SpeedTree - crédit CineMaindie2
7 avril 2022

SpeedTree 9.1 : la végétalisation 3D avancée ?

Partager l'article

Utilisé pour générer la flore de Pandora dans Avatar ou encore dans des superproductions telles qu’Iron Man 3, Star Trek into Darkness, Life of Pi, Birdman, SpeedTree est devenu un logiciel incontournable pour créer des environnements végétalisés hyper réalistes (ou moins). Récemment passé en 9.1, qu’apporte cette version tant attendue ? Réponse.

Développée depuis le début des années 2000 par IDV, SpeedTree est l’un des fleurons historiques dans la génération de végétaux 3D. Les raisons de son succès ? À l’origine, ses créateurs cherchaient une solution viable et fiable de génération d’arbres, solution qu’ils n’ont pu trouver sur le marché à l’époque. De cette insatisfaction est née SpeedTree. Le logiciel fait ses premières armes dans le secteur de la conception assistée par ordinateur (CAO), notamment dans la simulation de golf en temps réel. Progressivement, il s’est tourné en tant qu’extension vers les logiciels de modélisation 3D comme 3DS Max dès 2002 puis vers Maya. Vers 2009, son éditeur a délaissé les plug-ins SpeedTreeMAX et SpeedTreeMAYA pour les remplacer par les versions connues sous le nom de SpeedTree Modeler et Compiler avant d’harmoniser sa gamme de logiciels en les rebaptisant SpeedTree standard, Cinema et Games, trois secteurs cibles que la société adresse aujourd’hui. En juillet 2021, IDV a été racheté par Unity Technologies développant le moteur de jeu vidéo éponyme dont vous pouvez apprendre à maîtriser les arcanes à travers nos formations Unity.

 

Une version abordable et puissante

En l’espace de quelques années, la solution de génération de végétaux à vue ses prix fondre littéralement passant de près de 5000 $ en standalone à 300$ par an pour les créatifs, hors studio ou la licence d’utilisation s’apparente à celle d’Unity avec un pourcentage prélevé dès le million de dollars atteint. Disposant d’une version d’apprentissage gratuite non limitée dans le temps, mais bridée au niveau de l’export (impossible), l’application présente également une offre intéressante pour les indépendants à 19$/mois. Sans rentrer dans le détail, SpeedTree, par sa politique tarifaire, vise sa démocratisation au plus grand nombre. Largement utilisé par des sociétés comme ILM, Digital Domain, Sony Imageworks, Activision, BioWare, Guerrilla Games, le soft se présente sous une interface intuitive. La végétation est construite par le biais d’un éditeur nodal qui permet de modifier l’ensemble de ses aspects, de sa taille à la moindre feuille. La version 9.1 gagne quelques nouveautés bienvenues telles que :

  • La possibilité de convertir les scans par photogrammétrie en modèles procéduraux éditables et modifiables ;

  • L’arrivée d’un mode main levée qui permet d’éditer les moindres détails d’un modèle, courbure d’une branche à la topologie de la surface ;

  • Une optimisation des performances globales du logiciel avec une plus grande profondeur au niveau des détails à grande échelle, un rendu amélioré et la gestion de vent complexe ;

  • Une bibliothèque de végétaux qui s’enrichit de nouveaux modèles dynamiques intégrant les changements saisonniers, des animations de vent…

Un logiciel puissant à découvrir sans plus attendre !

 

Nos dernières formations Unity

Partager l'article