article(s) dans votre panier VOIR

L'outil de retouche avec Lightroom 2

  • Vidéo 61 sur 104
  • 6h12 de formation
  • 104 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
L'outil de retouche
00:00 / 06:20
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Deuxième outil dans barre sous l’histogramme, l’outil de retouche qui porte le nom un peu alambiqué de suppression des tons directs comme son équivalent dans photoshop, il est accessible par le raccourci clavier N, il fonction un peu à la manière du pinceau, alors plus précisément la manière d’une pointe, car il n’y a pas la possibilité de faire un continue. On va régler le diamètre de sa pointe, non pas avec le curseur, mais directement sur l’écran en faisant rouler la molette de la souris. Attention, car il y a en faite deux modes avec cet outil, un mode dupliquer, qui copie une partie d’image sur une autre et un mode corrigé qui seulement copie, mais aussi ajuste la luminosité. Il est plus gourmand en termes de calcul, mais il produit des résultats un peu plus satisfaisants. C’est celui que nous allons utiliser ici. Nous plaçons notre pointe sur une tache de capteur, nous cliquons et l’outil va automatique chercher une source de correction. Même chose avec cette tache, en réduisant au préalable le diamètre, nous cliquons. Alors, pour l’instant les deux points de retouche sont mis en évidence, mais on peut les masquer en appuyant sur la touche H, hide en anglais, et puis, comme les poussières de capteurs se répètent sur les séries d’images prises sur le même boitier, nous allons pouvoir utiliser la synchronisation. Nous faisons une sélection d’ensembles, nous synchronisons, uniquement sur les points de retouche. Alors, nous vérifions les résultats des deux images suivantes, nous mettons en évidence nos points de retouche avec la touche H, le résultat est plutôt satisfaisant sur le haut de l’image, par contre, un peu moins sur le niveau de la manche. Nous allons agrandir, pour le vérifier, pour réactivez la loupe, nous devons au préalable appuyer sur la barre espace. Le raccord n’est pas satisfaisant, mais de toute façon, rien de grave, puisqu’on peut re sélectionner un point, réajuster la zone source en la déplaçant, ou même encore, réduire le diamètre de la zone à corriger. Les points de retouche sont entièrement dynamiques et sont ré ajustables à tout moment. Sur la dernière photo de cette série, nous pouvons voir que la synchronisation tient compte de l’orientation de la photo. Elle respecte bien la position de la poussière, sur le colle, nous avons encore un petit problème de raccord, mais nous allons choisir cette fois une solution radicale en sélectionnant le point puis en le supprimant avec la touche effacée. Autre possibilité intéressante en duplication, nous allons dupliquer l’un des piquets, nous augmentant la taille de la pointe, ici le fonctionnement est beaucoup moins intuitif, il faudra replacer et la source et la partie dupliquée, alors, d’abord la partie dupliquée, ensuite la source, nous agrandissons le diamètre et puis nous ajustons la position sur l’alignement de la pente. On pratique, cet usage est plutôt limité, car il faut copier les éléments sur un même plan, il n’y a pas la possibilité d’agrandir les points de retouche ce qui permettrait de faire de véritable montage en perspective, et par ailleurs, nous n’avons qu’un point et pas un pinceau avec des sélections ne précise ce qui rend les raccords difficiles. Ici, nous avons plutôt de chance, car les arrière-plans raccordent bien. Mais c’est dans la retouche beauté que la retouche va offrir des possibilités intéressantes, ce que nous allons voir sur cette image. Ici, nous repassons en mode corriger, nous allons commencer par retirer les petits points rouges, ici sur le menton, ou même encore sur le front, puis nous allons chercher à retirer la cerne sous l’œil. Nous allons pour cela placer plusieurs points. Alors attention, ici le réglage automatique est complètement à côté de la plaque, recherchez une partie de la peau sans aspérité, nous plaçons un deuxième point que nous ajustons, puis un troisième, ici. Nous appuyons sur la touche H, nous agrandissons, le résultat est de bonne qualité, mais le rendu est un peu artificiel. Il manque du volume sous l’œil. Alors ici, on va profiter de l’une des nouveautés de l’outil qui contient maintenant un paramètre d’opacité. Nous appuyons sur la touche H pour ré afficher les points, nous agrandissons, nous les sélectionnons, puis nous réduisons l’opacité des points corrections de façon à laisser apparaitre la matière sous-jacente. Ici nous ajustons l’opacité pour homogénéiser, nous masquons les points, cette fois nous observons un résultat beaucoup plus naturel. Nous allons le comparer avec le point de départ, nous avons bien atténué la cerne, et sans complètement faire disparaitre le volume. L’outil de retouche est donc un outil très performant, surtout par son caractère dynamique, d’autant plus que le tout nouveau réglage d’opacité autorise des interventions plus subtiles, mieux dosées sur les volumes. La seule limite à mon sens, se sont les points qui manquent encore de précisions pour délimiter des zones, il faut souvent utiliser plusieurs points les autres à côté des autres ce qui n’est pas toujours très pratique. Il manque encore à cet outil la possibilité de faire des tracés de retouche en continu, ce qui est étendrait considérablement ses possibilités et son confort d’utilisation.