article(s) dans votre panier VOIR

Les bonnes pratiques

  • Vidéo 21 sur 32
  • 2h10 de formation
  • 32 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Les bonnes pratiques
00:00 / 04:57
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans ce cours en ligne, l’expert vous évoque les bonnes pratiques dans la formation apprendre l’impression 3D. L’objectif de ce cours vidéo consiste à vous apprendre les règles physiques du fonctionnement des imprimantes 3D. Afin d’y parvenir, il existe cinq points à suivre. Le premier à savoir est wall thickness, il s’agit de l’épaisseur des murs pour s’assurer que le modèle est réalisable par l’imprimante 3D. Par ailleurs, le modèle peut varier selon la technologie puisque chacune a des propriétés différentes où les épaisseurs tâtonnent de 1 mm à 2 mm. Autrement dit, dans une impression 3D, il vous faut laisser un mur de construction d’au moins 1 mm d’épaisseur sinon votre machine n’est pas capable de réaliser votre modèle. Il se peut aussi que votre modèle soit impossible physiquement à réaliser. Pour ce deuxième point, il convient de prendre en compte la masse de l’objet. En d’autres termes, votre machine a besoin de construire votre objet en ajoutant un support. La troisième bonne pratique concerne les porte-à-faux qui apparaissent sur les fichiers 3D et difficiles à réaliser pour les imprimantes. Pour cela, sur certaines technologies, il existe des supports. Par contre, vous devez vérifier à ce que le porte-à-faux ne soit pas trop long par rapport à la surface à supporter. Pour ce qui est du quatrième point, il prend en compte la tolérance des machines pour des pièces à assembler afin de modéliser au mieux pour obtenir des pièces mobiles. La dernière bonne pratique est de prendre en compte la précision des machines pour avoir des détails visibles. Pour conclure, vous savez maintenant comment modéliser en 3D.