Les comportements sur les paramètres des objets

Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Apprendre Motion 5
Revoir le teaser Je m'abonne
4,0
Transcription


79,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis
4,0

79,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Apprendre les bases de Motion 5 pour l’animation et les effets spéciaux

Motion 5 d'Apple est un logiciel d'animation graphique et d'effets spéciaux très puissant qui s'intègre très bien à FinalCut.

Dans cette formation, vous apprenez à animer des objets et des calques dans Motion 5, puis à créer du texte et des formes vectorielles.
Vous découvrez les masques, les incrustations et le tracking. Vous apprenez à utiliser les générateurs de particules ou encore les réplicateurs.
Vous testez enfin la création de filtres, générateurs, transitions, et même de titres modifiables dans FinalCut.
A travers cette formation complète, vous apprenez les bases de Motion 5 et quelques astuces pour augmenter votre productivité et votre créativité.

Voir plus
On a vu qu'on pouvait utiliser des comportements pour faire de l'animation. On va voir qu'on peut aussi mettre des comportements sur les paramètres, c'est-à-dire sur tout ce qu'on va trouver dans l'inspecteur. Là, on va pouvoir mettre des images clés, on va pouvoir mettre des comportements. Alors tout simplement, si je prends la position de mon dossier cercle où il va y avoir mon cercle, mon hexagone et aussi mon rectangle arrondi, je vais aller tout simplement sur position. Là où on a une image clé, vous allez voir qu'on peut ajouter un comportement de paramètre. Tout simplement, je clique, je vais aller faire le premier agiter. Donc vous voyez, j'ai cliqué, là on voit que mon comportement s'est appliqué sur tout mon dossier. Moi, je ne veux pas qu'il s'applique ici, je veux qu'il s'applique à partir d'ici. Donc je vais faire « i » et on va pouvoir attaquer. Et là, on voit qu'il va agiter. Vous voyez que dans mon éditeur d'images clés, on voit qu'il se met à bouger. Donc on arrive dans mon comportement, je le fais commencer là où je voulais, quantité 101 pixels. Ça veut dire que si on met « play », vous voyez qu'il va agiter sur 100 pixels, il va les déplacer. Si je vais dans mon comportement, je vais justement mettre un moment dans mon comportement et je vais baisser ma quantité. Tout simplement, je vais baisser ma quantité. Vous voyez que je suis à 100 pixels, on voit que tout de suite, mes traits se déplacent. Je vais m'arrêter à 20. Je fais à la main, mais je préfère le faire. Je clique dessus, je mets sur 20, je suis sur « non ». Et là, vous voyez que mon « moum moum »… Alors, j'ai fait une petite mauvaise manip. On va remettre mon point clé à la fin. Mon agiter, il a disparu. Je voulais qu'il commence à partir d'ici. Je vais remettre un point « i ». Je me suis déplacé « i ». Donc vous voyez qu'il va s'agiter beaucoup moins fort. Je vais remettre un petit peu plus pour qu'on voit bien ce que je suis en train de faire. Donc voilà. Donc, on va mettre 50 pixels pour qu'on voit bien ce que je fais. Je décoche, je clique. Je n'ai rien sélectionné, je mets un « i ». Comme ça, ça va me permettre de mettre une plage de sélection que sur ma fin. Comme ça, je vais pouvoir voir ce que je fais en temps réel. Donc vous voyez que j'ai ma lecture en boucle et on va voir ce que ça fait. Si j'agrandis ma quantité, on voit que le mouvement est plus grand. On voit dans mon éditeur du match-clé les mouvements qu'il fait. Je vais revenir, je fais « Z » comme ça je reviens à 50. Là, on va « mode appliquer ». On va faire « ajouter », c'est-à-dire que ça va ajouter sur la position. On va « soustraire », vous voyez qu'en fait, il va partir en dessous au lieu de partir au-dessus. On voit bien dans l'éditeur du match-clé, vous voyez que la base est ici. Si je suis « soustraire », je mets « ajouter ». Vous voyez, ça passe au-dessus. « Soustraire », ça va en dessous. « Multiplier », ça ne va pas marcher sur ce coup-là. Mais si je veux faire « ajouter soustraire », on va être dans une position qui va être plus axée sur le centre. Vous voyez. Ensuite, on va pouvoir jouer sur la fréquence, tout simplement. Vous voyez, si j'ai augmenté beaucoup ma fréquence, vous voyez que ça bouge énormément. Voilà, donc si je veux mettre 5, là vous voyez que ça bouge déjà beaucoup plus vite. Ça fait un tremblement beaucoup plus rapide. Voilà. Alors là, vous voyez qu'on a un petit bug sur ma rotation. Si j'ajoute un paramètre, là où il y a un… Ça peut me créer des bugs. Hier, je l'ai enlevé parce que ça ne marchait pas avec. Si je le remets, regardez mon hexagone. Mon hexagone ne bouge pas dans la même position que l'autre. Vous voyez qu'il n'est plus au centre. Donc, ma rotation, il faut faire attention. Voilà, on peut avoir des petits problèmes si on met plusieurs paramètres. Excusez-moi, si on met un comportement sur un dossier où il y a déjà un comportement, ça peut nous faire des petits bugs où ça ne marche plus. Il n'aime pas trop les empiler. Donc, je reviens à mon agité. Donc, on a la fréquence. On peut encore décaler l'animation. Vous voyez, si je fais le décalage, justement, je n'en ai pas parlé jusque-là. Là, vous voyez, je vais changer un peu, me décaler mon animation. Alors, je vais annuler. Excusez-moi, j'ai appuyé sur le mauvais endroit. Ensuite, vous voyez qu'en fait, je peux rajouter du bruit. Ça veut dire que tout simplement, si je rajoute du bruit ou j'en enlève, vous voyez, si je rajoute du bruit, je mets sur 1, mon mouvement va être beaucoup plus saccadé que si j'enlève complètement du bruit. On va avoir un mouvement un peu plus soft. Vous voyez, là, ce n'est peut-être pas un bon exemple. Je me mets sur 1 en fréquence. Vous voyez, sur 1, on va avoir un mouvement un peu plus en fréquence. Voilà, on va peut-être rajouter un peu de bruit. Voilà, je me mets à 0,2. Et comme ça, on a quelque chose d'un peu plus saccadé. Voilà, en fait, on va pouvoir lier. Ça veut dire, du coup, ça va lier le gauche et la droite. Mais regardez, là, il va lier le X et les Y. Donc, du coup, ça ne va pas marcher. Par contre, voilà, donc ça ne va pas marcher. Si on veut changer la valeur aléatoire, vous voyez que c'est une valeur aléatoire, on peut changer et avoir ce qu'on veut. Ensuite, si on veut, on peut faire commencer l'effet un peu plus tard en faisant un décalage et en le faisant finir plus tôt avec un décalage sur la fin. Voilà, ça, ça peut être très intéressant. Alors là, on a vu, c'était en tout cas agité sur la position. En fait, vous voyez que si je veux changer mon agité, il me plaît, il est en propriété transformée. En fait, je peux le faire changer de propriété. Tout simplement, je pourrais venir ici et recommencer et le mettre sur rotation. Mais là, j'ai envie, je trouve que mon agité, il est bien réglé, mais je voudrais le changer. Donc, tout simplement, je vais dans propriété et je vais les transformer. Je vais le mettre sur rotation, je vais prendre rotation. Je vais prendre juste Z parce que c'est juste Z qui m'intéresse. Z, ça va me permettre d'avoir une rotation comme on est. Et vous voyez que là, je vais faire agité. Vous voyez que l'agité, il est sur la rotation. Voilà, si je rajoute un peu de bruit, il va être vachement plus saccadé. Vous voyez, je mets beaucoup de bruit. Si je mets 0,5, on a un peu de bruit et ça va être beaucoup plus saccadé. Continuons, on va enlever mon agité. Voilà, on a vu notre premier paramètre. On va aller voir les autres différents paramètres. Je vais prendre une nouvelle forme que je vais mettre dans un nouveau projet. Donc, je suis dans un nouveau groupe. Excusez-moi, je fais nouveau groupe. Je vais aller faire une forme. On va encore prendre un rectangle un peu arrondi comme ça. Et ça me permet de vous montrer ce qu'on a fait. Je voudrais lui faire un mouvement. Donc, du coup, je vais appuyer sur A enregistrer. Donc, je suis ici sur A. Je voudrais que je sélectionne mon rectangle. Je vais sur mon outil. Donc, justement, on va aller voir un peu dans notre rectangle. Et on va aller jouer sur, je pense qu'on va jouer sur le Y, voilà. Alors, je vais justement déplacer mon point d'ancrage en utilisant l'outil point d'ancrage. Vous voyez, je le déplace, je vais le mettre en bas, hop, ici. Et je vais voir qu'on joue, en fait, du coup, sur Y. Vous voyez qu'il va sauter, hop, pop, pop, pop. Et en fait, tout simplement, je voudrais que cette formation, elle ait un comportement audio. Alors, pour avoir un audio, il va falloir l'importer l'audio. Pomme I, je vais aller chercher dans mes images matérielles, hop. Normalement, ici, j'ai rangé un petit son en wave, voilà, hop. J'importe mon son. Vous voyez qu'il n'arrive pas dans ma timeline, il n'arrive pas dans mon Fenêtre Projet, il arrive dans audio ici. Donc, il se retrouve ici. Moi, j'ai pris spécialement, on va le laisser ici, c'est-à-dire que la musique va partir en même temps que lui. Et moi, je vais vouloir, alors, je reviens à mon comportement. Et donc, du coup, je vais à comportement audio. Et là, il faut que je lui sélectionne un audio. Si je clique, en fait, j'ai même pas besoin d'aller chercher dans audio et faire un glisser-déposer. Si j'appuie A, là, vous voyez qu'il me propose le seul son, la seule musique, le seul audio qui est dans mon projet. Et là, vous voyez que, tout simplement, il va suivre la musique. Et on va pouvoir, cette musique, vous voyez, on va pouvoir utiliser juste la bande qui nous intéresse. Là, j'aimerais bien prendre un ting, ting. Vous voyez, je vois qu'il est ici. Donc, je vais pouvoir jouer là-dessus. Hop, vous voyez, je vais jouer les basses fréquences. Je vais pouvoir qu'il travaille que là-dessus. Alors, vous voyez que j'ai les hautes fréquences aussi. Hop. Et je vais aller chercher. Je vais vouloir qu'il ne va agir que là-dessus. Et si vous voyez, on recommence. On va prendre juste une partie, ça pourrait être bien. On va prendre juste une partie, ça pourrait être des basses. Et après, on va pouvoir mettre un lissage pour rendre ça un peu plus fun. On va pouvoir travailler sur le lissage, la netteté. Je vais plutôt faire sa netteté. Multiplier. Vous voyez, si je me multiplie, ça ne marche pas forcément. Soustraire, ça doit le faire aussi. Vous voyez qu'on va pouvoir faire un effet. On va pouvoir montrer l'échelle, ça veut dire que... Hop, vous voyez, si je mets 2, 3. Ça va être plus fort. Enfin, voilà, c'était pour vous montrer le paramètre audio. Là, vous pouvez... Avec ce paramètre audio, on peut aller très loin. Ça veut dire que vous allez pouvoir faire tout un clip avec toutes ces chansons. En travaillant différemment sur chaque fréquence. Vous voyez que ça peut être très intéressant. Vous voyez que j'aurais pu prendre juste les aigus. En fait, du coup, les aigus, ça ne m'intéresse pas. Je vais prendre plutôt les médiums. Vous voyez que, du coup, sur les médiums, ça va carrément aller en dessous. Répondre à l'amplitude, aux effets transitoires. Vous voyez que ça va faire... Vous voyez, là, l'effet transitoire, ça ne va pas forcément bien marcher. On va rester sur amplitude. Voilà, donc là, c'était montré rapidement. Je pense que vous pouvez aller beaucoup plus loin avec ce comportement audio. Vous pouvez carrément faire tout un clip avec ça. Avec des formes qui suivent chaque musique. Et ça pourrait être très intéressant. Voilà, c'était pour vous montrer le comportement audio. Maintenant, on va essayer de voir les autres différents paramètres. Je vais me créer un nouveau groupe. Pomme, je clique dans mon fenêtre de projet. Pomme, Mage, Ensemble et un nouveau groupe. Je vais créer un rectangle arrondi. Sans remplissage à l'intérieur. Ça émira très bien. Je vais chercher un comportement de paramètre. Je vais l'appliquer que sur Y. Je vais cliquer sur Y. Je vais sur ma petite flèche qui va ouvrir mon menu. Et je vais aller sur Exponential. Exponential, c'est tout simplement que je vais pouvoir mettre un déplacement. Il aura une valeur finale, une valeur initiale et une valeur finale. L'initiale, je voudrais qu'il soit un peu plus haut. Vous voyez, j'ai un trait qui apparaît. Ce mouvement va se faire en exponentiel. Comme on peut le voir très clairement dans mon éditeur des mâches clés. Le mouvement va se faire d'un seul coup en accélération de plus en plus rapide. Encore une fois, si j'arrête mon comportement au milieu, à la fin du comportement, il va revenir comme si le comportement n'avait pas existé. Ça, c'est le déplacement exponentiel. Ensuite, on va aller voir un autre paramètre. En fait, j'ai créé un carré. C'est une forme géométrie. On peut les vérifier. Normalement, il est carré. Ah non, vous voyez qu'il n'est pas carré. Je vais réinitialiser le paramètre. Je voudrais qu'il soit en 372, les deux. Je clique 372. Là, j'ai un carré parfait. Là, mon carré est parfait et très bien. Par contre, je voudrais travailler sur son échelle sans trop me casser la tête. C'est un carré parfait. Je vais voir dans ma forme géométrie. Je vois bien que la taille, la largeur et la hauteur sont les mêmes. Je n'ai aucun problème. Je sais que je vais devoir travailler sur son échelle. Si je travaille sur son échelle, j'active les trois. Je travaille sur l'échelle ici. Vous voyez que je fais bouger X, Y, Z dans l'inspecteur. Si je le fais dans le canevas, vous voyez que j'ai continué d'utiliser l'image en perdant X et Y. Vous voyez que j'ai le sang qui ne bouge pas. Ce que je voudrais faire, c'est pour être sûr que mon carré soit parfait. Je voudrais que X et Y soient toujours les mêmes. On va pouvoir le faire avec un paramètre. Tout simplement, je vais aller sur échelle Y. Je vais ajouter un comportement. On va éviter d'inverser parce qu'il est un peu compliqué. Il sera plutôt expert. Je vais utiliser le lié qui est très important et très utile. J'ai ajouté un comportement lié. Il faut que je lui dise à quoi je vais être lié. Je veux qu'il soit lié à mon même rectangle. Je le glisse et j'ai mon rectangle. J'aurais pu le choisir ici, aller chercher la forme que je voulais, le groupe de quel groupe je voulais. Voilà. Je vais lui donner un vrai nom. Rectangle. Voilà. J'ai d'autres formes. J'ai mon lié. Je pourrais aller le chercher ici dans rectangle. J'aurais trouvé le groupe que je veux. Je vais lui dire quel paramètre il doit se lier. Je vais aller en propriété, transformer, échelle et je vais lui dire X. Il va être lié à X. À quoi ça va me servir ? Si ces deux sont liés. Si je fais un point X et j'aurais besoin de faire deux points clés sur X, qui grandissent. Et vous voyez qu'en fait, je n'ai plus besoin de Y puisqu'il est lié. Et du coup, je n'ai plus besoin de Y puisque les deux sont ensemble. Ça veut dire que si je vais travailler sur X, tout va suivre et je n'aurai aucun problème. Il sera toujours suivi. Si je rajoute un point, je redescends et ils se suivent toujours. Du coup, on a les choses. Ça va nous permettre de les lier entre eux. Ça, ça va être très pratique pour éviter l'exercice où on peut se faire prendre sur les détours d'images clés où on a un peu de mal à attraper les différents points clés pour pouvoir modifier cette échelle. Ça, ça peut être très intéressant. On va abandonner notre rectangle et on va essayer de voir qu'on peut lier aussi d'autres paramètres et ça peut être intéressant qu'on puisse travailler sur ces paramètres. JIR, ce sont tout simplement des créneaux. Je vais aller dans ma bibliothèque et je vais aller chercher des créneaux. Je vais aller dans mon contenu et puisque je ne vais pas chercher parce qu'on voit qu'il y a 1446 éléments, je ne vais peut-être pas m'embêter à le chercher. Tout en bas à droite, si on clique dessus, il apparaissait. On peut le faire disparaître. On a un mode de recherche dans la bibliothèque qui peut être très pratique. Tout simplement, je vais appeler JIR et ça va me faire apparaître ce que je veux. Je vais faire appliquer. Je vais me le déplacer. Je veux qu'il soit ici. Je vais prendre une autre, je vais l'appliquer aussi et je voudrais qu'elle arrive ici. Si je reviens, je les mets bien en IN. Je suis obligé de reprendre mon IN. J'ai appris mon dossier, donc ça va faire tout. Vous voyez qu'on a deux dossiers. Mon deuxième, c'est intégré à l'intérieur. Je vais devoir l'assortir. Vous voyez que ces objets que j'ai importés de ma bibliothèque, ils ont été créés dans Motion et on pourrait travailler avec. On regarde. Si je m'éplaie, vous voyez que nos deux créneaux tournent dans le même sens. Sauf qu'en physique, si on a deux créneaux, ils ne tournent pas dans le même sens. Ils tournent dans le sens opposé. Vous voyez que mes rotations sont déjà appliquées. Je vais pouvoir effacer une des rotations et je n'en ai plus qu'une qui marche. Du coup, j'ai la première, celle du haut, qui tourne dans le bon sens, qui tourne dans un sens, et l'autre, je vais enlever sa rotation, il n'en a plus un. Je vais essayer de lier ces deux paramètres de rotation. Tout simplement, je vais prendre la rotation et je vais aller sur ma petite flèche qui va me permettre d'ajouter un comportement de paramètre lié. Je vais prendre mon comportement de paramètre lié et je vais aller chercher et lui dire de suivre ce deuxième objet qui tourne. Tout de suite, il a trouvé le paramètre compatible et il va tout de suite se mettre en propriété transformée rotation. Si je regarde, j'appuie sur V, je reviens, je méplaie et on a encore nos deux créneaux qui tournent ensemble. En tout cas, ils tournent cette fois à la même vitesse puisqu'ils sont liés. Là, ça peut être intéressant, sauf que, comme je vous disais juste avant, en physique, les deux créneaux ne vont pas se tourner dans le même sens, mais ils vont tourner dans le sens opposé. Pour passer en sens opposé, je peux travailler aussi sur l'échelle. Si je mets "-1", ça va faire l'opposé de l'autre. Si on regarde, ils tournent dans le même sens et nos deux créneaux marchent de manière physique. Ces exercices de liés et de paramètres, vous les retrouverez aussi dans le dernier module sur les échanges avec FCPX, où j'utilise plusieurs paramètres, dont le paramètre lié. J'ai fini avec mon paramètre lié. On va essayer de voir les différents autres paramètres qu'on pourrait utiliser. On va revenir sur mon rectangle et on va reprendre ce qu'on peut faire. Je prends mon rectangle, je veux travailler sur mon échelle, je veux mettre un comportement. On va prendre le paramètre logarithmique que j'ai mis sur l'échelle. Valeur initiale, je voudrais que sur mon comportement, il augmente de 35%. Ces 35% vont être en logarithmique, c'est-à-dire qu'ils vont accélérer et ralentir tout doucement à la fin. Je voulais tout simplement vous montrer. Ensuite, on va aller voir un peu d'autres paramètres. Je vais reprendre mon rectangle et cette fois, je vais plutôt utiliser le comportement oscillé. Je me suis mis sur la rotation de mon rectangle. Je vais faire osciller. Il va venir à un point et il revient à un autre point. Là, ce n'est peut-être pas très clair dans l'éditeur d'image clé. On voit qu'il va faire un cercle et on va pouvoir travailler dans l'inspecteur. On va empêcher l'amplitude. Ce n'est pas forcément très important. On va voir juste l'amplitude. Là, je voudrais voir la phase. Si j'augmente la phase, ça va déplacer la phase. Ce n'est pas forcément ce qui m'intéresse. Je vais changer la vitesse. On a une jolie courbe. Ça augmente ma vitesse. On a une jolie courbe d'oscillation. Ça peut être assez intéressant pour créer quelque chose qui oscille comme une montre ou des choses comme ça. Ça va être sur la vitesse qu'on va jouer. Sur la phase, on va déplacer le début de l'animation et se mettre sur la bonne phase pour qu'on arrive bien sur le zéro. Ma phase, vous voyez que ça peut attaquer un peu fort et peut-être pas forcément... En tout cas, ça nous permet de commencer au bon endroit où on a envie de commencer sur cette courbe d'oscillation. C'est une courbe d'oscillation. On pourrait le mettre en demi-plage. Ça veut dire qu'il va rester d'un côté. Vous voyez, il va faire des bonds au lieu de faire en sinusoïdal. En sinusoïdal, on pourra changer le décalage de fin, le début de décalage, la fin du décalage. Ça va nous permettre de lancer l'effet. Je peux vous remontrer encore le début du décalage. Ça va rendre l'effet qui va partir un peu plus tard. Pareil pour la fin. Ici, on pourra encore rechanger si on a envie de changer cet oscillé. On va avoir un autre paramètre. Je l'efface. On revient à notre rectangle. Je voudrais vous montrer encore un nouveau paramètre qui est assez récent dans Motion. Tout simplement, je vais venir sur Y et je vais prendre un comportement qui s'appelle Overshoot. Overshoot, tout simplement, il va ressembler assez près à un déplacement logarithmique ou à un exponentiel. Vous voyez que ma valeur finale, je voudrais qu'il arrive ici. Il va arriver ici. Sauf qu'on voit une durée de pente. Je vous invite à regarder un peu ce que ça fait. Ce que fait cet effet. Tout simplement, il va créer un effet de rebondissement sur la fin. Vous voyez que là, c'est peut-être un peu court. Du coup, on va pouvoir jouer sur la durée de la pente. Encore une fois, je vous invite à regarder l'éditeur d'images. Qu'est-ce que c'est ? Ici, on verra bien l'effet que ça va provoquer. La valeur finale, je vous l'ai vu, je l'ai fait monter de 500 pixels vers le haut. J'aurais pu mettre "-500", il serait parti d'un "-500". Et là, je vais pouvoir jouer sur la pente. En fait, vous voyez, sur la pente, ça va être la rapidité où il arrive proche de son centre. Vous voyez, là, j'ai changé. J'ai mis une pente beaucoup plus courte. Et là, vous voyez que le déplacement est plus lourd et plus rapide. Donc là, on voit bien ma courbe. Ensuite, on va pouvoir jouer sur les cycles de rebonds. En fait, si vous voyez, je vais me rajouter plein de rebonds. Là, j'ai mis 10 rebonds. Tout simplement, regardez, vous pouvez faire le petit bruit de cartoon. Et c'est exactement ça. Donc, on va pouvoir jouer sur le nombre de cycles de rebonds. Trois, ça risque quand même pas mal. On peut aller voir. Moi, je vous conseillerais des chiffres impairs, mais c'est comme vous voulez. Voilà. Et après, on pourrait changer l'accélération. Ça veut dire que tout simplement, on revient. Vous voyez que si je rajoute de l'accélération, on va avoir un départ un peu plus calme. Et ça va changer un peu les cycles. Vous voyez, on peut encore changer cette part. C'est assez intéressant. C'est du coup pour très rapidement ne pas se prendre la tête de mettre... Parce que c'est peut-être une courbe sinuosidale dégressive. Ça m'arrive à moi de le faire à la main. Ça veut dire qu'on va mettre des images clés. Là, on va mettre différentes images clés pour donner cet effet d'atténuation. Là, cet effet d'atténuation, il se fait tout seul et ça nous permet de gagner pas mal de temps et surtout de donner un effet un peu plus naturel et un peu moins mécanique que des images clés. Voilà. Ensuite, on va voir un autre. Tout simplement, on va voir un autre. Je vais prendre... Je vais utiliser un paramètre et le paramètre de pente. Alors, vous allez voir qu'un paramètre de pente, c'est assez simple. En fait, c'est tout simplement... C'est qu'on va pouvoir mettre un peu comme le... Un peu comme les comportements exponentiels et logarithmiques. On va pouvoir mettre... une valeur initiale, une valeur finale, je l'ai mis sur rotation, vous voyez j'ai mis 38, et du coup en fait, sur tout mon comportement, il va faire une pente linéaire pour arriver jusqu'à ce point. Encore une fois, si je déplace la fin de mon comportement, à la fin de mon comportement, on revient à la valeur initiale. Je remets à zéro, et là on va pouvoir jouer sur la courbure, si je joue sur la courbure, vous voyez, on va pouvoir avoir quelque chose d'un peu plus naturel, justement là ça peut être pratique, si on doit avoir un mouvement sur tout le long où un de mes calques est, là on a une rotation qui doit marcher sur juste le moment où il est, si je veux que ça dure moins longtemps, le ma pente durera moins longtemps. Tout ça suit automatiquement et ça crée des automatismes qui pourront être bien pratiques pour créer des plugins ou des effets pour Final Cut. Voilà pour la pente. Ensuite on va essayer de créer un mouvement avec notre rectangle, je le recrée entièrement sur ma partie qui m'intéresse. Je vais justement utiliser le mode enregistrement, ici je veux qu'il soit ici, je me suis trompé, je veux qu'il soit ici et je veux qu'à la fin il soit ici. J'ai fait mon paramètre, je voudrais réinitialiser les X et les Z, parce qu'ils ne servent à rien, on enlève le mode d'enregistrement, je reviens sur ma gauche parce que je trouve ça plus intéressant, et on voit qu'on a le mouvement. Voilà, il se déplace. Pas de manière linéaire, on voit qu'il est un peu naturel avec une accélération au début et une décélération à la fin. Donc on va voir qu'on peut faire des choses intéressantes avec un autre comportement de paramètre. Donc comportement de paramètre, on a vu piste, et ensuite on va voir quantifier. Quantifier, vous allez voir que ça va créer des pas. Vous voyez qu'on voit des pas de 10 pixels, on ne le voit peut-être pas très bien, je vais en rajouter, des pas de 100 pixels, et là on voit bien dans mon éditeur d'images clés l'effet que ça fait. En fait, les choses sont inventées par créneau, par pas. Ça peut être intéressant de voir ces pas comme ça. Ça peut être très pratique, je vous laisse trouver les techniques pour l'utiliser. Ensuite, je vais laisser mon mouvement, je voudrais tout simplement ajouter un nouveau paramètre de position, je laisse mon mouvement quand même, et je vais mettre « Rendre aléatoire ». Vous voyez, le mouvement va continuer, donc mon mouvement continue, sauf qu'il y a un côté aléatoire de 10 pixels, un peu comme mon « Agiter ». Voilà, donc je vais pouvoir mettre pareil, « Agiter soustraire », et vous voyez qu'il va rendre aléatoire. Si je reviens ici et que j'annule mon animation, je fais « Réinitialiser paramètre », on va voir qu'on est très proche d'un « Agiter ». Vous voyez, ça rend aléatoire. Là, je vous montre deux exemples qui sont assez proches, on va pouvoir rendre aléatoire d'autres choses intéressantes. On arrive encore à les mêmes réglages, on va pouvoir ranger la fréquence, plus on va monter plus rapide, si on se met sur 1, vous voyez que le mouvement va être assez lent, si on enlève du bruit, ça va être quelque chose de plus soft, vous voyez, où les mouvements sont un peu plus soft, on voit qu'on a des belles courbes. Si on met un petit peu de bruit, si je mets 1, vous voyez que tout de suite, ça devient du dent, et les choses bougent très vite. On pourra changer encore le mode aléatoire, en pouvant le remettre. Par contre, si je mets « Lié », vous voyez que ça va lier le X et le gauche, parce qu'on a X et Y, et du coup, on n'a plus de mouvement, on a juste gauche-droite, et donc ce n'est pas intéressant, comme mon exemple d'agiter. Donc voilà, je rends aléatoire, ça peut être intéressant. En fait, ces comportements paramètres, on les retrouve ici, si on va dans « Paramètres », et vous voyez que j'en ai d'autres que je ne vous ai pas dit, parce qu'ils sont un peu plus durs, comme « Valeurs dans le temps », la valeur dans le temps, on le verra avec les émetteurs, on verra que ça pourrait avoir un intérêt, ou dans le réplicateur, ça pourrait avoir des intérêts pour nous. Donc dans ce module, nous avons pu voir les différentes animations, comment on pouvait animer différents objets. Regardez, on a vu tout simplement qu'on pouvait faire des mouvements avec nos images clés, qu'on peut améliorer ces mouvements d'images clés grâce à l'éditeur d'images clés, où on va pouvoir rendre des choses un peu plus naturelles, comme se monter le grossissement, ça peut être intéressant. On peut aussi utiliser des paramètres, on peut aussi utiliser des comportements d'animation sur les objets, avec les différents comportements, mais on peut aussi ajouter des comportements sur des paramètres, ça veut dire qu'on pourra aussi jouer sur tous les paramètres qui sont avec une image clé, on pourra rajouter, dès qu'on aura ce petit sigle, on pourra ajouter un comportement sur le paramètre. Alors ces paramètres sont très intéressants car ils créent des automatismes, ça veut dire que si on les rallonge, ils vont suivre, et on verra que pour créer des effets, des plugins ou des générateurs, ça peut être très utile. On peut créer des animations très rapidement avec ces images clés et ces comportements. Sous-titres réalisés para la communauté d'Amara.org

Programme détaillé de la formation

Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Je commande Je m'abonne
Titres 37:35
8 commentaires
4,0
8 votes
5
4
3
2
1
mattlogy
Il y a 6 months
Commentaire
Formation très difficile à suivre le formateur se perd dans ses explications, cafouille dans ses démonstrations, des fautes de français à n'en plus finir. Heureusement que j'ai bénéficié d'un prix promo blackfriday sinon je demandais un remboursement. Au final des astuces pour découvrir mais c'est une galère à suivre.
spamluv
Il y a 1 year
Commentaire
Bonne formation qui vous donnera les clés fondamentales pour pouvoir explorer le logiciel, si vous partez de zéro ou presque je recommande !
QQ longueurs et qq hésitations mais rien de bien gênant.
Par contre petit message pour @Elephorm : dans le module 10 les titres des vidéos "générateurs" et "transitions" sont inversés
librecoaventure
Il y a 1 year
Commentaire
Assez déçu, pas du tout pédagogue, on a du mal a suivre ses explications sur lesquelles il revient... Ce n'est pas à la hauteur de la formation FCPX que j'ai prise précédement.
gerard.marxen
Il y a 1 year
Commentaire
Excellente formation, dommage que nous ne bénéficions plus de fichiers de travail comme dans les anciennes formations d'ELEPHORM
arnaudcastan
Il y a 2 years
Commentaire
TOP MERCI
arnaudcastan
Il y a 2 years
Commentaire
TOP
alexandre.clenet
Il y a 2 years
Commentaire
Génial ! Super formation ! Pédagogie extra ! Formateur au top ! Je trouve très bien de répèter les différents raccourcis et actions . Une des meilleures formation que j'ai pu faire sur Elephorm ! Encore bravo !
romuromu
Il y a 2 years
Commentaire
Bravo pour cette bonne formation qui fait le tour de Motion 5. Merci.
Nos dernières formations Motion 5

éditeur de vidéos pédagogiques

Des supports pédagogiques en vidéo, produits avec les meilleurs experts. Dans nos studios à Paris, Lyon ou Montpellier. Vous souhaitez travailler avec nous ?
image-micro