article(s) dans votre panier VOIR

La retouche à l'aide des niveaux - formation Photoshop Elements 12 sur elephorm.com

  • Vidéo 43 sur 110
  • 7h48 de formation
  • 110 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
La retouche à l'aide des niveaux
00:00 / 02:43
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
44,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Cette photoshop-elements.html" class="alinks-link-elephorm" title="formation Photoshop Elements">formation Photoshop Elements 12 en tutoriel vidéo est dédiée aux niveaux. Lorsque nous allons solliciter la retouche des niveaux dans la retouche dite guidée, nous allons aborder un pas à pas qui va nous permettre de régler le réglage des niveaux que nous allons commenter un tout petit peu plus tard puisqu’on met le doigt sur l’une des fonctionnalités on va dire experte ou un petit peu poussé de photoshop élément. En cliquant sur créer un réglage de niveau nous allons valider par OK sa création et nous allons observer ce que l’on obtient c'est-à-dire une représentation ici d’une forme noire que l’on appelle l’histogramme et qui donne des informations sur l’image. Les niveaux d’entrée situés en hauteur sont dépendants ici de 3 curseurs que l’on peut actionner, qui sont le curseur noir qui en déplaçant va faire en sorte que les noirs deviennent de plus en plus noirs, le curseur médian qui permet de modifier en fin de compte les luminosités pour être plus clairs ou plus sombres et également le curseur blanc qui permettrait d’avoir des blancs de plus en plus blancs. On peut donc qualifier en fin de compte le déplacement de curseur de niveau d’entrée dans les extrêmes blancs et noir comme étant l’apport de plus, les noirs plus noirs et les blancs plus blancs. À l’inverse les niveaux de sortie permettraient en fin de compte d’avoir des noirs moins noirs, plus grisâtre et des blancs moins blancs, c'est-à-dire également plus grisâtres. Alors, le but de correction qui est ici commentée est de faire en sorte qu’entre les données de l’image qui sont représentées en noir et le blanc que l’on peut attribuer et bien c’est de déplacer le curseur jusqu’au début un tout petit peu du démarrage de l’information de l’image et faire la même chose au niveau des noirs, tout cela permettant en fin de compte d’un petit peu l’image. Maintenant le curseur intermédiaire nous permettrait simplement d’augmenter ou de baisser quelque peu la luminosité. Alors, cela peut se faire entièrement avec une image qui est un petit peu fade voir tout simplement remettre un peu de matière dans les blancs ou faire en sorte que les noirs soient un peu moins noirs. Nous verrons dans la partie expert à quoi sert la fonction auto et l’utilisation de la pipette blanche, la pipette grise et la pipette noire qui respectivement plus tard permettront de redéfinir les zones noirs de l’image, les zones médian et les zones blanches. En validant par OK, on va obtenir donc un effet, une correction que l’on peut toujours vous en souvenez apprécier en utilisant l’affichage avant après et de valider l’ensemble par terminer. Maintenant avec cette image, vous observerez une particularité qu’on n’avait pas avant et qui est que si vous souhaitez enregistrer l’image avec la commande enregistrer sous puisqu’on peut supposer qu’après une correction, vous enregistrez vos images, et bien vous n’aurez pas accès en fin de compte à différents formats graphiques tels que par exemple JPEG ou autres où vous aurez ici une alerte concernant les calques, car ce que nous avons fabriqué en fin de compte est ce que l’on appelle un calque et pour pouvoir garder l’ensemble des corrections il sera nécessaire entre autres de sauvegarder votre image au format photoshop.