Substance Painter texturing 3D
29 avril 2021

Substance Painter 2021, le logiciel de texturage ultime ?

Partager l'article

Logiciel français créé par la société clermontoise Allegorithmic acquise en 2019 par Adobe, Substance Painter se distingue de ses concurrents en permettant de peindre des matériaux directement sur des objets 3D. Un must have !

Utiliser par les plus grands studios de jeux vidéo (Activision, Ubisoft, Epic Games, Rockstar Games…) et du cinéma (Pixar, ILM, Technicolor, Lightstorm, etc.), Substance Painter est l’un des ténors du texturage 3D. Développé par la société française Allegorithmic (rachetée par Adobe en 2019), le logiciel exploite une brique technologique maison, le texturing paramétrique. En ce sens, chaque « substance » est le résultat d’un algorithme rassemblant un ensemble de textures bitmap (diffuse, normal, spéculaire, etc.) pouvant être utilisée dans n’importe quel logiciel 3D pour créer un shader ou matériau. Substance Painter n’est que la face immergée de l’iceberg, Allegorithmic a enrichi sa gamme avec Substance Designer, son produit phare capable d’éditeur les substances et Substance Engine, son moteur de calcul intégré par défaut dans la plupart des outils 3D du marché (3DS Max, May, Flame, Unreal Engine, UDK, Unity…). Substance continue de s’enrichir de nouvelles fonctionnalités. En atteste sa version 7.1 estampillée 2021.1 qui voit l’ajout d’importantes innovations.

Un masquage plus ciblé

Cette édition introduit un nouvel outil du côté des calques : le masque de géométrie. Comme son nom l’indique, il permet de masquer la géométrie en fonction des noms de maillage ou des tuiles UV. Celui-ci peut s’appliquer directement depuis la vue 2D ou 3D. L’un de ses avantages ? Permettre de peindre des textures à des endroits jusque-là difficilement accessibles.

Dupliquer les effets facilement

Les calques se dotent d’un nouveau copier-coller des effets sur les calques et piles de calques. La multi-sélection entre dans la danse. Des raccourcis spécifiques permettent de gagner en productivité et de dupliquer facilement les calques, leurs effets et déplacer ces derniers par simple glisser-déposer d’un calque à l’autre.

Optimisation et meilleure ergonomie

L’interface bénéficie d’un léger lifting notamment au niveau des calques. Une nouvelle miniature de pile calque voit le jour sous la forme d’une sphère de matériau. Celle-ci s’affiche en regard des calques de remplissage. Les tuiles UV peuvent être annotées et complétées d’une description. La sortie du mode de masque de géométrie a été simplifiée, il suffit maintenant de cliquer sur son icône en regard pour le quitter.

De nouveaux outils pour gérer des motifs complexes

Trois fonctionnalités viennent enrichir cette version simplifiant la création de motifs complexes en particulier au niveau des drapés :

  • Stitches Complex
  • Stitches Cross Seam
  • Stitches Straight

Chacun d’entre eux possède de nombreux préréglages. L’éditeur recommande d’activer la fonction Lazy Mouse afin de bénéficier de l’ensemble de la puissance de ces outils et de gagner en qualité des points peints.

Une évolution de la prise en charge software et hardware

Le leader des outils de texturing et de peinture 3D voit son moteur de calcul passer dans sa version 8 afin de prendre le dernier format de fichier Substance et ses fonctionnalités. Par ailleurs, l’éditeur annonce la prise en charge des dernières cartes graphiques Nvidia basées sur l’architecture Ampere (RTX 3000 Series et Quadro A Series) par son moteur de rendu Iray.

De petites nouveautés, mais qui risquent de faire la différence notamment au niveau de la gestion des calques et des masques.

https://www.substance3d.com/

 

Nos dernières formations Substance Painter

Atelier créatif Substance Painter
Découvrir

Atelier créatif Substance Painter

Maîtriser Substance Painter pour texturer des objets 3D.
5h31 42 vidéos
Partager l'article