Introduction aux Sub-D dans Rhino 7

Qu'est ce qu'un subd et un maillage?
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Apprendre les bases de Rhino 7
Revoir le teaser Je m'abonne
5,0
Transcription

179,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis
5,0
179,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

À la fin de cette vidéo, vous serez en mesure de :

  • Comprendre les différences entre les NURBS, les maillages et les sub-d.
  • Utiliser les fonctionnalités des sub-d pour modéliser en 3D de manière fluide.
  • Convertir les sub-d en NURBS pour une production finale précise.

Ce cours explique la grande nouveauté de Rhino 7, les sub-d, et les compare aux NURBS et aux maillages traditionnels.

Dans ce module, nous explorons la grande nouveauté de Rhino 7, à savoir les sub-d. Nous commencerons par définir ce qu'est une surface NURBS et un maillage, deux concepts fondamentaux dans la modélisation 3D avec Rhino. Ensuite, nous introduirons les sub-d (surfaces de subdivision), en expliquant leur nature hybride qui combine les caractéristiques des NURBS et des maillages.

Les sub-d se distinguent par leur capacité à être modifiés en trois dimensions, y compris l'extrusion des faces pour créer des étages supplémentaires de points de contrôle. Contrairement aux NURBS, les sub-d offrent une continuité fluide sans casser la surface, ce qui évite les longs et complexes processus de raccord de surface.

Enfin, nous examinerons la facilité avec laquelle les sub-d peuvent être convertis en NURBS pour créer des polysurfaces solides et fermées. Ce module vous guide également sur la création de formes de base en sub-d et leur édition progressive pour des formes plus complexes.

Voir plus
Questions réponses
Qu'est-ce qui distingue les sub-d des surfaces NURBS dans Rhino 7 ?
Les sub-d permettent une modélisation en trois dimensions avec une continuité fluide, contrairement aux NURBS qui nécessitent des raccords de surface.
Comment les sub-d améliorent-ils la modélisation d'objets complexes ?
Les sub-d simplifient la modélisation en évitant les cassures de surface et permettent des modifications infinies grâce à leurs subdivisions.
Pourquoi le sub-d est-il considéré comme une géométrie hybride dans Rhino 7 ?
Le sub-d combine les caractéristiques des maillages (avec des subdivisions) et des NURBS (avec une courbure continue), offrant ainsi une flexibilité accrue dans la modélisation.
Dans ce nouveau module, nous allons aborder la grande nouveauté de Rhino 7, les sub-dés. Mais avant d'aller plus loin dans les sub-dés et de vous expliquer un peu en quoi consiste cette nouveauté, il est important de faire un point sur la différence que l'on peut retrouver entre une surface NURB, donc les surfaces sur lesquelles on travaille depuis le début, les courbes également, donc le modèle on va dire géométrique de Rhino, et les maillages qui vont être le modèle représentatif des géométries dans Rhino. J'expliquerai ce petit point juste après. Alors qu'est-ce qu'une surface NURB ? C'est vrai que nous travaillons dessus depuis le début, mais vous avez maintenant compris qu'il y avait des points de contrôle qui venaient attirer plus ou moins des formes. C'est le principe de la surface NURB, c'est-à-dire qu'on a des contrôles pour déformer ces objets et qu'entre ces contrôles on peut générer soit des droites, soit des courbures en fonction du degré. C'est le principe d'une NURB. Qu'est-ce qu'un maillage ? Et bien un maillage c'est en quelque sorte un NURB mais de degré 1, c'est-à-dire que l'on va avoir un ensemble de points, de sommets, reliés uniquement par des droites, donc vous n'aurez aucune courbure sur un maillage. Donc on va avoir une forme approximative d'un NURB, puisque si l'on veut avoir de la précision, il va falloir subdiviser davantage par exemple cette sphère, pour avoir plus de sommets et ainsi plus de points, si on part sur cette courbe par exemple, plus de points le long de cette courbe pour s'éloigner le moins possible, sachant qu'on ne pourra pas être courbé entre deux points. Donc on va être dans une approximation géométrique d'un NURB, puisqu'il lui va être courbé. Alors, le maillage est toutefois très important dans Rino, car ces surfaces polysurfaces, que l'on peut dessiner en NURBS, sont des représentations qu'on pourrait dire mathématiques. Mais visuellement dans Rino, pour afficher un NURBS, Rino va appliquer par-dessus ce NURBS un maillage, ce qui va vous permettre de voir des objets ombrés, de visualiser ces objets visuellement dans Rino. Donc si l'on regarde quand on sélectionne un objet surfacique dans Rino, on va retrouver un paramètre de maillage, ici, qu'on abordera lorsqu'on travaillera sur les rendus. Mais c'est en fait la manière dont vous voulez afficher cet objet à l'écran dans Rino. Donc en quelque sorte, ce que l'on visualise dans Rino n'est pas la vraie représentation mathématique de l'objet, mais un maillage adapté à l'objet, donc plus ou moins dense, pour avoir la représentation la plus juste et en même temps la plus fluide à l'écran. Voilà le petit point entre les maillages et les NURBS et leur liaison dans Rino. Maintenant, si on s'attaque au sub-d. Alors, je vais vous donner ma vision personnelle du sub-d. Pour moi, c'est une géométrie hybride entre le NURBS et le maillage. Pourquoi hybride ? Si l'on regarde un sub-d, il a à peu près la même forme qu'un maillage, c'est-à-dire qu'on voit des lignes qui le subdivisent, d'où son nom, subdivision, et comme un maillage, je peux sélectionner une des faces. Je peux sélectionner une face de sub-d, je peux sélectionner une face de maillage. Mais, contrairement à un maillage, et plutôt là, dans ce cas-là, comme les NURBS dans Rino, ces subdivisions et ces différents sommets sont reliés avec des courbes. Ici, on a bien de la courbure, nous ne sommes pas sur des lignes droites. Donc le sub-d va permettre une représentation similaire mais plus poussée des NURBS dans Rino, en utilisant le principe du maillage et de cette subdivision de face. L'autre point fort du sub-d par rapport aux NURBS, c'est que l'on va pouvoir travailler en trois dimensions sur cet objet. Si on regarde une surface NURBS, si on active ses points de contrôle dessus, on peut modifier la position de tous ces points, mais on ne peut pas, en quelque sorte, rajouter un étage. On ne peut pas extruder une des parties pour rajouter un étage. Si j'active les points de contrôle sur un sub-d, sur cette sphère, par défaut, je suis comme sur ma surface, mais si je viens extruder une des faces, je vais rajouter, en quelque sorte, un étage de point de contrôle, et je vais pouvoir éditer ces points comme je le souhaite. On constate également, en modifiant ces points, que tous les raccords se font de manière très lisse, très fluide, je n'ai pas de cassures. Contrairement à une surface, où pour avoir quelque chose de lisse et fluide, je suis obligé de faire un assemblage, un patchwork de plusieurs surfaces pour générer une polysurface solide fermée. C'est en quelque sorte l'apogée quand on fait du NURBS, c'est d'arriver à une polysurface solide fermée, complètement lisse et raccordée, sans cassures. Mais on est obligé de passer par un patchwork. Eh bien, le sub-d va nous éviter cette phase longue et studieuse de raccords de surface, puisque lui, dès qu'on le modifie, on conserve à chaque fois une continuité parfaite. Donc le sub-d travaille dans le même esprit que les NURBS en termes de contrôle, mais à une organisation, dirons-nous, géométrique, similaire à un maillage avec ses subdivisions, que l'on peut modifier à l'infini. L'autre gros point fort du sub-d, c'est qu'il est facilement convertible en NURBS, c'est-à-dire qu'on peut le basculer pour obtenir une polysurface, et ainsi fabriquer facilement cet objet. Voilà. Donc dans ce module, nous allons voir comment travailler sur des sub-d primitifs, basiques. Et puis, petit à petit, nous allons évoluer pour voir comment éditer ces sub-d, pour complexifier petit à petit les formes que l'on va réaliser en sub-d. Et dans un second temps, nous verrons comment partir d'un maillage pour en faire un sub-d et avoir un workflow avec tous ces types de géométrie que l'on peut retrouver à présent dans Rhinocètes.

Programme détaillé de la formation

6 commentaires
5,0
6 votes
5
4
3
2
1
ON
Il y a 4 months
Commentaire
Très bonne formation. Formateur très pédagogue !
Dommage qu’il y ait autant de différences entre les interfaces Pc et Mac.
Pour les utilisateurs Mac, prévoir beaucoup de temps de recherche pour trouver les équivalences : icônes, raccourcis, commandes. Par exemple le « plan U » est introuvable sur Mac…
pierreleduc
Il y a 5 months
Commentaire
Pour le moment très bonne formation mais pas fini, y aura t il une mise à jour pour la version 8 ? et est il possible de joindre le formateur par mail ?
kakenood
Il y a 1 year
Commentaire
Très bonne formation, beaucoup de points abordés, sans répétition.
Peut-on poser quelques questions au formateur?
Par exemple, comment obtenir le menu radial que l'on voit apparaitre parfois dans certaines vidéos?
guy.castellano
Il y a 1 year
Commentaire
Très bonne pédagogie avec des explications claires
artvisuel42_1
Il y a 2 years
Commentaire
Parfait
moghir1970
Il y a 2 years
Commentaire
Parfait!
Nos dernières formations Rhino 3D