Séance courte alternant postures et respirations

Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Gestion du Stress avec le yoga
Revoir le teaser Je m'abonne
Transcription

Cette leçon fait partie de la formation
39,90€ Je commande

Formation incluse dans l'abonnement Elephorm Je m'abonne à Elephorm

DescriptionProgrammeAvis

Cette leçon fait partie de la formation
39,90€ Je commande

Formation incluse dans l'abonnement Elephorm Je m'abonne à Elephorm

Avec ce programme pour bien gérer le stress vous allez apprendre : 
•    À expérimenter les bienfaits du yoga thérapeutique, qui s’adapte à l’individu en prenant en compte ses pathologies et ses limites.
•    À découvrir une méthode naturelle pour mieux gérer le stress, une méthode reproductible chaque jour, pour apaiser votre mental.
•    À connecter votre souffle aux postures. Vous en ressentirez rapidement les bienfaits.
•    À retrouver un bon sommeil, Pour dormir comme un enfant et dire adieu aux insomnies 
•    À pratiquer régulièrement, en conscience, pour prendre soin de votre santé. 
 

Découvrez avec ce programme comment fonctionne le stress, ce qu’il génère et comment on peut apprendre à le réguler grâce au yoga thérapeutique. Depuis que le yoga existe, les effets sur le corps et l’esprit sont remarqués (on parlera de santé). En Inde, que ce soit seul ou associé à l’ayurvéda, le yoga est souvent thérapeutique et reconnu comme tel. 
.  

Ce programme comprend 2 heures de vidéos + 1 eBook, avec :
•    1 introduction à la gestion du stress en yoga thérapeutique 
•    1 séance du matin pour gérer le stress, en yoga thérapeutique
•    1 séance du soir pour gérer le stress, en yoga thérapeutique
•    1 séance complète de Prânâyâma (respirations apaisantes)
•    1 ebook qui vous présentera le fonctionnement du yogathérapeutique et comment il peut nous aider à gérer le stress en régulant la sécrétion d’hormones dans notre corps. 
•    1 séance de yoga thérapeutique complète (courte).
 

Voir plus
Bonjour, nous allons faire la petite séance vidéo qui correspond à un enchaînement de yoga thérapeutique de reprise de confiance et merci donc à Jean de nous accueillir dans ce magnifique domaine, le domaine du taillé, et de vouloir bien participer à cet enregistrement vidéo. Donc c'est la petite vidéo qui est en lien avec l'article dans Yoga Journal numéro 23 et donc Jean s'appelle Cédric dans l'article, il est donc médecin, neurologue et comme tous les médecins hospitaliers impliqués dans la prise en charge de la pandémie récente du Covid-19. Il ne connaît rien au yoga, il ne connaît rien à la yoga thérapie, par contre il m'envoie quelques patients en consultation de yoga thérapie à l'hôpital où je travaille. Il est donc neurologue et il a fait quelques relaxations avec moi et avec d'autres médecins pendant l'épisode Covid que l'on proposait au soutien des équipes. Et là je le revois donc en consultation parce qu'il avait perdu ses repères, perdu ses bases devant l'incertitude de l'avenir et il se sent toujours très fatigué le matin. Donc comme nous l'avons vu parfois dans les masterclass, redonner confiance et du tonus et y'a un enchaînement à faire tous les jours voire deux fois par jour c'est l'idéal même si l'on ne fait pas le yoga, même si l'on ne pratique pas le yoga. Comme les émotions, le stress, l'anxiété se répercutent dans le corps, inversement et ça a été montré sur des IRM fonctionnels et dans des imageries, dans les recherches en neurosciences, la position du corps et les émotions influencent le ressenti au niveau cérébral et au niveau physique donc on peut modifier son ressenti et la gestion de ses émotions, la reprise de confiance en utilisant une meilleure gestion du corps et en particulier donc les outils du yoga thérapeutique sont particulièrement bien adaptés. Donc on commence debout, c'est une séance qui est faite pour pouvoir être pratiquée partout y compris au travail quand on en a besoin, quand on sent que les épaules commencent à s'affaisser, qu'on commence à avoir toute la misère du monde, tout le poids du monde sur les épaules, qu'on a des petites tensions dans les nuques, qu'on a envie de soupirer régulièrement, voir qu'on est très fatigué et le matin par exemple on a du mal à venir travailler, on est un peu stressé, donc ça peut se pratiquer sans grande contrainte en s'isolant 5 minutes, 10 minutes maximum au travail, ça se fait bien sûr chez soi avant de partir le matin et ça se fait chez soi, à minima, quand on rentre, si on veut faire plus en yoga c'est encore mieux mais au minimum on fait ça deux fois par jour et autant deux fois que nécessaire dans la journée et ce qui compte c'est le faire régulièrement pour que ça ait une efficacité. Donc on est debout dans cet axe vertical, on peut fermer les yeux pour mieux ressentir, les bras sont le long du corps et on est sans raideur, on n'est pas au garde-à-vous, on est plutôt bienveillant avec son corps, on n'essaye pas spécialement la performance, bien évidemment on essaye de faire du mieux possible de tout son coeur mais peu importe si c'est pas parfait de l'extérieur, ce qui compte c'est le ressenti que l'on a à l'intérieur. On essaye d'analyser donc ce qui se passe actuellement dans ce corps, c'est-à-dire j'ai ressenti une gêne, je suis pas très bien, je fais mon petit check, je reste debout, ça peut se faire éventuellement assis au bureau et on trouve là où ça va pas. Mais là où ça va pas sans essayer de comprendre, ah bah oui mais c'est parce que j'ai pas assez dormi, ah mais oui mais c'est parce que j'ai trop de travail, de toute manière c'est normal, non. On normalise pas, le corps a parlé, on l'écoute, on se sent fatigué, on a une tension et donc on fait ce que j'appelle un check. Le check il est simple, on observe son ressenti, qu'est-ce qui se passe dans mon corps, où y a-t-il une gêne, est-ce qu'il y a une émotion particulière, est-ce que cette gêne elle se situe où dans le corps ? Est-ce que ça se situe dans le ventre, au niveau de la poitrine, au niveau de la gorge, dans la tête, est-ce que vous avez mal à la tête, est-ce que c'est une tension, est-ce que c'est une dilatation, est-ce que ça serre, est-ce que ça pique, voilà, c'est ça le check, j'ai quelque chose qui va pas, ça se passe où dans mon corps, et c'est pas dans le mental, c'est vraiment corporel. Ensuite, une fois que c'est fait, sans jugement, c'est comme ça, on observe sa respiration, comme si vous étiez un petit sujet extérieur, sans vouloir modifier quoi que ce soit, on observe si la respiration est rapide, est-ce qu'elle est lente, est-ce que j'ai l'impression d'être essoufflée, est-ce que j'ai envie de soupirer. Constat, tout simplement. En même temps, j'observe ma position, est-ce que je suis droite, est-ce que mes épaules sont rentrées, est-ce que mes épaules sont sorties, est-ce que je serre les mâchoires, est-ce que ma langue est desserrée, est-ce que j'ai une crispation, les poings fermés par exemple, ou pas. Rien que de l'observer, ça permet d'en prendre conscience, si on en prend conscience, spontanément ça va se rectifier un peu. Et puis ensuite, là il va falloir agir. Agir de manière simple, pour pouvoir le faire facilement au quotidien. Donc, debout, les bras le long du corps, la tête est bien posée dans son axe, on lâche les épaules, on ressent le poids des épaules, qui va s'évacuer dans les bras, comme si c'était un lourd manteau. Ce poids, dans les avant-bras, dans les mains, dans les poignets, jusqu'au bout des doigts, où on laisse faire, et petit à petit peut-être on sent l'ancrage dans le sol, les pieds qui sont de plus en plus ancrés. Ce poids va dans le bassin, les cuisses, les genoux, les jambes, les pieds, bien ancrés dans le sol. La respiration est douce, on laisse faire les petits mouvements d'oscillation qui sont normaux, la proprioception, on est juste ici et maintenant, dans cet instant, bien ancré dans le sol, on laisse faire sans tension, sans raideur, et on respire tranquillement, on prend conscience de l'air qui rentre et qui sort par les narines, de la caresse de l'air à l'intérieur du nez, comme si vous humiez le parfum d'une fleur, tout simplement. Peut-être les sons qui arrivent à vos oreilles, quels que soient les sons, agréables, désagréables, pas de jugement, on écoute comme si c'était la première fois, on ne cherche pas à savoir ce que c'est. Les sons les plus proches, les sons les plus loin, la lumière qui filtre à travers les paupières, la salive dans la bouche, le goût, les odeurs, l'air sur la peau, puis main jointe devant la poitrine, les paumes de main sont en contact, on sent peut-être la chaleur des mains, on lâche les épaules, on desserre les mâchoires, et doucement sur une inspiration, on va porter les bras au dessus de la tête, dans la recherche d'un étirement agréable, on retient l'air, on rentre un peu le ventre, on va à la recherche de cet étirement, on pousse dans le sol avec les pieds, on monte les bras vers le plafond, on rapproche les omoplates vers le milieu du dos, on expire tout doucement, main jointe devant la poitrine, tout doucement, on relâche, on tourne un peu les épaules, on respire profondément, belle inspiration, belle expiration, et si on a envie de bailler, on laisse le baillement venir, on accueille les sensations, le picotement, la chaleur, sans jugement, sans frustration, main jointe, de nouveau on recommence, on inspire, on porte les bras au dessus de la tête, avec lenteur, synchronisé au mouvement, la respiration, on retient l'air, et cette fois-ci on entrelace les doigts, pouce index tendu, et on reste, on reste, on respire tranquillement, on peut ouvrir les yeux, on peut fermer les yeux, on est juste dans cet axe, dans cette verticalité, on peut y ajouter un petit son, un petit rétrécissement glottique ou jaille, qui fait ce petit chointement, comme un petit ronflement du dormeur, sur l'inspire et sur l'expire, puis on inspire bien, on s'étire un peu plus, on retient l'air, on rentre le ventre, on remonte un peu le périnée, et expire tout doucement, main jointe devant la poitrine, on relâche, on respire profondément, on accueille, on garde le même écartement des pieds, bien ancré, main jointe devant la poitrine, on inspire, on porte les bras au dessus de la tête, main jointe, on sent l'étirement, on retient l'air, sur l'expiration, par le côté, on descend les bras, et on va entrelacer les doigts derrière le dos, on continue à être en Ujjayi si c'est agréable, puis sur une inspiration, on tend les bras vers l'arrière, on étire, sur l'expire, on se penche vers l'avant, le dos est bien droit, on se fait pas mal dans le bas du dos, on ne va pas trop loin, on monte les bras vers la verticale, on peut rester quelques respirations, puis on pousse sur les jambes, on inspire, on remonte, on relâche doucement les épaules, on baisse un peu la tête, pour ne pas avoir le petit vertige qui peut arriver, et on respire profondément, on accueille, belle inspiration, belle expiration, donc on va refaire une deuxième fois ce mouvement, le même écartement des jambes, un joint devant la poitrine, bien ancré, bien calme, la respiration est douce, les mâchoires desserrées, on inspire, les bras montent au dessus de la tête à la verticale, on essaye de mettre le bicep sur l'aile, mais on respecte sa limite, si c'est pas possible c'est pas grave, on va rechercher cet étirement agréable, on retient l'air, périnée, ventre, on expire par les côtés les bras, et on va entrelacer les doigts derrière le dos, et on expire que par le nez, puis on inspire, on tend les bras vers l'arrière, et on expire, on se penche en avant, le dos est bien droit, les bras montent vers la verticale, on reste un peu, tranquillement, on expire, inspire, expire, que par le nez, puis sur une inspiration, on remonte en poussant dans les jambes, c'est pas dans le dos, on retient l'air, on relâche les bras, les mains, on baisse un peu la tête, on vit dans l'air, et on respire profondément, on accueille les sensations, on tourne les paumes de main vers l'avant, comme ça, que se passe-t-il, mon ressenti, ma respiration, puis on se met dans l'axe du tapis, on écarte bien les jambes, bien évidemment au bureau ou à la maison on n'a pas besoin de tapis, on garde ses chaussures, on est comme on est, à peu près deux avant-bras points fermés entre les deux pieds, donc ça fait un écartement assez grand, les avant-bras, c'est ça, points fermés, c'est ça, et deux avant-bras points fermés, c'est ça, mains jointes devant la poitrine, on inspire, on porte les bras de chaque côté avec douceur, on sent l'ouverture de la cache thoracique, les zones plates qui se rapprochent, on sent l'étirement jusqu'au bout des doigts, on a pas mal aux épaules, si c'est trop, on baisse un peu les épaules, on respire tranquillement, puis sur une inspiration, on va se positionner en guérit en ouvrant le pied gauche, pliant le genou gauche et on regarde sa main gauche, au bout des doigts, on peut fixer un objectif, on est bien ancré sur les deux pieds, on essaye d'avoir les bras dans le même axe, dans le même prolongement, on respire tranquillement, on sent cette force, cet ancrage, cette confiance, et au bout de mes doigts, on peut trouver une petite phrase positive, je suis bien, j'ai confiance de jour en jour, de plus en plus, ou comme coué, des petites phrases positives, puis on revient sur une inspiration, on met les pieds parallèles et on va de l'autre côté, on fait la même chose et on remet la petite phrase positive, on directe les deux bras, on va pas trop sur le pied avant, autant d'ancrage sur le pied arrière que sur le pied avant, si on a mal à une épaule, on peut mettre la main sur la hanche et si besoin, on écarte plus les jambes, on respire 2-3 respirations, puis on revient, les pieds parallèles, les bras écartés et expire, main joint devant la poitrine, puis on relâche les bras et on essaye de retrouver le même écartement, donc les pieds bien écartés, alors bien sûr, faut pas glisser en général, quand on est au travail, si on n'est pas chez soi, on a des chaussures et on ne glisse pas, main joint devant la poitrine, on inspire, on porte les bras au-dessus de la tête, bras tendus, on respire tranquillement et puis sur une inspiration suivante, on se tourne vers la gauche, on ouvre le pied gauche, on tourne le pied arrière et on se met dans cette posture qui peut être alloumane, qui peut être guerrier aussi et on reste confiant, le regard bien droit, on est fort, alors le pied arrière, on est sur les orteils gens comme ça, puis on revient en tournant les pieds, en revenant dans l'axe et on va de l'autre côté directement, ce qui oblige à faire un travail de renforcement musculaire en même temps, les bras sont au-dessus de la tête, puis on revient au milieu, au centre, les pieds parallèles, les deux pieds parallèles au centre dans l'axe et on va y retourner de l'autre côté, on s'équilibre, on trouve la force, on a le regard droit, l'objectif, mais c'est une volonté douce, c'est une action douce, puis on revient dans l'axe et on retourne de l'autre côté, puis on revient dans l'axe, expire, main jointe, on relâche les bras, les épaules et on accueille les sensations, on rapproche les pieds, on se met en position verticale, on va à l'agréable et on respire profondément, puis doucement on va s'asseoir sur son coussin ou sur une chaise, bien stable, bien dans son assise, position confortable pour soi et on ressent cet axe, cette assise, cet ancrage, cette force, la respiration est douce, on va faire quelques cycles de respiration alternée, 4 cycles, donc les doigts index majeur sur le front de la main droite, on bouche la narine droite avec le pouce, on inspire par la narine gauche, on bouche la narine gauche avec les autres doigts, on ouvre la narine droite et on expire à droite, puis on inspire à droite, on ferme la narine droite, on ouvre la narine gauche et on expire à gauche, et cela fait un cycle, et on fait 4 cycles à son rythme, sans être essoufflé, sans compétition, avec délicatesse, comme si on humait le parfum d'une fleur, vraiment presque concentré sur le bruit de l'air, juste ici et maintenant dans cette respiration, on inspire gauche, on expire droite, on inspire droite, on expire gauche, ça c'est une respiration que l'on peut même faire indépendamment des autres exercices, on a toujours le temps de se poser, quand on sent une émotion arriver, surgir, quand on sent une perte de confiance, quand on sent une gêne quelque part, on peut se poser quelques minutes et faire cette respiration alternée, bien en conscience, bien centré, bien assis, bien dans son axe, autant de fois que nécessaire dans la journée, puis quand les 4 cycles sont terminés, de toute manière, on termine toujours par une expiration par la narine gauche, on revient à une respiration normale, et on met les mains sur les genoux, quelques minutes d'accueil, des sensations, juste ici et maintenant, bien présent, bien présent, tout simplement, petit check final, mon corps, comment je le ressens, mes sensations, mes émotions, ma respiration, puis on va étirer son corps, on porte les bras au dessus de la tête, on entrelace les doigts, on tourne les paumes de main vers le plafond, on sent cet étirement plutôt agréable, on inspire bien, on retient l'air, et on expire, mains jointes devant la poitrine, puis les mains sur les genoux, on respire profondément, et on peut revenir à ses activités. Merci Jean.

Programme détaillé

Nos dernières formations Yoga
  • Premiere série en Ashtanga Yoga
    Découvrir
    Découvrer les spécificités de ce yoga dans notre programme « découverte des fondamentaux du Yoga Ashtanga », avant de l’expérimenter avec cette pratique de la 1ère série guidée par Annick et exécutée par Karine Vogne. 
    3h57 3 leçons
  • Yoga et rituels ayurvédiques
    Découvrir
    Vous êtes très intéressé.e.s par une méthode naturelle pour apaiser votre mental et vous guider quand vous le souhaitez dans votre pratique du yoga. Ce programme a été conçu pour cela.
    1h42 6 leçons
  • Bien dormir avec le Yoga thérapeutique
    Découvrir
    Nous avons conçu ce programme comme un véritable guide, pour vous aider à réguler les dérèglements dues à plusieurs nuits agitées, avec soit des difficultés d’endormissement, soit des réveils nocturnes.
    1h41 7 leçons
  • Découverte de la Yogathérapie et du Viniyoga
    Découvrir
    Ce programme vous propose 4 séances de yoga douces et apaisantes. Le yoga proposé par Isabelle est respectueux de l’individu et de ses capacités. Ces séances sont régénératrices, vous pouvez les faire matin et soir en fonction de vos possibilités.  
    2h28 5 leçons
  • Technique de Yoga pour évacuer les tensions du quotidien
    Découvrir
     « Prenez soin de vous, car personne ne le fera à votre place ». Dans une société où tout se mesure à l’aune de la performance, débutez une pratique douce et enveloppante, pour prendre soin de vous au quotidien, en suivant votre rythme. Nous avons conçu ce programme comme un véritable guide, pour vous aider à prendre soin de vous, comme vous le faites si bien pour nous à l’hôpital.  Ces séances sont faisables par tous, que vous soyez pratiquant de yoga ou pas.
    1h38 7 leçons

éditeur de vidéos pédagogiques

Des supports pédagogiques en vidéo, produits avec les meilleurs experts. Dans nos studios à Paris, Lyon ou Montpellier. Vous souhaitez travailler avec nous ?
image-micro