Studio home video - Unsplash et Kal Visuals
7 février 2022

Studio home vidéo : quels matériels pour bien s'équiper ?

Partager l'article

Vous rêvez de partager vos vidéos sur YouTube, de devenir podcasteur ou influenceur, mais vous ne savez pas par où commencer ? Inutile de disposer d’un budget conséquent pour s’équiper sereinement et créer ces premières émissions de qualité professionnelle. Suivez le guide !

De plus en plus de personnes se lancent en tant qu’influenceurs, youtubeurs ou encore podcasteurs. L’ère du numérique, boostée à coup de crise sanitaire, à changer la donne incitant les personnes à se mettre davantage derrière un écran. Que ce soit pour acquérir de nouvelles compétences, télétravailler, un changement de paradigme s’est opéré dans nos sociétés et le budget d’équipement en matériel informatique à augmenter. Pour certains, ce fut aussi l’occasion de découvrir de nouvelles appétences en souhaitant partager son savoir, ses informations, présenter des services, des réalisations, des produits… Et pour ce faire, inutile aujourd’hui de disposer de matériel jusqu’ici réservé aux professionnels. Tout un chacun peut s’équiper selon son budget qu’il soit réduit ou plus conséquent, la qualité professionnelle est à la portée de toutes les bourses, le peu de savoir quel équipement choisir.

Quelques conseils avant de se lancer

Avant de parler équipement, le plus important réside dans ce que vous souhaitez faire, les connaissances que vous souhaitez partager et les structurer de manière simple et claires pour vos auditeurs. Cela peut tant se présenter sous une thématique (développer une chaîne historique, vulgariser les sciences, les technologies, parler d’un jeu vidéo, etc.) ou d’évoquer de manière plus originale vos connaissances diverses en englobant différents sujets. Généralement, les chaînes qui marchent sont celles qui abordent une thématique donnée et une seule, ce qui évitent de se disperser, mais n’empêche en rien de se consacrer à d’autres sujets en les rassemblant sous différentes sous-rubriques, playlist, ce qui est techniquement possible sous YouTube. Cela vous permettra, avant d’investir du temps et de l’argent, de visualiser réellement la viabilité de votre projet. On ne construit pas un studio vidéo de la même manière qu’un studio photo et encore moins pour réaliser du podcast (voir l’article Quel matériel pour enregistrer un podcast ?). Pour un studio vidéo, il convient de :

  • Définir la ligne éditoriale de votre chaîne (informatif, streaming de jeu vidéo, sketch humoristique, etc.) par rapport à vos connaissances et ce que vous souhaitez partager ;
  • Écrire le texte de vos vidéos dans les grandes lignes pour garder un fil conducteur et ne pas perdre vos auditeurs ;
  • Sélectionner les mots et phrases clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner sur le Web. Ces termes seront répétés plusieurs fois dans vos vidéos et participeront à votre référencement sur la toile ;
  • Parce que parler devant une caméra donne soif surtout si vous disposez d’un éclairage, il est important de bien s’hydrater. Une bouteille d’eau plate et une boisson sucrée, cette dernière permettant de mieux saliver et donc d’avoir une élocution plus fluide ;
  • Travailler son élocution en articulant soigneusement et en faisant bien les liaisons tout en évitant de parler trop vite ou trop lentement. Varié les intonations pour rendre vos propos plus dynamiques ;
  • Créer un climat de confiance en jouant avec votre regard et votre posture.
  • Soigner l’arrière-plan (le décor) et votre présentation.

 

Miser sur le décor

Tout le monde ne possède pas une pièce dédiée pour l’aménager à sa convenance. D’autant plus qu’il est préférable de varier de tant à autres de décor sauf si votre arrière-plan participe grandement à votre image de marque. Difficile de voir le youtubeur Frédéric Molas, l’un des fondateurs et principal protagoniste de la chaîne Joueur du Grenier sans sa bibliothèque surchargé de jeux vidéo, BD et autres figurines ! L’arrière-plan doit être tout aussi soigné que la personne qui présente, il en va de votre identité. Une pièce calme, bien isolée et fermée.

  • Un fond neutre, sans papier peint criant, est recommandé. Si vous avez un peu de budgets, vous pouvez opter pour un fond semi-professionnel qui permettra de réaliser des incrustations (utile en cas d’absence de fonds) tel que :
  • Un fond en papier ou en tissu spécial photo qui se fixe sur des supports à trépieds ;
  • Un fond style kakémono ou Xbanner étirable avec un support télescopique ;
  • Un backdrop pliant à poser contre le mur (moins pratique) ;

La plupart de ce matériel est accessible à des tarifs plus que raisonnables, les prix oscillants entre une trentaine d’euros (pour les toiles seules, voir avec trépieds) jusqu’à une centaine d’euros (pour les supports avec fond rétractable).

Opter pour le bon éclairage

La luminosité ambiante joue un rôle fondamental dans la qualité de vos vidéos. Bien souvent négligé par les débutants, l’éclairage s’avère pourtant essentiel afin d’éviter les ombres portées et de garantir une luminosité uniforme. Il existe différents types d’équipement, à lampes ou à LED, en ring (anneau) ou en panneaux lumineux. Les dispositifs d’anneau de lumière LED sont plus dédiés à un cadrage portrait, apportant une luminosité douce et une réduction des ombres dures, utiles pour un podcast filmé, mais limité s’il y a un décor. Un investissement certes, mais qui servira sur le long terme. Les prix varient entre 70 € à plusieurs centaines d’euros.

Souriez, vous êtes filmés !

C’est la clé de voûte de l’équipement de tout vidéaste qui se respecte et d’un studio vidéo ! La captation vidéo doit être la plus parfaite possible et la qualité indéniable. Plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Le smartphone qui reste la moins onéreuses. Même anciens, les smartphones actuels permettent une bonne captation vidéo avec une qualité vidéo très acceptable ;
  • La caméra vidéo : plus cher et en voie de disparition (sauf à un niveau professionnel, mais hors de portée) s’avère un outil de choix. Plusieurs marques sont encore positionnées sur ce segment comme Sony (la référence), JVC, Panasonic ou encore celles de Blackmagic (l’éditeur de DaVinci Resolve, mais réservé aux pros vu le prix) ;
  •  Les appareils hybrides numériques : c’est certainement la meilleure alternative aujourd’hui. Ils offrent à la fois des capacités de prise de vue photographique et de captation vidéo très performante. Il existe deux catégories d’appareil photo, ceux avec des capteurs APS-C et les full frame (il y a également des capteurs 4/3, mais ils sont moins polyvalents). Concrètement en vidéo, APS-C ou full frame n’aura pas une grande incidence sauf si vous souhaitez vous en servir pour faire de la photo et là, le full frame prendra son sens, encore qu’il faille le budget qui va avec et les objectifs ! Actuellement, pour un budget modéré, le Nikon Z50, le Sony A6000 en APS-C sont des bons compromis à moins de 1000 €, hors objectif. Au-delà, Fujifilm revient en force dans la course avec le X-T4 ou le X-T3 tandis que Sony reste une valeur sûre. En plein format, le Sony A7C, le Panasonic S5 et le Nikon Z6 II sans oublier les Canon EOS sont bons, mais nécessitent d’y mettre le prix. Rien à moins d’environ 2000 € de budget dans cette gamme-là et il faudra compter l’achat de l’objectif grand-angle de qualité disposant d’une ouverture fixe (les prix variants de 600 € à plus de 1200 €).

À noter que Blackmagic Design (l’éditeur du logiciel Davinci Resolve) propose des caméras hybrides à la frontière entre l’appareil photo et la caméra de très bonne facture, dont le Blackmagic Design Pocket débutant aux alentours de 1100 €. À cela, il faudra ajouter un trépied dédié (entre 60 et 100 €).

Donner de la voix

Filmer ne suffit pas et les capteurs audio des caméras ainsi que des appareils photo restent en deçà des performances d’un micro. Un micro de type cardioïde qui ne prendra que la voix ou de type supercardioïde (pour capter plus largement les sons extérieurs). Ceux de marques T.bone ont un rendu qui n’a rien à envier à ceux de marques reconnues tout comme les Rode qui ont la possibilité de se connecter facilement sur un appareil photo ou une caméra. Une carte son ou une interface audio numérique de type Presonus, Focusrite voir une petite table de mixage peut faire la différence si vous prévoyez plusieurs micros et intervenants et augmentera la qualité sonore significativement, mais ne sont en rien obligatoire.

Sélectionner le bon logiciel de montage vidéo

Enfin, après le tournage, le derushage (triage des séquences vidéo) et le montage qui demande des applications spécialisées. Là encore, il existe de nombreux logiciels gratuits dont l’excellent DaVinci Resolve (à découvrir de toute urgence à travers nos tutoriaux DaVinci Resolve) ou encore le logiciel payant de montage vidéo d’Adobe Premiere (pour le maîtriser, vous trouverez ici des formations Premiere Pro). Pour plus de détails sur ces logiciels, n’hésitez pas à consulter les articles « Quelles alternatives à Premiere Pro ? » et « DaVinci Resolve 17, l’ultime logiciel de montage vidéo ? »

Avec un budget hors PC de 500 € (en neuf, beaucoup moins en occasion), il est tout à fait possible de bâtir de A à Z un setup viable pour son home studio vidéo et commencer le tournage à condition d’avoir les connaissances à partager et de savoir utiliser le matériel. À vos caméras !

 

Nos dernières formations DaVinci Resolve

  • Pack 2 formations
    Pack DaVinci Resolve 18 -  domptez la post production avec le neural engine et l'IA
    Découvrir
      Notre pack de formation DaVinci Resolve 18 est conçu spécialement pour vous faire maîtriser les dernières innovations de la post-production vidéo : le Neural Engine et l'intelligence artificielle (IA). Ce pack complet s'adresse à ceux qui cherchent à exploiter pleinement les capacités de DaVinci Resolve pour révolutionner leur flux de travail en post-production.
    2h22 32 leçons
  • DaVinci Resolve 18 - Atelier montage neural engine et IA
    Découvrir
    Découvrez le monde fascinant de Davinci Resolve ! Notre formation vidéo en ligne vous guide pas à pas, de la configuration de base aux techniques avancées en rotoscopie et relighting. Transformez vos projets vidéo avec une maîtrise technique et artistique inégalée.
    1h09 15 leçons
  • DaVinci Resolve 18 - Atelier Étalonnage neural engine et IA
    Découvrir
    Cette formation complète vous guidera à travers les dernières innovations de ce logiciel puissant, tout en vous donnant les compétences nécessaires pour créer des vidéos de qualité professionnelle. Que vous soyez un monteur expérimenté cherchant à rester à la pointe de la technologie ou un débutant passionné par le montage vidéo, cette formation est conçue pour vous propulser vers de nouveaux sommets créatifs.
    1h13 17 leçons
  • Apprendre le montage vidéo pour Youtube avec DaVinci Resolve
    Découvrir
    Comprendre les codes de Youtube et apprendre à monter une vidéo de A à Z avec de la créativité, de la méthode et surtout de l'éfficacité
    2h43 60 leçons 4,70 / 5
  • DaVinci Resolve 18 - Les bases du montage vidéo
    Découvrir
    Comprendre le fonctionnement du logiciel et maitriser les bases du montage vidéo
    2h06 54 leçons 3,80 / 5
  • Davinci Resolve 16 - L'étalonnage numérique
    Découvrir
    A l'issue de cette formation, vous maîtriser les outils d'étalonnage sur DaVinci Resolve 16, et vous préparer la certification Blackmagic Colorist.
    6h53 111 leçons 4,58 / 5
Partager l'article