article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Excel | Tables et valeurs cibles

  • Vidéo 33 sur 62
  • 5h59 de formation
  • 62 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Tables et valeurs cibles
00:00 / 07:04
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans ce nouveau chapitre, nous allons étudier les simulations basées sur des tables de données et pour commencer nous allons étudier une table à simple entrée. Alors, une table à simple entrée sert à effectuer des simulations. Dans notre cas nous avons un résultat garanti 15000 et puis on a un résultat supplémentaire comme c’est indiqué de 3200 qui provient d’une filiale qui nous octroie de 2 % de ce chiffre d’affaires en résultat supplémentaire. Donc effectivement au total ça me fait un résultat de 15000 plus 3200 donc 18200. Moi je souhaiterai si par exemple, comme je l’ai indiqué ici, savoir combien je gagnerais si j’avais 3, 4, 5 %, 6 %, 10 %. Donc là je vais, alors je dois effectuer un premier calcul dans son entier pour que ça fonctionne. C'est-à-dire que là j’ai mis mes calculs, j’ai bien mis mes pourcentages, ici, mon chiffre d’affaires, mon pourcentage qui me donne égal, F2 multiplié par 2 % et âpre j’effectue bien mon opération 15000 plus 3200 égaux 18200. Voilà, donc qu’est ce que je vais faire ? Je vais mettre en sur brillance ma plage et je vais aller dans données, dans le groupe outil de données et je vais utiliser l’outil qui s’appelle analyse de scénario et tout en bas j’ai table de données. Alors, on me pose deux questions, cellule d’entrée en ligne, je n’en ai pas, j’ai une cellule d’entrée en colonne. Ce sont celles-ci mes cellules d’entrées en colonnes. Elles sont effectivement en colonne, mais non en ligne. Donc ici, elles correspondent à quoi, au pourcentage ici qui va changer ? Voilà, il suffit d’indiquer ça pour que, regardez, OK, voilà. Donc si effectivement, on se met à m’octroyer un pourcentage de 3 % en résultat supplémentaire, mon résultat global sera de 19800, 21400, 23000, donc effectivement ça me permet de faire des simulations et de voir ce que j’aurai éventuellement si je réussis à faire monter mon pourcentage. Alors maintenant pour poursuivre nous allons faire une table à double entrée, alors là je vous ai fait un petit exemple, quelqu’un qui aurait un salaire fixe de 1500 euros, et qui toucherait une commission de 5 % sur son chiffre d’affaires, donc en moyenne il réalise 50000, donc 5 % l’opération est faite, donc 50000 multiplié par 5 %, 2500, il lui fait un salaire assez confortable, mais c’est un bon VRP de 4000 euros, mais les VRP ils aiment bien rêver, et ils voudraient savoir, écoutez, si son salaire est un peu plus important, donc ils souhaiteraient un salaire fixe de voir 2000, 2500, 3000 ou 3500 et puis si ils se surpassaient et qu’ils augmentaient leurs chiffres d’affaires, donc là ils ont mis leurs chiffres d’affaires, qui est éventuellement réalisables, ils voudraient connaitre ici, et bien le salaire qu’ils auraient ou salaire fixe plus commission. Donc nous allons utiliser notre fameux outil comme tout à l’heure de table. Donc il est toujours au même endroit, donné, outils de données, donc je reviens dans ma table de donnée, et cette fois par contre, c’est pour ça qu’il s’appelle double entrée, donc cellule d’entrée en ligne donc ici le salaire qui est fixé ici correspond initialement à celui-ci, et le CA qui est indiqué ici correspond initialement à celui-ci. Donc en colonne et en ligne pour les salaires fixes. Je dis OK et voilà ce qui se passe. Donc déjà il a toutes ces simulations qui sont en fait, je prends au hasard, si ici il a un salaire fixe de 3000 et qu’il réussit à réaliser un chiffre d’affaires de 110000, il aura comme salaire 8500 euros par mois. Donc voilà un petit peu pour les tables, voilà à quoi ça sert. Maintenant nous allons poursuivre avec la valeur cible. Alors, la valeur cible, la valeur cible c’est, j’ai par exemple ici une rémunération de 25000, j’ai une liste de dépense, je voudrai connaitre, alors ça me donne effectivement, si j’en fais ma rémunération moins ma liste de dépense, le total est ici, et bien ça me fait un écart de 1350, alors, moi je peux, j’estime, donc je peux faire un placement de 1350. La valeur cible va simplement m’aider à déterminer quelle doit être ma rémunération pour avoir un placement possible de 2000 euros. Pourquoi c’est difficile à calculer, vous voyez il suffit de monter ma rémunération de 25000, non pas du tout, parce qu’en général, en France c’est comme ça en tout cas, plus on gagne d’argent, plus en paye de l’impôt, donc ici les 3000 euros sont calculés par rapport à un pourcentage sur la rémunération. Pour, j’ai estimé à 12%, je ne suis pas assez calé au niveau de fiscalement pour pouvoir dire le pourcentage. Donc, j’ai mis égal, dans, en pour cent, et puis au niveau des cadeaux pareils, je me suis mis un pourcentage, je dépenserai 3 % en budget-cadeau à partir du moment où j’ai tant de rémunérations. Donc il est plus difficile effectivement d’évaluer maintenant, pour avoir un placement en fin d’année de 2000 combien est ce qu’il faut que je gagne. Alors la valeur cible ça sert à ça. À nous aider à remonter les calculs pour nous déterminer la rémunération. Alors, je vais me mettre ici, je vais aller aussi dans données, toujours comme tout à l’heure dans les analyses de scénario, et là en deuxième position je vais trouver valeur cible. Je clique, cellule à définir, la cellule à définir c’est le placement, on veut définir une valeur de 2000, valeur à atteindre 2000, et quelle est la cellule à modifier, et bien les 25000, je vais faire OK, elle me dit qu’il faut que je réalise une rémunération de 25764 pour pouvoir, et vous voyez qu’elle a modifié les cadeaux, le budget-cadeau, le budget impôt, et donc il me reste 2000 en placement. Si j’annule, elle me redonne les données qui entaient au préalable, si je dis OK, elle installe définitivement son résultat. J’annule, voilà. Donc ça, c’est souvent utilisé en comptabilité dans les budgets. Je prends un exemple, le chiffre d’affaires pour réaliser, par exemple des jouets, il nous faut acheter du plastique, il nous faut utiliser des petites mains pour faire l’emballage et donc ce sont des pourcentages. Plus je vends de jouets, plus je dois acheter de la matière, etc. donc dans une entreprise il y a beaucoup de pourcentage comme ça, et donc là, à ce moment-là, on utilise la valeur cible pour trouver quelle serait le chiffre d’affaires à faire pour dégager tant de résultats. On le fait aussi par rapport à la paie, quand on a une paie, vous avez un salaire brut, un salaire net, comment trouver le salaire brut en partant d’un salaire net, c’est très difficile puisqu’il faut remonter les calculs à l’envers, donc à ce moment-là, la valeur cible va vous aider. Voilà pour la valeur cible.