Guide d'Utilisation de Markdown dans Google Collaboratory

Les bases de Markdown
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Maîtrisez Python : Analyse et visualisations des données
Revoir le teaser Je m'abonne
3,5
Transcription

Description Programme Avis
3,5

Les objectifs de cette vidéo sont de maîtriser l'utilisation du langage Markdown pour structurer et styliser du texte dans Google Collaboratory, de comprendre la mise en forme sémantique du contenu, et de savoir utiliser l'éditeur WYSIWYG pour simplifier la création de documents.

Découvrez comment utiliser le langage Markdown pour structurer vos documents textuels dans Google Collaboratory.

Dans cette leçon, nous allons explorer les cellules de texte, compatibles avec le langage Markdown, au sein de Google Collaboratory. Le Markdown permet d'écrire du texte de manière sémantique, c'est-à-dire en attribuant un sens clair aux éléments textuels via des balises spécifiques. Par exemple, au lieu de définir un titre par sa taille de police, on le catégorise comme une section de niveau 1, indiquant ainsi son importance.

Vous apprendrez à structurer vos documents avec des titres de différents niveaux (section 1, section 2, etc.), à mettre en avant des portions de texte en gras ou en italique, à créer des liens et à insérer des images. Nous aborderons également la manière d'intégrer du code avec coloration syntaxique, créant ainsi une lecture plus agréable et intuitive.

Nous parlerons des possibilités de générer des listes ordonnées et non ordonnées, et de l'intérêt d'utiliser Markdown pour produire des fichiers HTML ou PDF bien structurés. Enfin, nous présenterons l'éditeur WYSIWYG intégré qui simplifie ce processus pour les utilisateurs moins familiers avec la syntaxe Markdown.

Voir plus
Questions réponses
Qu'est-ce que le langage Markdown ?
Le langage Markdown est une syntaxe permettant d'écrire du texte de manière sémantique, en attribuant une signification claire aux éléments textuels comme les titres, listes, liens, et code.
Comment structurer un titre de niveau 1 dans Markdown ?
Un titre de niveau 1 est structuré en plaçant un hashtag (#) devant le texte du titre. Par exemple, '# Titre de Niveau 1'.
Quels sont les avantages d'utiliser Markdown dans Google Collaboratory ?
Les avantages d'utiliser Markdown dans Google Collaboratory incluent une organisation claire du contenu, la possibilité de générer des documents HTML ou PDF bien structurés, et une lecture intuitive grâce à la coloration syntaxique du code.
Maintenant on va s'intéresser au deuxième type de cellules, à savoir les cellules de texte qui sont compatibles avec un langage particulier qui s'appelle le langage Markdown. Donc le Markdown c'est quoi ? Ça va être une façon d'écrire du texte et de le structurer d'un point de vue sémantique. Donc la sémantique c'est quoi ? C'est la science qui permet de donner du sens à des mots. Donc typiquement, plutôt que mettre pour un titre une taille de texte particulier, on va plutôt dire que c'est une section de niveau 1. Et à ce moment-là, peu importe le design ou la représentation visuelle qu'on en fait, on sera capable vis-à-vis du Markdown de savoir que c'est une information qui est de très forte importance. Alors, on peut écrire à la main du Markdown, c'est un peu ce qui est fait ici dans ce document que je vous partagerai. On va pouvoir définir les différents types de titres et leur rendu qui sera fait directement par Google Collaboratory. Donc on va avoir 1 dièse, ou plutôt un hashtag pour définir des sections de type 1. Ensuite, on va avoir 2 dièses pour les sections de type 2. Puis 3 dièses pour les sections de type 3, et ainsi de suite. Et on va définir comme ça, finalement, notre summary, donc notre table des matières si vous préférez. Et c'est d'ailleurs comme ça que le sommaire que je vous affiche sur la gauche de mon écran à chacune de mes vidéos est rendu. C'est à l'aide, justement, des différents types de sections, donc les différents niveaux de titres qui vont permettre d'organiser le contenu de ma présentation. Alors, on peut aussi faire du design d'une certaine façon, au sens où on va pouvoir mettre en avant du texte. Que ce soit en gras, en italique, ou mettre un texte en avant. Et donc vous avez ici les différentes façons de faire. Je vais zoomer un petit peu. Tout ce qui va être mis entre deux étoiles va être mis en gras. Tout ce qui va être entre une étoile de chaque côté va être mis en italique. Ce qui va être mis entre cotes, alors c'est les cotes du 7 sur le clavier, sur un clavier PC. Et ça se fait à l'aide de la commande Alt-G-R plus la touche 7. Donc c'est vraiment la petite tique de cette touche de clavier. Sur Mac, je ne sais pas où cette touche est, mais vous, vous devez le savoir. Pareil, si on veut supprimer ou en tout cas barrer du texte, pour signaler une intention d'opposition à ce qui a été écrit, on va, à l'aide des tildes, donc des doubles accolades, signifier la suppression de ce texte. Pour un lien, on va pouvoir mettre le contenu du lien, ou plutôt l'institut du lien, entre crochets, suivi du lien, entre parenthèses. Et vous allez avoir ce type de rendu là, qui pointe vers Google, je présume, dans le contexte. Pour une image, c'est pareil. Grâce à l'extension, Google Collaboratory et donc le Markdown vont être capables d'afficher visuellement une image. Et donc vous avez ici, finalement, toutes les règles pour écrire du Markdown. Vous allez pouvoir gérer, évidemment, un sommaire, une table des matières, des liens, vous allez pouvoir afficher du code. Et quel est l'intérêt d'afficher du code de cette façon-là avec Markdown, c'est-à-dire avec des codes du set suivi du nom du langage ? C'est que vous allez avoir accès à une fonctionnalité importante, qui est super utile, c'est la coloration syntaxique. C'est-à-dire le fait qu'automatiquement, le navigateur va afficher d'une certaine couleur des choses qui ont du sens dans le contexte. Typiquement, print, c'est une fonction, et donc toutes les fonctions seront écrites en bleu. Les chaînes de caractère, c'est du texte classique, lambda. Ça va être mis entre cotes et ça va être mis en rouge dans le contexte. Pareil, si vous voulez écrire des listes, vous allez pouvoir, un peu à la manière d'une liste dans un mail, spécifier avec 1, 2, 3 différents éléments de liste ordonnés. Pour des listes non ordonnées, ça se fera avec des étoiles. Alors, vous allez peut-être me dire, oui, c'est compliqué, j'ai pas envie d'apprendre le Markdown. Alors, c'est pas bien important dans le contexte. Moi, je voulais vous montrer les différentes fonctionnalités possibles, notamment le fait de pouvoir générer des tableaux. Mais si vous voulez écrire juste, vous, votre propre texte, sachez que quand vous créez une fenêtre texte, vous avez accès à un éditeur de type WYSIWYG, donc de type What You See Is What You Get. Et à ce moment-là, directement, à l'aide de cet éditeur, vous allez pouvoir écrire des éléments de liste. Si vous voulez écrire un titre, vous définissez que c'est un titre de niveau 1. A ce moment-là, titre de niveau 1, titre de niveau 2, titre de niveau 3. Vous voyez, il se réduit. Titre de niveau 4, etc. Et vous voyez, on le voit sortir dans le sommaire. C'est-à-dire que si je reviens sur mon titre de niveau 1, vous voyez, il apparaît ici, dans le sommaire. Donc, il est au même niveau que What Is Markdown et Difference Between Collab Markdown and Other Markdown Dialects. Si j'en fais un titre de niveau 2, pour l'instant, il ne bouge pas. Il a juste été mis sous référence, donc il est descendu d'une hiérarchie. Si vous en faites un titre de niveau 3, il ne bouge pas, puisqu'il n'y a pas de titre de niveau 2 dans référence. Et si vous en faites un titre de niveau 4, il disparaît du sommaire. Et voilà. Et donc, pareil, si vous voulez mettre du gras, à ce moment-là, on a du gras. Si vous voulez mettre de l'italique, à ce moment-là, on a du gras italique. Si vous voulez formater du code, typiquement, print coucou, on va pouvoir formater du code. Si vous voulez le formater avec de la coloration syntaxique, on devra ajouter le langage ici. Et donc, ça marche pour Python, ça marche pour PHP, ça marche pour HTML, par exemple. Et automatiquement, vous voyez, ça va être coloré syntaxiquement. Pareil pour des liens, si vous voulez mettre un élément de liste et en faire un lien, on va pouvoir ici rajouter l'URL correspondante. Et à ce moment-là, le lien va devenir cliquable. Vous voyez. Pour les images, c'est un petit peu plus compliqué. Vous allez voir comment ça se passe. Moi, je vous déconseille d'ajouter des images, justement, parce que, vous allez voir, ça va polluer un petit peu le contenu de cette cellule. Donc là, je vais rajouter une image quelconque, que j'ai, par exemple, sur mon bureau. Une capture, peut-être %capture. Vous voyez, en fait, ça a été ajouté au format bas-64. Donc, c'est le fait de prendre le contenu d'une image et de la sérialiser en se servant d'un type d'encodage particulier. Alors, ça a fonctionné. Pour le coup, ça a pollué complètement le contenu de votre cellule. Mais par contre, ça a fonctionné. On devrait voir la cellule apparaître, vous voyez, en dessous. C'est une capture d'écran de mes agendas Google, tout simplement. Et voilà. Donc, le Markdown, facile à utiliser. C'est une compétence qui peut être intéressante dans le sens où, à partir du Markdown, vous allez pouvoir générer du HTML, vous allez pouvoir générer du PDF. Et ça, c'est utile, si vous concevez des rapports. Ça permet de structurer le contenu de vos travaux et d'en établir, par exemple, une table des matières, un sommaire. Et si, malgré tout, je ne vous ai pas convaincu que c'était intéressant, à ce moment-là, vous faites comme d'habitude. Vous vous servez du WithWing, de ce petit éditeur basique, mais néanmoins efficace.
4 commentaires
3,5
4 votes
5
4
3
2
1
elephorm-1464076@addviseo.com
Il y a 3 months
Commentaire
Bonne formation mais vraiment dommage de ne pas avoir au moins les liens des supports de cours.
nicolasmichaux1
Il y a 1 year
Commentaire
Bonnne formation mais aucun support de cours
lebris.gilles76
Il y a 2 years
Commentaire
Très bien , mais il manque les supports de cours
antoinem
Il y a 2 years
Commentaire
Bien mais il manque les supports de cours
Nos dernières formations Python
  • Pack 5 formations
    Pack Python : Des bases aux techniques avancées
    Découvrir
    Réputé pour être le langage de programmation le plus populaire au monde, Python est très plébiscité pour ses différentes utilisations.  A travers ce pack de 5 formations, vous apprenez les fondamentaux de la programmation Python, vous maîtrisez les techniques avancées et vous découvrez comment utiliser Python pour le web et pour l’analyse et la visualisation des données. Apprendre à programmer en Python : Apprendre les fondamentaux du langage de programmation Python. Apprendre Python : Qualité de code et maintenance : Maîtriser Python avec une qualité de code et de maintenance optimales. Maîtriser Python : Techniques avancées : Formez-vous aux différentes fonctionnalités avancées de python. Apprendre le web avec Python/ Django : Découvrez la programmation Web : Apprendre les principes fondamentaux de la programmation Web Maîtriser Python : Analyse et visualisations des données : Apprendre à utiliser Python pour l’analyse et la visualisation des données
    22h52 154 leçons
  • Apprendre Python   - Qualité de code et maintenance
    Découvrir
    Maîtriser Python avec une qualité de code et de maintenance optimales
    3h09 23 leçons
  • Maîtriser Python  - Techniques avancées
    Découvrir
  • Apprendre à programmer en Python
    Découvrir
    Apprendre les fondamentaux du langage de programmation Python
    6h33 60 leçons 4,75 / 5
  • Apprendre le Web avec Python/Django - Découvrez la programmation web
    Découvrir
    Apprendre les principes fondamentaux de la programmation Web
    4h38 32 leçons 3,50 / 5