article(s) dans votre panier VOIR

Reflex numérique : Pièges et corrections des réglages automatiques

  • Vidéo 28 sur 62
  • 5h14 de formation
  • 62 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Pièges et corrections
00:00 / 09:34
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

En regardant cette vidéo, vous saurez contourner les pièges et maîtriser les réglages automatiques.
Les pièges et corrections des réglages automatiques
Lorsqu’on utilise les modes priorité, ouverture ou vitesse l’appareil propose un couple vitesse/ouverture adéquate mesurée par la cellule de l’appareil en rapport avec la valeur que vous avez imposée. Cette cellule peut parfois se tromper. Le photographe doit corriger celle-ci en sur exposant ou en sous exposant son appareil. Pour se faire, il doit utiliser la fonction de correction exprimée en indice lumineux (ILS).
Ainsi, en mode priorité ouverture par exemple, c’est le temps pour une ouverture donnée, le temps d’exposition sera doublé ou réduite.
En priorité vitesse, c’est le diaphragme qui sera modifié en conséquence.
Sur les reflex numériques, la correction d’exposition est souvent représentée par une barre à graphes allant de – 2 à + 2. Cette fonction est décrite par le manuel de votre appareil.
Associée souvent à la correction d’exposition, la fonction de bracketing peut être utilisée lorsque l’exposition semble délicate.
Cependant, la plupart des reflex numériques propose trois types de mesures d’exposition qui correspondent à certaines situations à savoir l’évaluation/ matricielle, la moyenne à prépondérance centrale et la mesure spot ou pondéré centrale. La touche AEL permet d’imposer une exposition maîtrisée à l’appareil.
La surexposition et la sous-exposition dépendent de l’appareil, du type de mesure sélectionné et de la scène à photographier. C’est pourquoi, il faut étudier le comportement de son appareil.
C’est ainsi que vous arriverez à éviter les pièges et maitriser les réglages automatiques.