Gestion des Intersections entre Murs et Sols dans Revit

Esquisse de base du sol, composition multicouches
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Apprendre Revit 2018 - Les éléments 3D d'architecture
Revoir le teaser Je m'abonne
Transcription

Description Programme Avis

Les objectifs de cette vidéo sont :
- Comprendre la notion de priorités et de fonctions dans les murs et les sols.
- Apprendre à créer et gérer des intersections automatiques entre murs et sols.
- Maîtriser la modélisation des sols multicouches dans Revit.

Découvrez comment gérer l'intersection automatique entre les murs et les sols dans Revit, et maîtrisez les propriétés et priorités des matériaux pour une modélisation précise.

Cette leçon vous guide à travers le processus de création et de gestion des sols dans Revit, en mettant l'accent sur les intersections automatiques avec les murs existants. Vous apprendrez à modéliser des sols multicouches, à ajuster les propriétés matérielles et à gérer les priorités des couches pour garantir une compatibilité optimale avec les murs. Les étapes incluent la sélection des murs pour créer des sols, la validation des esquisses, et la gestion des questions liées à l'analyse automatique des intersections. Une partie spécifique est dédiée à la gestion des dalles composites, illustrant comment séparer les couches structurelles des couches de finition pour une modélisation plus flexible et précise.

Voir plus
Questions réponses
Comment créer une intersection automatique entre un mur et un sol dans Revit ?
Pour créer une intersection automatique, sélectionnez les murs existants avant de dessiner la dalle, puis validez l'esquisse et répondez aux questions posées par Revit concernant l'attachement des géométries.
Quelle est la différence entre une dalle monocouche et une dalle multicouche dans Revit ?
Une dalle monocouche se compose d'un seul matériau, tandis qu'une dalle multicouche comprend plusieurs couches de matériaux avec des priorités spécifiques pour mieux imiter les structures réelles des sols.
Pourquoi séparer les dalles structurelles des dalles de finition dans Revit ?
Séparer les dalles structurelles des dalles de finition permet de gérer indépendamment les aspects structurels et esthétiques, facilitant ainsi les modifications et l'ajustement des finitions sans affecter la structure principale.
Maintenant que nous avons vu la notion des priorités et des fonctions dans les murs qui permettent d'avoir une intersection automatique entre les différentes couches des murs, nous allons attaquer directement les sols, ce qui va nous permettre d'appréhender la manière dont l'intersection entre les sols et les murs se fait, exactement avec le même type de propriété. Donc pour ce faire, on va peut-être rester dans le même projet que celui que nous avons utilisé précédemment, comme ça nous avons à notre disposition les murs que nous avons créés pour les exercices de murs, et donc je vais reprendre le mur composite de façade, et donc je vais simplement réaliser pour l'exercice quelques murs partant du niveau 0 au niveau 2, et je vais simplement réaliser le pourtour d'un bâtiment théorique, par exemple comme ceci. Voilà, donc j'ai bien mon parement à l'extérieur, par contre ce qu'on va faire ici, on n'a peut-être pas besoin de tous les profils en relief, donc je vais au niveau de la coupe ici, je vais modifier le type de mur pour lui enlever tous les profils tant en relief qu'en creux, donc pour faire ça, je vais dans le profil en relief et je vais tout simplement supprimer les profils en relief et supprimer les profils en creux. Voilà, donc nous avons un mur tout simple ici, qui va bien du niveau 0 au niveau 2, et donc c'est un mur qui a bien, au niveau de ses couches constitutives, on est resté sur le mur comme créé précédemment, donc nous avons une couche en fonction porteur au centre, deux couches en isolant vide et une couche en finition 1 côté extérieur et une couche en finition 2 côté intérieur. Bien, nous allons maintenant réaliser, donc au niveau de la coupe, je vois que j'ai un mur du niveau 0 au niveau 2, nous allons commencer par créer un sol au niveau 1, donc je vais aller au niveau 1, niveau de l'étage 1, et je vais demander de modéliser un sol. Pour cela, je vais dans le ruban architecture, sol, je vois que j'ai de nouveau dalle architecture, plancher, sol par face, dalle, bord de dalle, donc nous allons attaquer ici la dalle architecture, et je vois que je passe en mode esquisse. Donc maintenant, c'est un mode bien connu, je valide ou j'annule, et j'ai à ma disposition les outils d'esquisse classiques, avec un élément en plus ici qui est intéressant, qui est le fait de pouvoir dire je vais sélectionner des murs existants, choisir des murs pour créer mon sol. Bien, pour l'instant, je vois que le sol ici, qui est sélectionné, c'est une dalle en béton 250 mm, ici j'ai moins d'éléments par défaut créés dans le gabarit, mais donc j'ai ici une dalle en béton 250 mm, qui est accrochée au niveau 1, qui est bien le plan d'étage dans lequel je travaille, et qui a un décalage par rapport au niveau de 0. Quand je crée un sol, j'ai donc la possibilité, plutôt que de commencer à le dessiner ici, j'ai la possibilité de choisir des murs. Alors là, on a quelque chose de très pratique et de très rapide pour ça. Je vais amener simplement mon curseur près de la ligne portante extérieure du mur, de façade, n'importe lequel. Je vais appuyer une fois sur la touche tabulation, donc c'est comme je vous avais montré tout à l'heure au niveau de la présélection, là je vois le mur qui est présélectionné. Je pousse une fois sur tabulation, je vois qu'il me montre tous les murs, je clique. Et je vois qu'il a réalisé en fait une ligne d'esquisse qui est alignée sur l'extérieur du mur porteur, et qui fait une polyline fermée sur le pourtour de mon bâtiment. Donc en gros l'esquisse est terminée, j'ai eu besoin d'un clic pour réaliser le contour complet de mon bâtiment. Et donc je vais maintenant valider. Et Revit va me poser une question, il va me dire, le sol ou le toit qu'on est en train de créer chevauchent les murs en surbrillance. Donc effectivement, la ligne d'esquisse que j'ai réalisée avait une intersection avec les murs. Donc il me demande, souhaitez-vous attacher la géométrie et supprimer des murs le volume recouvert ? Si je dis non, voilà, c'est terminé. Donc je vais aller dans la coupe ici. Donc je vais étendre la coupe vers le haut ici pour qu'elle apparaisse. Elle apparaît, elle devrait être visible ici. Donc dans la coupe ici, je vois que comme j'ai répondu non, il n'a fait aucune analyse. Et je vois qu'au niveau de ma dalle ici, elle vient bien jusqu'à la limite qui correspond effectivement ici à la ligne d'esquisse. Donc sur la partie extérieure du mur, par contre, je n'ai aucune intersection qui a été analysée. Donc ce que je vais faire, c'est que je vais revenir en arrière. Je reviens à l'esquisse. Je revalide. Et cette fois-ci, je vais lui dire, oui, je veux bien que tu analyses et que tu supprimes des murs le volume recouvert par la dalle. Si je fais ça, si maintenant je repasse dans la coupe. Alors pourquoi je ne vois pas la coupe ici dans la vue du rez-de-chaussée ? Elle est visible. Dans la vue du premier étage, elle n'est pas visible. Donc le premier indice, moi je m'étais dit que c'est qu'au niveau de la coupe, j'ai une emprise de coupe qui est comme ceci. Donc je ne vois pas le trait de coupe au premier étage. Mais donc effectivement, ça n'est pas le cas. Je vois que ma coupe va bien jusqu'en haut. Alors pourquoi au niveau 1, je ne la vois pas ? Regardez, dans le niveau 0, quand je sélectionne la coupe, j'ai ici dans ces propriétés d'occurrence, le fait de demander de cacher cette coupe pour une échelle plus petite que le cinquantième. Donc forcément, mon niveau 1 ici étant au centième, le symbole de coupe est masqué. Donc ça veut dire qu'ici, je pourrais dire, je vais passer au cinquantième. Ou alors si je reste au centième, parce que je dois être au centième, mais que je veux que la coupe soit visible, je vais sélectionner la coupe et je vais lui dire qu'il doit la cacher pour une échelle qui sera plus petite que le centième. À ce moment-là, dans mon plan d'étage ici, elle est visible. Petite parenthèse. Voilà, donc si maintenant je vais voir dans ma coupe, qu'est-ce qui s'est passé ? Voilà, donc il a fait ceci. Donc il a automatiquement fait en sorte que ma dalle ici vienne au niveau de la ligne d'esquisse qui a été réalisée, ça forcément. Et par contre, la finition 2 de mon mur ici a été sectionnée pour laisser passer la dalle. Donc c'est exactement le même genre d'intersection automatique qu'il y avait entre deux murs. Mais par contre, ici, c'est entre un mur et un sol. Bien, nous allons voir que nous avons un cas différent si nous réalisons ici un mur au niveau 2, un sol, pardon, au niveau 2. Ici, nous avons vu que Révit nous a posé une question. Il nous a dit, tiens, le sol que l'on est en train de créer chevauche les murs. Souhaitez-vous retirer des murs le volume recouvert ? C'est tout ce qu'il a demandé. Si maintenant je monte au deuxième étage, alors cette dalle, en fait, quand j'ai créé une dalle, si je veux répéter exactement la même dalle à un autre niveau, je peux faire ceci, je prends la dalle, je fais copier et puis je viens ici. Donc ce n'est pas la commande de copie telle qu'on peut l'imaginer ici en montrant un vecteur de déplacement. C'est le contrôle C, en fait, copie vers le presse-papier. Et puis quand je fais coller, je vois que j'ai pas mal d'options et je peux notamment dire aligner sur les niveaux sélectionnés. Quand je fais ça, j'ai la possibilité de lui dire à quel niveau je veux arrêter, à quel niveau je veux recopier le mur. Donc ici, on a bien parlé du niveau 2 et donc je fais OK. Il faut savoir que quand on copie un sol, il ne va jamais réaliser l'analyse automatique de l'intersection entre le mur et le sol. Cette analyse automatique ne se fait que quand on valide l'esquisse d'un sol. Donc pour que l'analyse automatique se fasse ici, je vais faire quoi ? Je vais simplement sélectionner la dalle et demander d'en modifier la limite pour revenir en mode esquisse. Ici, comme je suis dans une coupe, il va refuser forcément de modifier la limite puisque cette limite ne peut pas être visible dans une coupe. Donc il va me demander de passer dans une vue en plan afin de réaliser la modification de l'esquisse. Donc je vais par exemple me mettre au niveau 1. Ça n'a pas beaucoup d'importance parce qu'en fait, la seule chose que j'ai à faire, c'est de valider. Bien, on va voir ici que la question n'est pas la même que tout à l'heure. Pourquoi ? Ici, il va me demander, souhaitez-vous que les murs qui atteignent cet étage soient attachés à sa base ? Autrement dit, je suis en train de créer un sol au niveau 2. Les murs qui sont ici ont leur partie supérieure au niveau 2. Donc en fait, il me dit, puisque j'ai des murs qui atteignent le niveau 2 et qu'on est en train de poser un sol au niveau 2, est-ce que vous voulez que les murs qui atteignent cet étage soient attachés à la base de la dalle ? Si je dis oui... Ah oui, alors ça, c'est une erreur au niveau du mur. Donc vous devriez logiquement avoir la même erreur si vous avez utilisé le même mur que moi. Alors on va d'abord corriger ça rapidement. Donc je vais supprimer la dalle. En fait, ce qui se passe, c'est que j'ai ici l'extension du mur qui est activée. Donc je vais aller dans le mur et je dois également supprimer ça. Donc vous vous souvenez, c'était le fait de dire qu'on modifie les couches supérieures pour pouvoir donner une extension supérieure. Et donc je vais simplement modifier ceci pour reverrouiller toutes les couches verticales dans le mur. Voilà, je fais OK et je fais OK. Normalement, ça devrait régler le problème. Voilà, donc maintenant je vais sélectionner le sol. Je recommence, donc je fais copier, aligner sur le niveau sélectionné et je le mets au niveau 2. Je demande de modifier la limite pour qu'il analyse l'intersection entre le mur et le sol. Je passe dans une vue en plan et je valide. Donc, souhaitez-vous que les murs qui atteignent cet étage soient attachés à sa base ? Si je dis oui, voilà, il s'arrête là. Il ne me pose pas d'autres questions. Pourquoi ? Si je regarde en coupe, voilà ce qu'il a fait. Le mur atteignait bien le niveau 2. J'ai créé un sol au niveau 2, donc il m'a proposé de descendre le mur sous le niveau 2. Donc là, maintenant, ce mur est attaché à la dalle. Ça veut dire que si maintenant je prends ce sol et je vois que j'ai la possibilité de lui donner un décalage, si je mets, voilà, je veux un décalage de moins un mètre par rapport au niveau, eh bien je vois que le mur va descendre et va rester accroché au bas de la dalle. Attention, ça peut paraître bizarre parce que si je prends ce mur-là, je vois que sa hauteur non contrainte ici, il va du niveau 0 au niveau 2, il fait 6 mètres de haut. Or, si je prends la distance d'ici à ici, je suis à 4,75 mètres. Donc ça veut bien dire qu'au niveau de la base de données de ce mur, il va bien jusqu'au niveau 2, simplement il a une contrainte qui le contraint sous le sol. Ce qui veut bien dire que si je supprime cette dalle, le mur va remonter. Donc je vais annuler, je vais remettre ma dalle. Et donc, à plus forte raison, si je regarde ça en 3D et que je demande de modifier la limite de la dalle, ça peut se faire en 3D, je peux très bien, dans une vue axonométrique, demander de modifier la limite. Donc si je prends cette ligne-là et que je la déplace comme ceci, il va me dire, ok, très bien, mais vous avez attaché des murs sous la dalle, et il vous montre deux éléments en surbrillance en disant, il n'est plus possible d'attacher ce mur-là sous cette dalle-là, donc je dois détacher le mur. En faisant ça, vous voyez que le mur reprend sa hauteur jusqu'au niveau 2. Donc je vais à nouveau annuler. Voilà. Donc là, j'ai répondu à la question. J'avais répondu en disant, oui, je veux bien que tu descendes les murs en dessous. On va recommencer encore une fois cette manœuvre, donc je vais de nouveau supprimer la dalle. Je vais reprendre celle-ci, je vais refaire copier, aligner sur le niveau sélectionné, et je vais la mettre au niveau 2. Même chose, même opération. Et cette fois-ci, je redemande de modifier la limite, et je valide. Donc il lance l'analyse automatique, et il me repose la même question. Souhaitez-vous que les murs qui atteignent cet étage soient attachés à sa base ? Je vais lui dire non. Et vous voyez qu'à ce moment-là, il vous pose une deuxième question. Ok, à ce moment-là, puisque vous ne désirez pas descendre les murs sous la dalle, du coup, le sol rechevauche les murs, et est-ce que vous voulez qu'on analyse et qu'on enlève des murs le volume recouvert ? Si je mets oui, maintenant j'ai ceci. Donc il n'a pas descendu le mur, d'accord ? Et donc j'ai une intersection entre les deux, et cette intersection fait qu'il a eu une analyse automatique du chevauchement et qu'il a modifié la géométrie du mur de manière à venir se caler en dessous de la dalle portante. Voilà, donc ça c'est vraiment la première notion à bien comprendre au niveau de ces dalles. C'est la manière dont elles sont créées et dont l'intersection se fait avec les murs. Alors on va voir maintenant que, effectivement, quand je sélectionne une dalle comme ça et que je la rend multicouche avec plus d'éléments dedans, suivant les priorités que l'on va donner à ces dalles, je vais avoir un comportement toujours automatique au niveau de l'intersection avec le mur. Donc je vais prendre cette dalle, je vais en modifier le type, je vais la dupliquer pour pouvoir réaliser une dalle ici sans modifier celle-là pour l'instant, et donc je vais l'appeler dalle multicouche type. Et si je rentre dans sa structure, je vois que j'ai exactement le même tableau que pour les murs, si ce n'est qu'ici je n'ai pas de côté extérieur et côté intérieur, j'ai forcément un côté haut et un côté bas, mais vous voyez que j'ai aussi une limite de couche portante, c'est exactement la même chose, avec la possibilité d'insérer des couches. Par contre, vous voyez que tout ce que j'avais ici dans les murs, au niveau des profils en relief, profil en creux, scindé, la zone, etc. n'existe pas, donc on a une interface plus simple. Et donc ici je vais par exemple lui dire, j'aurai par exemple des ourdis, je vais mettre par exemple 15 cm de ourdis, donc je vais mettre ici du béton, on va dire coulé sur place, peu importe, ou béton manufacturé, non, coulé sur place, voilà. Je vais enlever le motif de surface, et au niveau du motif de coupe, je vais prendre le béton, avec une hachure en noir. Voilà, donc ça c'est mon premier élément. Là-dessus, sur le ourdi, je veux avoir une dalle de compression, donc je vais insérer une couche au-dessus, qui va être en porteur également, puisqu'on est dans la dalle portante, et donc je vais ici dupliquer par exemple le béton, pour dire, je modélise ma dalle de compression, qui va utiliser un motif de coupe qui sera, par exemple, ceci. OK. Et qui mesure 7 cm. Voilà. Si je m'arrête là pour l'instant, qu'est-ce qui va se passer ? Si je fais OK. Voilà ce qui s'est passé. Voilà ce qui s'est passé. Donc comme j'ai mis ici le même matériau que dans le mur, vous voyez que la limite ici s'est effacée, donc ça c'est peut-être pas très heureux, donc je vais sélectionner la dalle, et au niveau de sa structure ici, ce que j'ai appelé béton coulé sur place, je vais le dupliquer, je vais lui changer absolument aucune caractéristique graphique, mais par contre je vais l'appeler ourdi. Le simple fait de faire ça, c'est un nouveau matériau, et donc automatiquement j'ai une ligne qui apparaît ici. Voilà, donc ça c'est la partie portante de ma dalle. Vous voyez que j'ai modifié la hauteur, et en fait à partir du moment où je modifie la hauteur d'une dalle, la partie supérieure restera toujours alignée avec le niveau auquel la dalle est contrainte, et elle va se décaler vers le bas. Donc je vais continuer à modifier cette dalle, et donc je vais lui ajouter par exemple maintenant une chape au-dessus, donc je vais monter ça dans la partie finition, et je vais prendre la priorité doublage, et je vais mettre un matériau. Je vais dupliquer, je vais appeler ça la chape. Motif de surface, aucun. Motif de coupe, je vais prendre par exemple, je ne sais pas, ceci, avec une épaisseur de 8 cm. Et puis je vais insérer une finition, et donc je vais mettre par exemple, donc tout ce qui est finition intérieure c'est priorité finition 2, et je vais mettre par exemple du cerisier, on va dire qu'on met du bois sur 2 cm d'épaisseur. Et je vais même aller plus loin, aller plus loin, je vais insérer une dernière couche que je vais descendre dans la partie inférieure, et là je vais aller chercher de l'enduit intérieur sur 2 cm en finition 2. Voilà, donc j'ai toute ma composition de dalle qui est ici. Quand je valide ça, et que je fais OK, voilà ce qui se passe. Vous voyez que j'ai bien mon ourdi ici avec sa dalle de compression qui vient jusque dans le mur, j'ai ma chape qui s'arrête bien contre l'élément porteur du mur, puis j'ai l'enduit mural qui vient sur la chape, et j'ai mon revêtement de sol qui revient contre l'enduit. Et vous voyez ici en dessous que par contre l'enduit est continu puisque c'est le même matériau. Voilà, alors pour la petite histoire, de la même manière que moi je vous ai dit que je ne travaillais plus avec les murs composites, je ne travaille plus non plus avec les dalles composites, ou tout le moins je sépare la dalle structure de la dalle finition. Pourquoi ? Parce que supposer que dans un bâtiment comme ceci, on ait des ourdis avec du parquet comme j'ai fait là, et puis à un moment ça passe à des ourdis avec du carrelage, parce que j'arrive dans des sanitaires, et puis pour une raison quelconque, les carrelages continuent, mais je n'ai plus des ourdis mais j'aurai par exemple des prédalles, etc. Je vais avoir du coup, par exemple pour un parquet, ici, qui est continu, je vais devoir le couper en deux quelque part, parce que j'aurai une dalle qui est en ourdis, une dalle qui est en prédalle, par exemple. Donc je préfère avoir une dalle qui va me permettre de gérer en une fois tous les sols mais au niveau structurel, donc je vais pouvoir modéliser en une fois des contours de ourdis, des prédalles, et puis là-dessus je modéliserai des dalles de finition avec des parquets, des carrelages, etc. Mais donc je pourrais modéliser des dalles qui sont propres à l'objet même de la dalle. Donc quand je modélise une dalle de finition avec du parquet, je peux me concentrer sur le fait de modéliser en plan réellement l'emprise des locaux dans lesquels il y a du parquet et ne pas devoir réfléchir en plus à ce qui se trouve en dessous au niveau de la structure. Voilà, ça c'est pour la petite histoire. Et donc ici, je vois que j'ai cette dalle qui a été parfaitement gérée au niveau de cette intersection. Donc supposons maintenant qu'au niveau du rez-de-chaussée, je crée un mur, donc on avait à notre disposition un mur intérieur qui était composé du même bloc avec de l'enduit. Si je modélise ce mur comme ceci, et que je demande qu'il aille du niveau 0 jusqu'au niveau 1, si je regarde ici, voilà, je vois que j'ai ceci. Alors deux solutions. La première solution pour régler ça de manière automatique, c'est de repasser dans l'esquisse de la dalle. Donc je peux sélectionner la dalle et demander de modifier la limite, comme j'ai fait tout à l'heure. Je valide. Souhaitez-vous que les murs qui atteignent cet étage soient attachés à sa base. Ça, c'est bien le mur que je viens de créer. Si je mets oui, il a fait ceci. D'accord ? Donc ça, c'est tout à fait juste. L'autre solution, c'était de dire, je vois ça dans la coupe et je vais simplement demander d'attacher le sol avec le mur. Et vous voyez qu'en faisant attacher, en plus, il analyse bien les matériaux et j'ai bien l'intersection qui est tout à fait correcte entre les deux. Voilà, donc ça, c'est vraiment une première approche de la modélisation des sols, que ce soit des sols monocouches ou des sols multicouches.

Programme détaillé de la formation

Nos dernières formations BIM
  • Attic+ - Les fondamentaux
    Découvrir
    2h17 25 leçons 4 / 5
  • Apprendre Autodesk A360
    Découvrir
    Être capable de naviguer, d'annoter et de collaborer sur une maquette numérique avec A360.
    31min 14 leçons
  • Apprendre Tekla BIMsight
    Découvrir
    Être capable de naviguer, d'annoter et de collaborer sur une maquette numérique avec Tekla BIMsight.
    43min 14 leçons 3 / 5
  • Apprendre bimsync
    Découvrir
    Être capable de naviguer, d'annoter et de collaborer sur une maquette numérique avec bimsync.
    49min 13 leçons
  • Apprendre BIM Vision
    Découvrir
    Être capable de naviguer, d'annoter et de collaborer sur une maquette numérique avec BIM Vision.
    23min 8 leçons 3 / 5