Maîtriser la Synthèse Additive avec Serum

Synthèse additive, travailler avec les séries de Fourier (FFT)
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Maîtriser Serum - La synthèse sonore avancée
Revoir le teaser Je m'abonne
3,0
Transcription

49,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis
3,0
49,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Les principaux objectifs de cette vidéo sont de vous permettre de comprendre le principe de la synthèse additive, apprendre à utiliser les séries de Fourier dans Serum, et démontrer comment manipuler les partiels pour sculpter le timbre des sons.

Explorez comment utiliser la synthèse additive et les séries de Fourier dans Serum pour sculpter des timbres uniques.

Dans cette leçon, nous abordons en détail la synthèse additive, un procédé puissant pour sculpter le timbre des sons en manipulant les sinusoïdes à différentes fréquences. Nous commencerons par une compréhension de base des séries de Fourier et leur application dans les orgues électro-acoustiques tels que l'Orgamon. Ensuite, nous plongerons dans l'interface de Serum pour voir comment ce même principe est mis en oeuvre numériquement. Vous apprendrez à utiliser le menu Init pour ouvrir l'éditeur de table d'ondes et appliquer l'analyse de Fourier à des formes d'onde comme la dent de scie.

Dès que la forme d'onde est analysée, nous explorerons comment interagir avec les partiels, ajuster leur amplitude et leur phase pour créer des sons uniques. Nous verrons aussi comment démarrer de zéro, en ajoutant progressivement des sinusoïdes pour construire un son à partir d'un silence total. Les raccourcis clavier spécifiques pour faciliter ces modifications seront également couverts. Enfin, vous pratiquerez en dessinant manuellement les fréquences et en ajustant la linéarité des partiels, renforçant ainsi votre compréhension et vos compétences en création sonore.

Voir plus
Questions réponses
Qu'est-ce que la synthèse additive?
La synthèse additive est un procédé de création de sons complexes en combinant plusieurs sinusoïdes de différentes fréquences.
Quel est le rôle des séries de Fourier dans la synthèse sonore?
Les séries de Fourier permettent de décomposer un signal complexe en une somme de sinusoïdes, facilitant ainsi la manipulation des partiels pour sculpter le timbre du son.
Comment utilise-t-on Serum pour la synthèse additive?
Dans Serum, on peut utiliser l'éditeur de table d'ondes pour analyser par Fourier des formes d'onde et ajuster les partiels en termes d'amplitude et de phase, permettant de créer des timbres uniques.
On passe à présent à un nouveau mode de synthèse, la synthèse additive qui va nous permettre de travailler avec les séries de Fourier. Alors c'est un mode de synthèse qu'on retrouve dans les orgues électro-acoustiques type Orgamon, sur lesquels on va trouver donc des tirettes et chaque tirette va venir régler le volume de sortie d'une sinusoïde. Les sinusoïdes étant répartis à des fréquences bien précises pour sculpter le timbre du son. Donc il y a une sinusoïde pour la fondamentale et d'autres sinusoïdes qui vont venir travailler sur les harmoniques pour changer le timbre du son. Alors on va retrouver ce principe dans Serum, donc pour ça je suis reparti du menu Init et je vais donc ouvrir à nouveau l'éditeur de table d'ondes et la partie synthèse additive va se trouver sur la partie supérieure. Donc au départ cette partie est vide, il va falloir pour se mettre sur la synthèse additive, il va falloir donc demander à Serum de faire une analyse de Fourier de la forme d'onde initiale qui est ici, une onde en dents de scie. Je vais donc ici déclencher le Wave2FFT Fast Fourier Transform, l'analyse de Fourier de cette forme d'onde et ça va venir me remplir sur la partie supérieure un certain nombre de choses. Donc on voit des barres qui correspondent à ce qui est appelé ici des bines, donc des partiels qui vont venir créer le timbre de mon son. Donc les partiels si on regarde ici avec le zoom, donc je vais faire un zoom moins, les partiels sont au nombre de 512, c'est-à-dire que la décomposition en série de Fourier est limitée à 512 bandes, une première information. Et ensuite cet écran-là est divisé en deux parties, on a sur la première partie, la partie supérieure, l'amplitude de chaque partiel qu'on va pouvoir augmenter ou réduire et sur la partie basse, la phase de chaque partiel. Donc ici finalement on retrouve la décomposition en série de Fourier de notre onde ici en dents de scie et on va pouvoir interagir un peu de la même façon que les interactions qu'on peut avoir sur un organe à tirette, c'est-à-dire monter ou descendre le volume d'une sinusoïde qui compose le timbre du son. On va pouvoir faire la même chose ici, je vais pouvoir prendre par exemple un partiel ou ma tirette et monter son amplitude et automatiquement j'ai dans la partie basse, dès que je relâche la souris, le recalcul du résultat de ma forme d'onde. Alors on peut écouter, donc là j'ai bien ma dente de scie et je vais pousser cette fréquence et on voit bien que sur la droite je vais pousser cette fréquence-là. Ce qui me permet d'aller modifier le son. Alors là je suis parti d'une forme d'onde en dents de scie, maintenant je vais partir d'une feuille blanche, donc ce que je vais faire c'est que je vais effacer tout ça, donc je vais à ce moment-là effacer ma forme d'onde de scie, je vais faire un process add-remove, ça se trouve dans init-all, alors init-all je reviens sur ma dente de scie, donc c'est dans single, c'est ça, init-silence, j'ai donc plus de son du tout puisque j'ai rien et je vais donc aller faire une analyse de fourrier de mon silence, wave to fft et j'efface donc mon contenu de résultat de transformé de fourrier et je vais maintenant pouvoir me servir de la souris pour aller sculpter mon son de zéro, donc je presse une touche, il n'y a toujours pas de son, je vais donc aller poser une fondamentale ici, la première fréquence va être ma fondamentale, donc si j'ai une sinusoïde, à chaque fois que je vais monter un partiel, je vais monter le volume d'une sinusoïde à une fréquence différente, là je n'ai qu'une sinusoïde, alors cette sinusoïde je peux travailler sur la phase, on voit en dessous là, donc là je suis en phase 0, je vais aller modifier la phase et hop ça se décale sur la droite et ainsi de suite, jusqu'à revenir sur un cycle complet pour revenir, voilà, phase à zéro, que je sois là ou là, ça change rien, j'ai fait un cycle complet de phase, alors bon j'ai ma fondamentale ici, je vais pouvoir rajouter par exemple avec mon orgue à tirette, un partiel supplémentaire par ici par exemple, alors je vais réactiver, on le voit arriver ici et un ici par exemple, et un ici, c'est un peu le principe de l'orgue à tirette, on va mettre un peu plus haut pour avoir des fréquences plus aigües, donc ça part comme ça, fondamentale à gauche et puis plus je vais partir sur la droite, plus les sinusoïdes générés vont être aigus, je peux changer le niveau de zoom, voilà une première façon de faire en dessinant aux endroits voulus l'amplitude des partiels, je peux également simplement dessiner à la main en maintenant la touche, le clic enfoncé de la souris là, un ensemble de fréquences comme ça, pour obtenir un timbre complètement différent, si je veux rajouter donc des aigus puisqu'on est sur un principe de synthèse additive donc j'ajoute des fréquences avec le gain de chaque partiel, en augmentant l'amplitude de chaque partiel, je vais aller donc booster ici sur la partie des aigus, mes partiels, et je vais retrouver ici des aigus, alors là on les entend pas trop, ils sont vraiment trop aigus, mais si je booste ici par exemple, je réduis l'énergie de la fondamentale, et j'ai un son aigu, on va voir maintenant quelques raccourcis clavier spécifiques à la zone de synthèse additive là sur la partie haute, donc je rebalance mon analyse FFT dans la fenêtre additive, la vue de fourrier est là-haut, donc premier raccourci clavier c'est CTRL-SHIFT-ALT sur pc qui permet d'effacer complètement l'analyse de fourrier, je presse les trois touches, je clique, CTRL-SHIFT-ALT, et j'efface l'amplitude de mes partiels, donc ça a marché aussi, CTRL-SHIFT-ALT sur la phase, voilà, et je récupère donc rien du tout, puisqu'il n'y a plus de fréquences du tout, donc ça c'est pour effacer le contenu, ensuite je vais zoomer un petit peu pour qu'on ait des bandes plus larges, donc je vais pouvoir faire un ALT-PLUS-CLICK avec la souris pour dessiner mes partiels avec du coup une linéarité sur le suivi des partiels de cette façon, ALT-PLUS-CLICK en marge d'escalier, ensuite je vais pouvoir avec la touche CTRL enfoncer, dessiner une zone sur la droite de ma souris, et quand je vais cliquer je vais donc pouvoir monter l'énergie de toute cette zone-là en une seule opération, c'est ce que je fais là, ou la baisser, avec la touche CTRL-PLUS-CLICK, et ensuite avec la touche SHIFT sur un partiel, je vais donc maintenir SHIFT enfoncée, ce qui me permet, si je déplace la souris, de rester sur le partiel sélectionné, alors que si je ne mets pas ma touche SHIFT, à ce moment-là je dessine à main levée, c'est pas ce que je cherche, donc SHIFT, premier avantage du SHIFT, je reste sur ma bande, et j'ai un réglage plus fin également sur l'amplitude, si je ne fais pas SHIFT, l'amplitude suit le curseur de la souris, et j'ai donc moins de finesse sur le réglage, donc touche SHIFT pour la finesse, alors ça marche aussi pour la phase, SHIFT sur la phase, et SHIFT me permet de rester également sur la sélection de la phase d'un seul partiel, le contrôle sur la phase marche aussi, CTRL-PLUS-CLICK pour changer la phase comme ça, et le ALT pour dessiner des marges d'escalier sur la phase également.
3 commentaires
3,0
3 votes
5
4
3
2
1
Air2
Il y a 2 years
Commentaire
Formation intéressante pour le Sound Design
Il y a deux formations "maîtrisez" sur Elephorm, mais on ignore la version du logiciel utilisée et l'ordre de visionnage, si il y en a un !?
devdiad
Il y a 3 years
Commentaire
Décevant. Ca reste très léger pour une formation dite "avancée"... On est vraiment sur de la formation pour débutant.
On passe en revue des fonctions quand même très basiques de Serum.
Donc bien si vous découvrez Serum mais en aucun cas si vous avez déjà l'habitude de bosser avec et que vous voulez aller plus loin.
Vous ne trouverez pas ici de gros "tricks" de sound design pour des gros sons de dubstep par exemple.
Point positif : le cours est assez détaillé et bien expliqué.
jotroca
Il y a 3 years
Commentaire
un peut déçu de la formation je m attendais a ce qu'on me montre comment crée un pad par exemple
Nos dernières formations Serum