Choisir le bon support pour votre appareil photo : Trépieds et Monopodes

Les pieds et supports
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Apprendre la photographie animalière
Revoir le teaser Je m'abonne
5,0
Transcription

49,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis
5,0
49,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Les objectifs principaux de cette vidéo sont d'aider les photographes à choisir le support adéquat en fonction de leurs besoins spécifiques, et de comparer les avantages de divers modèles de trépieds et monopodes pour des situations de prises de vue variées.

Cette vidéo examine les différents types de supports pour appareils photo, tels que les trépieds et monopodes, et fournit des recommandations en fonction des besoins spécifiques des photographes.

Dans cette leçon, nous analysons en profondeur les divers supports de caméra disponibles pour les photographes. Nous discutons des avantages et des inconvénients de différents trépieds et monopodes, notamment en termes de taille, stabilité et polyvalence.

Nous examinons également des modèles spécifiques comme le 190XDB de Manfrotto, adapté pour les prises de vue couchées, ainsi que le trépied Unilock, célèbre pour sa grande flexibilité dans des environnements variés. Des alternatives comme le Goripod de Joby sont également évoquées pour des configurations légères et au ras du sol.

Enfin, nous aborderons l’utilisation des monopodes et leurs applications pratiques, telles que la photographie en sous-bois. Cette leçon s'adresse aux photographes cherchant à optimiser leurs prises de vue grâce à un choix judicieux de support.

Voir plus
Questions réponses
Quels sont les avantages du trépied 190XDB de Manfrotto?
Le trépied 190XDB de Manfrotto est particulièrement adapté pour les prises de vue couchées grâce à sa petite taille et sa grande stabilité.
Quels sont les inconvénients des monopodes par rapport aux trépieds?
Les monopodes ne permettent pas de stabiliser le matériel comme le feraient des trépieds. Ils peuvent stabiliser l'appareil pour des prises plus rapides, mais ne peuvent pas maintenir la position sur une longue période.
Dans quelles situations un Goripod de Joby serait-il le plus utile?
Le Goripod de Joby est idéal pour les prises de vue au ras du sol avec du matériel léger, grâce à sa flexibilité et sa capacité à se positionner sur des surfaces irrégulières.
Soit on a ce type de pied avec des branches assez longues, ça c'est un pied qui peut monter à peu près à la hauteur de mes yeux, c'est-à-dire à peu près 1m70, 1m75, mais ce qu'il y a comme problème, c'est que les pattes sont finalement assez longues, et quand on est couché, on a souvent une partie du corps qui revient sur les pieds. Donc on essaye de trouver un système, mais ce n'est pas l'idéal. Si vraiment on fait beaucoup d'affûts couchés, il existe un modèle chez Manfrotto, le 190XDB, qui lui est très court. Ce qui fait que si on fait des affûts couchés, on n'a quasiment pas de pied à revenir. Il est très stable, il peut porter un très gros télé, par contre son inconvénient, c'est que même quand il est déplié au maximum, il ne va pas monter très très haut. Donc le choix du trépied se fera en fonction de la taille de votre équipement et de son poids, aussi en fonction du type de photo que vous allez faire. C'est vrai que si vous faites des photos d'oiseaux, et que vous êtes régulièrement levé pour faire des oiseaux en mouvement, vous allez vouloir un pied plutôt haut. Dans ce cas-là, ce modèle-là ne conviendra pas. Et puis après, on essaie d'avoir un produit qui soit à peu près polyvalent pour tout, donc il vaut mieux prendre quelque chose de taille moyenne, avec un bel écartement. En termes de pied vraiment spécifique, il existe un pied anglais. C'est ce modèle qui s'appelle Unilock, qui est distribué par JAMA Electronique en France, et qui est un pied très particulier, où les sections peuvent se mettre dans différentes positions. C'est-à-dire qu'on peut l'avoir là, j'ai juste une molette à resserrer. Et voilà, tout est bloqué. Mais je peux aussi, si jamais je suis sur des roches en bord de mer, remonter une des branches, le serrer comme ça. C'est vraiment le pied qui prend le plus de position du fait de son installation. La colonne, on peut basculer, on peut la mettre dans tous les sens. C'est un pied qui est assez polyvalent, assez robuste, assez solide. Ça peut être un bon choix, en particulier pour des photographes qui font aussi d'autres types de photos. Pour quelqu'un qui fait de la macro, par exemple, avec des choses au ras du sol, des petites fleurs, des petits insectes et tout ça, ça peut être un compromis intéressant. Donc ça, c'est le modèle de chez Unilock. Ensuite, le monopode. Alors le monopode, c'est vrai que moi, je ne l'utilise quasiment jamais. Tout simplement parce que le monopode va permettre de stabiliser le matériel, mais il ne va pas permettre de stabiliser le matériel comme le stabiliserait un trépied. En général, on dit qu'il permet de gagner 2-3 vitesses ou 2-3 diaphs. Par contre, quand on est à l'affût, le monopode ne va pas rester en position, il ne va pas tenir le matériel. Donc c'est vrai qu'il peut être utile pour quelques situations précises. L'avantage qu'il a, c'est par exemple si on fait de l'approche en sous-bois ou des zones comme ça, il va être beaucoup plus maniable, beaucoup plus facile à utiliser qu'un trépied où il y a souvent les pattes qui ont quand même tendance à se prendre dans la végétation. Alors que le monopode, on n'a qu'un brin, on a moins de chance que ça s'accroche. Il est plus facile à transporter, mais c'est vrai que c'est un usage quand même plus spécifique. Ensuite, si on a un matériel pas trop lourd et qu'on veut faire des photos au niveau du ras du sol, il y a Joby qui propose le Goripod, qui permet de se mettre dans toutes les positions possibles, imaginables, toujours au ras du sol, ce n'est pas très encombrant, c'est assez pratique. Par contre, on ne peut pas stabiliser du très gros matériel avec ce type de support. Mais si vous avez un matériel assez léger, ça peut être un complément avec un trépied quand on a des photos à faire vraiment basse. Ça prend peu de place et c'est léger.

Programme détaillé de la formation

11 commentaires
5,0
11 votes
5
4
3
2
1
jipolino
Il y a 1 year
Commentaire
Bonjour
Evidemment je trouve cette formation tres benefique, pour qui comme moi veut se lancer à fond dans la photo animalière.
Très complète en ce qui concerne les differentes approches et la construction de differents affuts selon les especes.
Très instructive sur l investissement la recherche et l apprentissage des modes de vie et reactions des differentes especes.
Très interessante sur les differentes expositions et les rendus que cela donne suivant la position du soleil
Neanmoins, je n'aurais pas dit non à un peu plus de technique ( réglages, et suivi des oiseaux en vol etc
veronique.henrot
Il y a 1 year
Commentaire
Cette formation vaut le détour pour ses grandes qualités. Un vrai enseignement qu' Erwan Balança dispense avec générosité.
Il démontre que la photographie animalière est abordable mais qu'elle exige de la patience, du respect et une bonne connaissance de l'animal qu'on veut photographier. Le fait de fragmenter les modules permet d'étaler la lecture.
chloebossaert.d
Il y a 1 year
Commentaire
Vraiment très intéressant et beaucoup dexplications sur le terrain
vallet.guillaume
Il y a 1 year
Commentaire
J'ai adoré. Merci
spamluv
Il y a 1 year
Commentaire
Pas mal d'éléments sur la préparation de la photo animalière bien utiles
jl.bodnar
Il y a 2 years
Commentaire
Bravo cette formation est tres instructive et tres agréable. A quand la suite ?
rigaud-jacques
Il y a 2 years
Commentaire
Pour qui veut s'essayer à la photo animalière et qui n'en aîtrise pas toutes les contraintes, c'est une vulgarisation simple et très utile. L'auteur est un passionné de la faune, bon pédagogue, et on se verrait bien faire un stage en situation à ses côtés. Bref, un bon tutoriel.
sifu.farras
Il y a 3 years
Commentaire
J’ai dévoré la formation ! De super conseils pour commencer : lumière, composition, affût et approche, repérage des animaux… Beaucoup de sujets sont abordés et permettent de prendre des raccourcis pour améliorer ses qualités de photographe animalier. Je suis très reconnaissant à Erwan Balança de prendre le temps de partager son expérience. Un grand merci !
mairesse.jeanmarc
Il y a 3 years
Commentaire
Très utile pour commencer la photo animalière .
Blutch35
Il y a 3 years
Commentaire
Beaucoup de conseils très utiles
a.goutin
Il y a 3 years
Commentaire
très instructif et détaillé.
Nos dernières formations Reflex Numérique