WordPress Gutenberg vélo
11 août 2021

Wordpress: Gutenberg est-il prêt ?

Partager l'article

CMS le plus utilisé dans le monde, WordPress n’a pas fini de faire parler de lui ! Depuis sa première version sortie en mai 2003, il s’est considérablement enrichi tout en prenant un nouveau virage et visage dès sa version 5.0 avec un changement majeur : celui de son éditeur de contenu entièrement repensé pour devenir Gutenberg, un éditeur utilisant le concept de blocs, allant bien plus loin. Son ambition ? Devenir un véritable éditeur de site qui pourrait bien, à terme remplacer les constructeurs de thèmes de type Elementor. Qu’en est-il trois ans plus tard ?

Trois ans après son lancement, le nouvel éditeur de WordPress, Gutenberg est-il à la hauteur des espérances ? Intégré nativement à ce CMS dès sa version 5.0 sortie en décembre 2018, cet éditeur remplace celui par défaut en changeant radicalement la manière dont est organisé le contenu. Pour ce faire, Gutenberg introduit le concept de blocs personnalisables et librement agençables, un peu comme un constructeur de pages comme Elementor, Divi… Jusqu’à récemment limité à l’agencement des articles et un appropriement mitigé de la part des utilisateurs, Gutenberg a connu une impressionnante croissance ces derniers temps, le rapprochant de plus en plus de son ambition : celle d’apporter une expérience unifiée de Full Site Editing pour WordPress. En atteste sa dernière version 5.8 déployée depuis le 20 juillet dernier qui acte le développement de la phase 2 (sur 4 grandes étapes) de la roadmap de Gutenberg. Selon le site officiel, cette année, « le projet WordPress s’est fixé plusieurs grands objectifs : l’édition complète de site, LearnWP (un ensemble d’outils d’apprentissage via learn.wordpress.org), des fonctionnalités de contribution (afin d’optimiser la maintenance).

Gutenberg est-il un page builder ?

Même si Gutenberg avance à grands pas, son objectif originel était de remplacer Tiny MCE, l’éditeur classique qui a pris sa retraite (on le retrouve encore dans Gutenberg, mais de manière maquillée !) après 15 ans de bons et loyaux services. Si Gutenberg offre une approche à la Medium (le média de blogging créé en 2012 par les fondateurs de Twitter et Blogger, Evan Williams et Biz Stone), il s’est, dans un premier temps concentré sur l’édition de contenu. Depuis peu, Gutenberg s’est enrichi de nouvelles fonctionnalités le rapprochant des pages builder phares avec cependant beaucoup moins d’options de personnalisation avancées. En ce sens, il permet aujourd’hui l’édition (sommaire) de :

  • La section : sommaire, mais permettant de personnaliser le fond ;
  • Des colonnes : avec une proposition de ratios personnalisables (25/50/25, 1/3, 50/50, 70/30, etc.) ;
  • Des blocs : avec la possibilité d’empiler des éléments dans les colonnes (titres, textes, images, vidéo…) ;
Gutenberg WordPress
Gutenberg permet désormais d'agencer des contenus en colonnes.

Ce qui lui permet de glisser progressivement vers un constructeur de pages sans pour autant disposer de la puissance des mastodontes du secteur. Les utilisateurs peuvent d’ores et déjà construire un petit site vitrine avec Gutenberg, à l’image du site de WP Rocket uniquement construit uniquement avec Gutenberg (et un peu de code !).

WP Rocket - Gutenberg
La nouvelle version du site de WP Rocket a été entièrement réalisée à l'aide de Gutenberg.

En résumé, Gutenberg possède de nombreux avantages et encore quelques inconvénients par rapport aux constructeurs de pages du marché.

Les +

Les -

Gutenberg est intégré nativement dans le cœur de WordPress

L’édition visuelle est désagréable par rapport à un constructeur de pages

Pas de soucis de compatibilité

Absence d’édition du header et du footer qui passe toujours par le thème

Possibilités aux développeurs d’ajouter des fonctions à Gutenberg et de créer des extensions

Outils de conception manquant de souplesse et d’options

Code propre, plus léger

Le glisser-déposer des éléments n’est pas encore à l’ordre du jour

Chargement rapide

 

 

S’il n’est pas encore au point pour réaliser des sites complexes, il devient tout à fait possible de concevoir de petit site avec Gutenberg à l’aide d’un thème adapté et d’un peu de programmation si besoin. De nombreuses extensions permettent d’étendre la possibilité de cet éditeur afin qu’il devienne un véritable constructeur de pages tels que Gutenberg Blocks, Gutentor, CoBlocks ou encore Stackable… Mais là encore, il faudra vérifier que ces extensions sont bien codées afin d’éviter d’alourdir le site inutilement. Le mieux étant de se familiariser avec Gutenberg dans un premier temps et de voir si l’éditeur convient au projet envisagé. La prochaine évolution de WordPress (la 5.9) et de son éditeur est prévue pour décembre prochain.

 

Nos dernières formations WordPress

Partager l'article