Techniques pour Travailler la Stéréo dans Serum

Techniques stéréo statiques et dynamiques
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Maîtriser Serum - La synthèse sonore avancée
Revoir le teaser Je m'abonne
3,0
Transcription

49,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis
3,0
49,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Les objectifs de cette vidéo sont de :

  • Présenter diverses techniques pour gérer la stéréo dans Serum
  • Expliquer les méthodes pour ajuster le panoramique, utiliser les filtres, et augmenter les voix d'unisson
  • Démontrer les effets de stéréo dynamiques et statiques

Cette leçon vous guide à travers plusieurs techniques pour travailler la stéréo dans Serum, y compris des méthodes statiques et dynamiques pour enrichir vos compositions.

Dans cette leçon, nous explorons différentes techniques pour manipuler la stéréo dans le synthétiseur Serum. Nous partons d'un preset initial et sélectionnons une forme d'onde avec un contenu spectral riche. Une des premières méthodes consiste à ajuster le panoramique directement depuis l'oscillateur. Ensuite, nous voyons comment utiliser deux oscillateurs avec des réglages légèrement différents pour créer une sensation de stéréo.

Nous passons également en revue l'utilisation des filtres avec un panorama pour ajuster les fréquences de coupure de chaque canal. L'augmentation du nombre de voix d'unisson est une autre technique pour élargir le champ stéréo, bien que cela puisse introduire des harmoniques indésirables si le détune est trop élevé. Nous examinons aussi l'utilisation du rack hyperdimension, du flanger, du phaser, et du chorus pour divers effets stéréo.

Enfin, nous abordons la stéréo dynamique, où des modulations temporelles sont appliquées pour créer des variations de stéréo. Par exemple, en utilisant l'enveloppe pour moduler le mix de la réverbération, on peut accentuer la stéréo tout en supprimant la queue de réverbération. Ces techniques permettent de complexifier et enrichir le son dans diverses créations musicales.

Voir plus
Questions réponses
Quelle est la première méthode présentée pour créer une stéréo dans Serum ?
La première méthode consiste à ajuster le réglage de panoramique de l'oscillateur pour faire varier la stéréo de la sortie de l'oscillateur A.
Comment limiter l'impact sur le timbre lorsqu'on utilise l'augmentation de voix d'unisson ?
Pour limiter l'impact sur le timbre, il faut réduire le détune afin de conserver la stéréo sans avoir une désaccord harmonique trop marquée.
Qu'est-ce que la stéréo dynamique selon cette vidéo ?
La stéréo dynamique dans cette vidéo se réfère à une stéréo qui varie dans le temps grâce à des modulations, créant ainsi un effet de rotation dans le champ stéréo.
On va voir maintenant plusieurs techniques pour travailler la stéréo dans Serum, ce que j'appelle donc les techniques stéréo statiques et dynamiques. Je repars donc d'une init preset, et on va aller pour l'exemple chercher une forme d'onde avec un contenu spectral un peu plus riche. Je vais partir là-dessus, je vais faire jouer ça à une octave en dessous, et on va regarder plusieurs techniques pour gérer la stéréo. Donc la première technique, puisqu'on a un réglage de panoramique droite-gauche ici en sortie de l'oscillateur, c'est simplement de jouer sur ce réglage pour faire varier donc la stéréo de la sortie de l'oscillateur A. Donc première façon de le faire, on peut également ensuite copier A sur B, donc ce coup-ci j'ai les deux, je vais réinitialiser la panoramique ici, et ensuite copier A sur B, donc j'ai un réglage de B équivalent à A, donc j'ai pas de stéréo ici, par contre si je déplace par exemple à gauche l'oscillateur A, et à droite l'oscillateur B, et que je vais faire une petite modification sur le spectre de l'oscillateur B par exemple, je peux par exemple le détuner un peu avec le fine tune, je vais commencer à faire apparaître de la stéréo puisque l'oscillateur B va jouer quelque chose d'un petit peu différent de l'oscillateur A, ça peut être un moyen de créer de la stéréo sans dénaturer le timbre initial du son, donc de faire jouer l'oscillateur A à gauche et l'oscillateur B à droite. On va maintenant remettre l'oscillateur A en jeu unique là, et la panoramique centrée. Maintenant un autre moyen de faire de la stéréo, on va pouvoir jouer avec le filtre, et la panoramique du filtre, qui va changer légèrement la fréquence de coupure du canal de gauche et du canal de droit. On le voit ici pour faire apparaître de la stéréo. Donc un autre moyen de faire de la stéréo, de générer de la stéréo à partir du paramètre pan du filtre. On a également d'autres moyens de générer de la stéréo, donc on va voir ça dans, comme on a vu tout à l'heure par exemple, l'augmentation de voix d'unisson. Ça me génère de la stéréo. Si je souhaite limiter l'impact sur le timbre, puisque là ça m'introduit un peu de son inharmonique, si je veux réduire cet impact, je vais réduire le détune, ce qui me permet de conserver la stéréo sans avoir le côté de détuner des voix trop importants dans le contenu harmonique du son. Donc c'est un autre moyen de faire de la stéréo, je remets ça en mono. On peut jouer sur la créé de la stéréo à partir du rack hyperdimension également. Donc là on introduit quelque part encore des voix d'unisson qui vont jouer dans un champ stéréo différent, avec une modulation en fréquence. Ça revient à peu près le même effet que travailler sur l'unisson ici. Donc il faut que je réduise le détune pour conserver le timbre initial et conserver la stéréo. Si je monte le détune, je commence à dégrader le spectre, le timbre de mon son. Disons que j'obtiens quelque chose d'assez différent de ce que j'avais à l'origine. Le rack dimension me génère de la stéréo sur la base de réflexions précoces empruntées à des algorithmes de réverbération. Donc le size règle la taille de la pièce. Je vais pouvoir également utiliser le flanger qui me génère de la stéréo. Donc sans, je reviens sur un son mono. Donc un son qui tourne, un peu comme une cabine Leslie. Le phaser me génère de la stéréo. On a également le chorus qui peut être utilisé pour la stéréo. On peut utiliser le delay. Alors dans ce cas là, si on souhaite utiliser le delay sans avoir l'effet de répétition, je vais réduire le feedback au maximum et je vais mettre des temps très très courts de délai. Donc le phase étant le plus court et je vais changer légèrement le temps de délai sur le canal gauche et droit pour que les délais très courts se fassent à des temps différents. Ce qui va commencer à m'introduire de la stéréo, on le voit ici. Puis je vais augmenter les écarts de délai entre le canal gauche et droit. Et puis je vais avoir de la stéréo. C'est un autre moyen, donc là je pourrais régler la quantité de stéréo apportée par le module delay. Mais on voit que dans ce réglage là, je ne produis pas de délai. En fait le délai étant très court, il me permet uniquement de générer de la stéréo. C'est un autre moyen à disposition. On peut également utiliser la réverbération pour générer de la stéréo. Dans le même principe, si on ne veut pas dénaturer le son initial, on va travailler sur des temps de réverbération très courts. Je vais donc réduire le decay, la taille de la pièce. Taille de pièce decay au maximum. Augmenter un peu l'effet de réverbération. Là on commence à dégrader le timbre, le son sec. Légère stéréo apportée par la réverbération et l'algorithme Hall. Je pourrais changer l'algorithme sur Plate. Alors l'algorithme Plate, il faut que je lui donne en plus comme valeur un spin plus important pour augmenter la stéréo. Si je mets ça au minimum, la sortie de l'algorithme Plate est monophonique. Donc il faut augmenter le spin depth pour avoir de la stéréo sur la sortie de l'algorithme Plate. Et je vais remettre un peu de signal sec. J'ai récupéré également une stéréo avec l'algorithme Plate. Et enfin je pense que sur le rack Filter, on retrouve le bouton Pan qui permet, comme on l'a vu sur le filtre ici, de décaler légèrement les fréquences de coupure sur le canal gauche et droit, ce qui permet de générer une stéréo, le même type de stéréo que ce qu'on a vu ici. Il y a une déviation dans le champ stéréo qui se produit. Donc voilà, pour résumer, beaucoup de moyens pour générer de la stéréo dans Serum et grossir le son que vous êtes en train de synthétiser. On va regarder maintenant une technique de stéréo dynamique, donc dynamique qui veut dire variation dans le temps. Je vais désactiver le filtre et puis pour l'exemple, je vais utiliser comme générateur de stéréo la réverbération. Donc on va revenir par exemple sur notre algorithme Plate, je vais donc régler. Donc là, j'ai la stéréo sur la Plate, je peux changer le timbre du son qui va sortir de la Plate avec la taille de la pièce et travailler sur le decay. La problématique que j'ai quand je fais ça, c'est que je récupère du coup la queue de réverbération. Alors pour conserver en fait le timbre stéréo de la Plate et supprimer l'inconvénient de la queue de réverbération, il y a quelque chose de très simple, c'est que je vais aller faire une modulation sur le niveau de sortie de la réverbération, donc je vais utiliser pour ça par exemple Enveloppe 1, que je vais affecter au mix, je le mets à 0 et je déplace la plage de modulation au maximum, ce qui me coupe directement la réverbération dès que je relâche la touche et me supprime instantanément la queue de réverbération. Donc comme ça je garde le côté stéréo de ma réverbération, alors le souci c'est que là j'ai été un peu trop trop loin, il faudrait que je me positionne. Voilà, si je me mets sur la plage la plus importante, je n'ai plus de son sec, quand j'ouvre mon enveloppe, je pars sur la valeur extrême, donc je perds le son sec, donc il faudrait que je me mette à 50% en fait, c'est une question de ce qu'on souhaite obtenir. Je vais me mettre à 50%, je garde comme ça le son sec, là je n'ai plus la réverbération et je vais pouvoir donc compléter le spectre de mon son initial dans le champ stéréo, donc c'est la sortie de la plate, et là je peux me faire plaisir en mettant le decay au maximum, je ne serai pas pollué. Et en complément je peux également faire une légère modulation sur la taille de la pièce par exemple pour rajouter de la complexité de la stéréo dans le spectre, 100, donc là on a une stéréo qui finit par devenir statique, alors que si je module la taille de la pièce, j'ai ce que j'appelle une stéréo dynamique qui vient bouger un peu comme les effets de Flanger, Phaser et Chorus, comme on a des modulations sur les lignes de délai de ces trois effets-là, on a aussi cet effet de rotation dans le champ stéréo.
3 commentaires
3,0
3 votes
5
4
3
2
1
Air2
Il y a 2 years
Commentaire
Formation intéressante pour le Sound Design
Il y a deux formations "maîtrisez" sur Elephorm, mais on ignore la version du logiciel utilisée et l'ordre de visionnage, si il y en a un !?
devdiad
Il y a 3 years
Commentaire
Décevant. Ca reste très léger pour une formation dite "avancée"... On est vraiment sur de la formation pour débutant.
On passe en revue des fonctions quand même très basiques de Serum.
Donc bien si vous découvrez Serum mais en aucun cas si vous avez déjà l'habitude de bosser avec et que vous voulez aller plus loin.
Vous ne trouverez pas ici de gros "tricks" de sound design pour des gros sons de dubstep par exemple.
Point positif : le cours est assez détaillé et bien expliqué.
jotroca
Il y a 3 years
Commentaire
un peut déçu de la formation je m attendais a ce qu'on me montre comment crée un pad par exemple
Nos dernières formations Serum