article(s) dans votre panier VOIR

Trapcode Lux : Points Light

  • Vidéo 2 sur 4
  • 20:08 de formation
  • 4 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Points Light
00:00 / 08:46
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
9,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Voyons maintenant comment fonctionne Tracode Lux dans cette formation After Effects, nous allons ouvrir le projet TRAPCODE LUX et vous allez venir sur Types de lumières. Dans cette compo, j’ai fait quatre types lumière, une lumière concentrée, une parallèle, ponctuelle et ambiante, ce sont les quatre types de lumière que nous retrouvons dans AFTER EFFECTS. Je vais créer un système de LUX pour rendre ces lumières volumétriques, je vais créer un solide que je nomme LUX et je vais venir dans effet TRAPCODE LUX. Évidemment, ce solide doit être mis à la taille de la résolution, par exemple ici mon solide fait 560x500, donc il ne fait pas la taille de la composition, et voyez ce qui se passe, l’effet lux s’arrête sur la taille du solide, donc c’est intéressant de voir cette erreur. Lorsque vous créez vos solides pour mettre un effet TRAPCODE, quel que soit l’effet TRAPCODE, il faut que ce solide soit à la taille de la composition. Nous avons notre solide avec notre effet LUX et nous avons des lumières volumétriques, je vais augmenter un peu la taille et l’intensité des lumières volumétriques, et nous y reviendrons après pour tous les réglages. La première chose que nous pouvons voir c’est que l’effet TRAPCODE LUX ne s’applique qu’à la lumière concentrée et la lumière ponctuelle, il ne s’applique pas à la lumière ponctuelle et non plus à la lumière ambiante, ce qui est tout à fait logique. Nous avons alors un effet qui s’applique sur deux lumières : les lumières concentrées et les lumières ponctuelles et c’est ce que nous allons trouver dans TRAPCODE LUX, vous avez ici le POINT LIGHTS qui s’intéresse aux lumières ponctuelles, et le SPOT LIGHTS qui va s’intéresser aux lumières concentrées, je voulais vous montrer dans un premier temps que LUX ne s’intéressait qu’à ces deux types de lumières et que c’était ces deux types de lumières que nous retrouvons dans les réglages. Nous allons voir maintenant plus en détail le POINT LIGHTS, vous allez venir dans 02 TRAPCODE LUX, c’est une scène avec plusieurs lumières, avec des lumières concentrées et des lumières parallèles, et je vais supprimer tout ça, puis refaire un nouveau solide à la taille de la composition dans lequel je vais rajouter un effet LUX, je vais m’intéresser dans un premier temps au POINT LIGHT, donc à ces trois lumières, nous allons augmenter un peu l’intensité. Première chose que l’o peut voir c’est que la couleur de l’effet LUX va dépendre de la couleur de la lumière, ce qui est logique, je vous montre quand même, je vais passer cette couleur en vert et vous voyez que mon effet de lumière volumétrique va lui aussi passer en vert ; c’est tout à fait normal et logique. Nous allons revenir ici dans LUX et nous allons continuer les réglages. Première chose lorsque nous sommes dans POINT LIGHTS, nous avons le POINT LIGHT MODEL qui va définir le modèle de lumière, donc si je mets OFF, mes lumières volumétriques vont disparaître, si je mets NATURAL, nous sommes dans un modèle de lumière réaliste c’est-à-dire que la taille de ma lumière volumétrique va dépendre de l’intensité, et respecter les règles physiques, donc nous ne pouvons pas paramétrer à la main la taille de cette lumière volumétrique, elle sera dépendante de l’intensité de la lumière, si j’augmente ici par exemple cette lumière, et cela va faire grossir mon effet volumétrique, donc nous sommes dans le cadre d’une gestion réaliste de la volumétrie des lumières , si j’ai réduit un tout peu INTENSITY, ensuite nous avons le SOFTNESS d’avoir un effet différent, un peu plus adouci, si je mets le SOFTNESS à 0, je vais avoir quelque chose de très concentré au centre, voire très vif, et en augmentant le SOFTNESS, j’ai une lumière qui se diffuse un peu plus. Ensuite j’ai cette option LIGHT INTENSITY, qui permet de ne pas prendre en compte l’intensité de la lumière, si je le décoche toutes les lumières vont avoir la même intensité et si je le recoche, cette intensité sera composée de l’intensité que je choisis ici, pondérée par l’intensité de la lumière, qui est donc ici. Ensuite nous avons le mode RADIUS, qui lui va nous permettre de définir le diamètre de cette lumière volumétrique, donc la je peux choisir d’avoir des lumières volumétriques, plus ou moins grosses, et je peux aussi jouer comme dans le cas précédent avec le SOFTNESS. Lorsque nous sommes en mode RADIUS, nous avons INDIVIDUAL RADIUS qui devient accessible, cette option va fonctionner avec RADIUS et RADIUS plus source, qui sont très similaire. INDIVIDUAL RADIUS va permettre de faire varier le RADIUS de notre lumière volumétrique en fonction de la lumière, c’est-à-dire, soit en fonction de l’intensité de la lumière, avec le mode INTENSITY (MULTI) soit en fonction de l’intensité des ombres, à l’aide du SHADOW DARKNESS (MULTI) soit en fonction de la diffusion des ombres avec le SHADOW DIFFUSION (ADD). Donc nous avons trois modes différents dans la plupart des cas, nous utilisons le plus souvent le mode INTENSITY, pour que l’intensité de la lumière fasse varier l’intensité des lumières volumétriques ce qui est plus logique que d’utiliser le mode SHADOW DARKNESS, car là ce sera l’intensité de l’ombre qui va définir l’intensité de la lumière volumétrique, toute fois nous pouvons quand même l'utiliser sur certains effets, mais en général, nous utilisons quand même INTENSITY. La taille de ma lumière volumétrique va dépendre de l’intensité de façon indépendante pour chaque lumière. Le troisième mode RADIUS + SOURCE nous permet d’avoir accès à INDIVIDUAL RADIUS, qui va nous permettre de différencier le RADIUS qui est le point très lumineux au centre et la SOURCE qui est ce halo de lumière autour, de la lumière volumétrique. Ici vous voyez par exemple, j’augmente mon RADIUS et vous voyez que cette source, ce centre très lumineux augmentent et là je peux changer mon RADIUS et ce n’est plus le centre lumineux qui change en taille, mais l’ensemble de l’objet. Nous avons deux points de contrôle, le RADIUS et la SOURCE RADIUS pour pouvoir faire varier, soit le centre très lumineux de l’image avec la SOURCE ou soit la couronne avec le RADIUS. Le dernier mode c’est le mode SOURCE où là nous n’avons plus accès aux options de RADIUS, mais c’est uniquement la taille et le contour, donc nous avons quatre options NATURAL, RADIUS, RADIUS + SOURCE, et SOURCE.