la matrice de bayer, et qui est très marqué sur les courtes focales, les objectifs grands angles, car les angles des rayons lumineux sont très accentués. Signalons que sur les reflex récents les fabricants ont tendance à corriger les aberrations chromatiques par rapport aux caractéristiques de leur boitier et de leur objectif, mais ceux uniquement sur les JPEG. Pour les fichiers Raw, comme c’est le cas sur cette image, il faudra passer sur des outils de traitement. Dans lightroom, ils sont proposés dans le panneau détail, avec un outil de correction des aberrations chromatiques. Avant d’agir, nous devrons localiser les aberrations chromatiques, elles sont généralement plus marquées sur les bords de l’image et pour cela, nous devrons impérativement utiliser le zoom à 100%, alors ici les aberrations sont très nettes, au niveau des tiges métalliques, nous allons les corriger. De toute évidence, elles se situent dans l’axe rouge cyan, alors si on part dans le positif, on ne fait que les accentuer. Au contraire dans le négatif, on va progressivement recaler les franges colorées. Une caractéristique intéressante de cet outil, c’est qu’en appuyant à la fois sur le curseur et la touche Alt, on limite l’affiche à la seule couleur de l’axe, ce qui permet de la caller encore plus précisément. Nous allons passer dans l’axe bleu jaune pour voir ce qu’on peut améliorer, ici l’intervention est beaucoup plus limitée. Je vais appuyer sur la touche I pour faire apparaitre les informations sur l’objectif utilisé, en l’occurrence c’est un objectif Nikon 18-135, et qu’ici a été utilisé à sa focale la plus courte. Alors celle qu’il y a sur toutes les photos de cette série ce qui nous permet d’utiliser la synchronisation sur les réglages d’aberration chromatique et même encore, pour la suite, de créer un paramètre défini que je vais appeler AC pour aberration chromatique, 18 mm sur Nikon 18-135. Ici, ça tombe bien, c’est le seul réglage d’aberration chromatique qui va entrer dans mon paramètre, je valide et bien sur, ici il s’agit d’une correction générale et empirique qui est avant tout visuel, on ne pourra jamais obtenir des résultats aussi performants qu’un logiciel comme DXO, des références précisément les coupes objectifs capteurs. Attention, si on choisit DXO ou encore Pitilance pour corriger les aberrations chromatiques, on sortir du flux non destructif. La photo sera traitée à partir d’un fichier exporté, au mieux en TIFF en 16 bits ce qui n’est déjà pas si mal. L’outil d’aberration chromatique offre aussi dernière fonction que nous allons mettre en application sur cette image, si nous agrandissons, nous observons la présence de frange rouge sur les contours, c’est ce qu’on appel un blooming, c'est-à-dire un débordement de lumière sur les pixels adjacents. Ici, on pourra intervenir avec la fonction supprimer la frange avec deux options, éclaircir le contour, pas franchement efficace dans ce cas, nous choisirons plutôt tous les contours. Ici les franges rouges ont été nettement diminuées. C’est un outil qui peut trouver son utilité dans les images de contre jour notamment avec des reflets d’eau. Voilà pour les fonctions de cette palette. Il existe aujourd’hui des logiciels plus performants et efficaces des aberrations chromatiques, mais ce sont des solutions externes. L’outil de lightroom a au moins l’avantage de réserver un flux entièrement non destructif en attendant l’intégration de futur plugin.