Comprendre le Langage des Mains

Les mains transmette un message de près
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Apprendre à mieux communiquer grâce au langage corporel
Revoir le teaser Je m'abonne
4,7
Transcription

49,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis
4,7
49,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Apprendre à interpréter les gestes des mains pour mieux comprendre les réactions de vos interlocuteurs.

Apprenez comment les gestes de vos mains révèlent vos émotions et votre état d'esprit.

Dans cette leçon, nous explorons les subtilités de la communication non-verbale, en nous concentrant particulièrement sur les gestes des mains. Saviez-vous que les mains sont en communication intensive avec le cerveau, plus que n'importe quelle autre partie du corps ? Que ce soit une simple main sur la bouche sous le coup de l'émotion, ou des doigts qui illustrent consciemment ou inconsciemment nos propos, les mains ont beaucoup à dire.

Lorsque vous êtes impliqué dans une conversation, l'engagement de vos mains s'intensifie. La position des poignets et des mains par rapport au corps indique comment vous vous percevez vis-à-vis de votre interlocuteur. En traversant différents contextes culturels, les mains peuvent montrer différentes preferences, telles que frapper la main gauche avec la main droite pour afficher l'enthousiasme ou le contraire pour une évaluation critique. Les mains peuvent également signaler la domination ou la soumission selon leur hauteur.

Que ce soit pour exprimer l'enthousiasme, la protection, l'évaluation critique, ou encore une simple attention, chaque petit mouvement de pouce, chaque croisement de doigts, chaque geste a une signification particulière. Découvrez comment vos mains peuvent trahir vos états d'esprit et comment les utiliser intentionnellement pour améliorer vos interactions professionnelles et personnelles.

Voir plus
Questions réponses
Pourquoi les gestes des mains sont-ils significatifs dans la communication ?
Les gestes des mains sont significatifs dans la communication car ils sont en prise directe avec notre cerveau, permettant de traduire nos émotions et états d'esprit de manière souvent inconsciente.
Comment la culture influence-t-elle les gestes des mains ?
La culture influence les gestes des mains en modifiant leur interprétation. Par exemple, le sens de l'écriture varie d'une culture à l'autre, influençant la manière dont une situation est décrite et perçue.
Quels sont les gestes des mains qui indiquent la domination ?
Les gestes des mains placées à hauteur d'épaule ou de visage indiquent généralement une forme de domination, qu'elle soit intellectuelle ou hiérarchique.
Saviez-vous qu'il existe plus de communication nerveuse entre le cerveau et les mains qu'avec toutes les autres parties du corps ? De quoi ne pas maîtriser certains gestes sous le coup de l'émotion, les mains qui viennent sur la bouche lorsqu'on reçoit par exemple un prix, ça c'est ce que font les comédiennes, les doigts qui se tortillent nerveusement dans l'attente d'un résultat, et puis de façon plus ou moins inconsciente, beaucoup de gestes qui sont faits avec les mains et les doigts illustrent nos propos, comment on l'a vu précédemment, ou bien je ne sais pas ce que je voulais dire. En fait, plus vous serez impliqué dans une conversation et plus l'engagement de vos deux mains sera fort. Mais ce qui est important de regarder, c'est ce qui leur donne leur direction, leur hauteur, à savoir l'articulation des poignets. La position des mains par rapport à la partie supérieure du corps va être un bon indicateur de la manière dont on se perçoit vis-à-vis de l'autre. Les croisements et décroisements successifs des doigts peuvent apporter des nuances utiles pour mieux comprendre les réactions de votre interlocuteur. Attention, le fait que nos mains soient en prise directe avec notre cerveau permet aussi d'en faire d'excellentes actrices. C'est l'une des parties du corps que nous pouvons le plus facilement commander. D'où certains gestes que tous les politiques utilisent pour, je le disais donc, rythmer leurs propos, comme le geste cadre, avoir par exemple les mains en balancier ou encore la plume dessus. Et avec les dérives comportementalistes que cela donne parfois chez certains médiatraîneurs ou conseillers en communication. Revenons-en aux informations que donnent nos mains sur notre météo mental dans nos interactions de tous les jours, entretiens, négociations, échanges commerciaux. Et commençons par la lecture de nos préférences. Cette observation nous la devons à la synergologie de Philippe Turcher. Commandées par l'hémisphère droit ou gauche de notre cerveau, nos mains peuvent traduire nos choix personnels sans que nous le voulions. Exemple, je n'ai pas à vous dire quelle option je préfère entre ouvrir un comptoir commercial à Shanghai ou confier nos intérêts à un agent commercial sur place. Ma main gauche, en lien avec le cerveau droit, exprime la spontanéité, le lien. C'est d'elle dont je me sers pour évoquer le comptoir. La droite, associée au cerveau gauche, marque plus la mise à distance, le contrôle. Votre conclusion ? Bien vu, ma préférence va en effet au comptoir que j'ai associé à ma main gauche. Une dimension diachronique est aussi observable sous cette même gestuelle des mains. Sauf que là, elle intègre l'aspect culturel d'un apprentissage. Je m'explique. De ce côté-ci de la Méditerranée, nous écrivons de gauche à droite, nous nous racontons l'évolution d'une situation dans le même sens, en partant d'hier à gauche pour évoquer ensuite demain à droite. Mais de l'autre côté de la Grande Bleue, là où on écrit en arabe de droite à gauche, tout sera inversé. D'où l'importance de restituer une observation dans son contexte, comme je le rappelais en début de formation. Préférence encore avec un autre geste du quotidien, applaudir. Selon Joseph Messinger, la main gauche qui frappe la main droite, vous êtes enthousiaste, bienveillant, votre opinion est positive, vous appréciez. La main droite qui frappe la main gauche, vous êtes en mode évaluation plus critique. Main droite et main gauche qui se percutent au milieu, la joie est spontanée, d'ailleurs ça rappelle beaucoup la manière d'applaudir des enfants. Continuons de feuilleter le grand livre du langage des mains. Je vous le disais il y a un instant, la hauteur des mains est un indice à prendre en compte. Parfois, il indique l'aisance, la motivation ou la domination. Placées à hauteur d'épaule ou de visage, les mains traduisent une forme de domination, qu'elle soit intellectuelle, sur un sujet donné, ou hiérarchique. Annuancées avec la grille de lecture de la PNL pour qui les visuels font souvent des gestes à hauteur des yeux, il est certain qu'en cas de désaccord, nos mains seront probablement aussi en position haute. D'où l'expression « en venir aux mains ». Dans tous les cas, si vous souhaitez signifier l'ouverture, la bienveillance, les mains ouvertes, en suppination, constituent un excellent signal. Or très souvent, nos mains se retrouvent croisées avec de multiples variantes et chaque figure qu'elles dessinent donne des informations sur notre état d'esprit, l'élaboration de notre argumentation ou sur le type de contrôle que nous exerçons sur nous-mêmes. Nous allons en voir les différents aspects tout de suite. Pulpe des pouces en appui, ce geste n'exprime ni désir ni plaisir, il est neutre, il peut trahir de la rigidité mentale ou la volonté de rester sur ses positions. Les mains, les doigts sont toujours croisés, mais ici vous avez les pouces qui sont en l'air et les mains donc sont plus ouvertes. Et là c'est une position qui alterne régulièrement avec un croisement des mains. Les pouces mobiles et élevés traduisent une émotion positive, accord, volonté de communiquer. Les mains en herse, doigts croisés et relevés, elles expriment la protection, voire l'agressivité. C'est le cas de dire, les couteaux sont tirés. Les doigts croisés mais renversés, c'est celui qui doute, il est partagé, il croise ses doigts, main en dedans, en s'accompagnant parfois d'un discret balancement. Il y a les mains lavées du présentateur TV, je me montre très à l'aise, précisément parce que je ne le suis pas. Il y a les mains jointes de premiers communiants, elles sont posées sur la table, c'est une position conseillée pour établir un point mort mental où aucune pensée ne vient vous parasiter. Les mains en forme de clochers, alors il en existe deux versions, le clocher vertical et le clocher horizontal. Le premier s'observe essentiellement chez celui qui veut contenir une idée alors que le deuxième s'observe chez celui qui écoute. Il y a une variante du clocher où tous les doigts sont en contact mais les mains sont décollées comme un soufflet pour la cheminée. Verticalement, il montre une autorité sur un sujet donné, il est accompagné d'un ton docte. Horizontalement, en brise glace, par exemple c'était le cas de Jacques Chirac qui se veut constructif, c'est la symbolique, on veut avancer. La tête sur un plateau, les deux mains qui sont en support, c'est plutôt féminin mais ce geste y traduit une grande attention, il peut même signifier que le sujet à qui vous parlez est totalement séduit par votre interlocuteur. La main encornée, le coude est appuyé sur la table, dans ce cas les doigts sont repliés contre la bouche comme s'il est réprimé un rot. Le geste trahit l'antipathie ou une hostilité authentique, c'est un geste prédictif selon Joseph Messinger. Vous avez les mains en couteau façon pistolet avec les deux index qui sont collés devant la bouche. Généralement, la personne est en train de préparer l'argument qui va suivre. Il peut y avoir la main gauche qui est sur le menton, c'est généralement une écoute avec beaucoup d'attention et de compréhension. La main gauche maintenant qui repose sous le menton et le coude sur la table, votre interlocuteur il s'ennuie ferme. Quand la main vient se poser sur les lèvres, elle donne à la bouche l'ordre de la fermer, les paroles sont contenues à l'attendant de voir. Autre geste qui concerne le bas du visage, immortalisé par Johnny Hallyday ou du moins son meilleur imitateur Laurent Gérard, la main qui essuie la commissure des lèvres avec le pouce et l'index avant d'aborder un sujet avec lequel on n'est pas à l'aise, une objection à venir et pourquoi pas un refus. Les mains qui se rejoignent et les doigts qui se croisent sur un genou replié sur l'autre, c'est un signe d'ennui proche. Ennuie encore quand cette fois-ci c'est la nuque qui est dans les mains et les coudes en appui. Les mains ou les poignets quand ils sont posés au bord d'une table c'est une soumission aux règles. Quand l'avant-bras est carrément posé à table, il y a une confiance en soi. Les points fermés en appui, tension, ça va de soi, hostilité, la main en plat, compréhension, écoute. Si une main reste sous la table posée sur la cuisse, c'est sûrement une tension interne qui peut peut-être expliquer ce manque de spontanéité et là le cerveau est en mode contrôle. Les bras en l'air, les coudes pliés et les mains contre la nuque, c'est la décontraction en fin des réunions ou pendant l'exposé. Veillez à ce que ça ne soit pas non plus une personne qui décroche. Les mains qui tiennent les biceps quand les bras sont croisés, généralement c'est une demande de protection du territoire. Une autre situation bien connue pour les amateurs d'Astérix, les mains sur les hanches. Il n'est pas beau mon poisson ? C'est la colère, c'est l'orgueil ou c'est encore la fierté, bien sûr, selon le contexte. Les mains dans le dos, elles sont souvent utilisées par les figures d'autorité. Action, réaction, souvenez-vous du film Les choristes, ça peut être également un signe en fonction du contexte, toujours, d'une mise en retrait. C'est la position d'un inspecteur de police qui se rend aux obsèques d'un truand. Mais les mains dans le dos, est-ce qu'elles se tiennent entre elles ? Parce que là, si elles se tiennent, c'est un signe de confiance car elles exposent, vous vous en souvenez, le devant du corps sans protection et sans peur. C'est aussi un signe de transparence, voilà, je n'ai rien à cacher. Ah, j'oubliais, la saleté imaginaire. Quand une personne n'est pas d'accord avec notre opinion ou notre attitude mais ne veut pas le dire. Alors il y a celui qui se nettoie, il va regarder vers le bas, dans une direction qui est différente en faisant ce geste qui semble innocent. En fait, c'est souvent un signe de désapprobation, un signe que la personne n'aime pas ce qu'on dit même si elle dit le contraire. Et vous, quand vous prenez la parole, vous faites quoi de vos mains ? Comme disait l'acteur Louis Jouvet, laissez-les vivre, plus elles seront en mouvement et plus votre pensée sera fluide. Mieux, vos interlocuteurs vous comprendront plus facilement.
9 commentaires
4,7
9 votes
5
4
3
2
1
C5A25410-A50A-45B9-B54C-F26DA17858DD@cyberlibris.studi.fr
Il y a 2 months
Commentaire
j ai vraiment apprecié la formation ;c tres utile et constructive
EA257675-74EF-40E5-8161-7E1D1AE28E19@cyberlibris.studi.fr
Il y a 5 months
Commentaire
très utile
elephorm-1380617@addviseo.com
Il y a 8 months
Commentaire
très utile
contact_2868
Il y a 1 year
Commentaire
Contenu intéressant, explications claires, nombreuses illustrations. Cette formation décode parfaitement le langage non verbal.
sofcre
Il y a 1 year
Commentaire
fluide et complète.
lukas.dl
Il y a 1 year
Commentaire
très intéressant
néanmoins, dans la bibliographie 3 liens vers des sites web externes ne fonctionnent pas
joseph.maro
Il y a 3 years
Commentaire
Formation initiatique agréable et très instructive! Merci.
Quelle(s) formation(s) suivre pour en apprendre davantage?
paras.s
Il y a 3 years
Commentaire
Bien
guillaume.bareau
Il y a 3 years
Commentaire
Formation agréable sur le fond et la forme!
Nos dernières formations Soft skills
  • Masterclass prise de parole en public
    Découvrir
    Cette formation en ligne sur la prise de parole en public vise à aider les participants à surmonter leurs craintes et à développer des compétences d'expression claires et captivantes. Elle s'adresse à un public diversifié, comprenant des professionnels, des étudiants, des parents et des professionnels des arts. Aucun prérequis spécifique n'est nécessaire, et la formation offre des conseils pratiques basés sur l'expérience de l'auteur pour améliorer la confiance et l'impact lors des prises de parole en public.
    1h21 14 leçons
  • Maîtrisez la prise de parole en public
    Découvrir
    55min 15 leçons 4,50 / 5
  • Culture Digitale -  Préparation au test TOSA DigComp
    Découvrir
  • Zéro stress, c'est possible! - Guérir du stress soi-même, simplement
    Découvrir
    Grâce à des outils simples, des conseils, des exercices et des exemples concrets, vous aurez enfin toutes les clés pour retrouver rapidement des réflexes de détente face à des situations stressantes, et ce, où que vous soyez et quel que soit le temps dont vous disposez !
    1h04 22 leçons 4,54 / 5
  • Techniques et stratégies de négociation
    Découvrir
    Maîtriser l'art de la négociation.
    2h43 20 leçons 3,75 / 5