article(s) dans votre panier VOIR

Choix des personnages

  • Vidéo 24 sur 28
  • 4h48 de formation
  • 28 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Choix des personnages
00:00 / 13:19
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans ce cours vidéo, l’auteur vous apprend comment choisir des personnages sur Les Fondamentaux Bande Dessinée. Le but est d’apporter un décor à une histoire de bande dessinée. Pour ce faire, vous dessinez un personnage considéré comme un héros de l’histoire. Ce héros est un cavalier en déplacement. De ce fait, vous le dessinez en commençant par la tête puis le corps en position assise sur les selles et les étriers. Ce héros est habillé avec un chapeau et une armure. A la suite du héros, vous dessinez sa famille, sa femme et son fils. L’histoire suit donc une logique puisque le héros vient retrouver sa famille. Vous dessinez les membres de la famille en commençant par la femme avec des cheveux longs et un fils avec un air plus jeune. Avec ce scénario minimaliste, le principe est de connaitre les personnages inventés et d’imaginer ses attitudes, ses personnalités et ses caractéristiques. Pour apporter encore plus de style à l’histoire, il est mieux d’inventer un personnage qui casse la logique de l’histoire comme l’ennemi du héros. Pour y arriver, vous dessinez ce personnage en lui donnant un caractère costaud, barbu et envahisseur. Cet ennemi doit avoir un regard fixé portant une armure et un bâton. Ainsi, l’histoire est plus intéressante dans la mesure où pour chaque personnage une caractéristique lui est attribuée. La bande dessinée est donc en attitude et en mouvement.