article(s) dans votre panier VOIR

Introduction à la notion de réponse impulsionnelle

  • Vidéo 9 sur 57
  • 5h13 de formation
  • 57 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Introduction à la notion de réponse impulsionnelle
00:00 / 04:37
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Pour bien comprendre le phénomène de réverbération, il est important de parler de la notion de réponse impulsionnelle. L’enregistrement d’une réponse impulsionnelle est utilisé initialement par les acousticiens pour obtenir la signature, l’empreinte digitale d’un espace. Le procédé le plus simple pour obtenir cette réponse impulsionnelle consiste à émettre un son extrêmement bref et de placer un micro à un endroit où l’on souhaite obtenir les caractéristiques acoustiques. Cela change évidemment d’une position à l’autre. Si le terme de réponse impulsionnelle peut paraitre un petit peu mystérieux, il n’en est rien. Petit rappel, le premier front d’onde qui atteint directement le point de réception s’appelle le son direct, on a ensuite une multitude d’onde réfléchie qui constitue le son réverbéré. Pour une salle quelconque, il y a autant de réponse impulsionnelle que de position à la fois pour la source et pour le récepteur. On va définir l’usage de l’un et de l’autre selon l’usage que l’on souhaite faire de la réponse impulsionnelle. Pour un même lieu, il est possible d’avoir plusieurs réponses impulsionnelles pour le caractériser de manières complètes. Grâce à la réponse impulsionnelle, il est possible de déduire la réponse de la salle pour n’importe quel signal émis. On va également pouvoir déduire la réponse fréquentielle de la réponse impulsionnelle grâce à une opération mathématique.