article(s) dans votre panier VOIR

Les 9 processus d'analyse de la méthode Merise

  • Vidéo 4 sur 13
  • 58:11 de formation
  • 13 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Les 9 processus d'analyse
00:00 / 05:28
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
19,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Détails de la formation

La méthode Merise fonctionne autour de 9 processus d’analyse. Ces 9 processus se découpent autour de trois sous processus : de flux, de traitement et de données. Une application informatique stock des données parce que nous avons besoin de les traiter et lorsque nous les traitons, nous utilisons des flux d’informations, c’est-à-dire que nous faisons circuler l’information d’un émetteur à un récepteur. Cette méthode Merise repose aussi sur trois niveaux : conceptuel, logique et physique. Le niveau conceptuel permet de modéliser sur le papier le fonctionnement et les contraintes de gestion. Le niveau physique permet de dire et retranscrire dans le contexte, le fonctionnement physique de l’application. Enfin, le niveau logique (intermédiaire entre le niveau conceptuel et le niveau physique) permet de dire comment nous passons du niveau conceptuel (théorique) au niveau physique qui est la pratique de mode de fonctionnement. Le flux traite le lien entre un émetteur et un récepteur d’informations. Le traitement indique dans le cadre du flux d’informations comment l’information est traitée. Les flux et traitement ne sont pas des fonctionnements informatique, ils ne dépendent pas de l’application informatique. Il est nécessaire de les maîtriser parce que le fait de savoir comment fonctionne une organisation permet d’adapter l’application informatique au fonctionnement réel du service, mais ce n’est pas de l’informatique à l’état pur. Les données ne sont pas une information. Elles le deviennent que lorsqu’elles sont interprétés ou interprétable par un cerveau humain. La donnée représente la structure informatique à l’état brut. Nous avons donc les processus de flux et traitement qui sont interne à l’organisation et les données qui sont stockés de façon à répondre aux contraintes.