article(s) dans votre panier VOIR

Création de la 2e esquisse

  • Vidéo 4 sur 21
  • 1h59 de formation
  • 21 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Création de la 2e esquisse
00:00 / 05:26
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
29,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans ce tuto Photoshop, on enchaîne directement avec la deuxième miniature. Donc le procédé est toujours le même, je crée un calque, je le range dans le dossier créer auquel associer un masque de fusion qui me permet de peindre que la zone de la deuxième miniature. Je pose mon dégradé qui est le même que tout à l’heure, raccourci clavier G pour avoir accès à l’outil dégradé, nouveau calque, le raccourci clavier pour ça c’est contrôle shift N.Et ensuite je reprends mon pinceau raccourci clavier B et je peins et c’est parti. Je pipette des couleurs dans ma photo de référence et je pose ces différentes teintes. Donc encore une fois, de l’arrière-plan au premier plan, du ciel au début, l’arrière-plan et on remonte jusqu’au premier plan. On fait une composition assez différente, c’est le but du jeu. Ensuite il faudra choisir quelle composition on préfère puisque globalement, on va être dans des ambiances similaires.Je le savais dès le départ, quel type d’ambiance je voulais avoir, donc du coup je vais rester dans la même ambiance globale. Donc là, une composition avec plus de petits îlots plutôt qu’une grosse arche dans la cachette des pirates. Toujours pareil, je pipette mes couleurs et je dessine. Les techniques pour suggérer la perspective ici sont simples puisqu’il n’y a pas de construction technique de la perspective. En fait c’est simplement se servir de répétition de forme plus ou moins similaire comme les îlots, donc le fait de répéter des formes qui se ressemblent à des échelles différentes et avec des teintes plus ou moins contrastées suggère la perspective. Ici il n’y a pas de perspective construite, je n’essaie pas de créer une perspective sur laquelle m’appuyer. Je suggère la perspective sur un environnement naturel, c’est la méthode la plus simple. Évidemment pour toute illustration, il est important d’avoir de bonnes références sur le type de dessin qu’on veut réaliser. Moi là, c’est un décor d’île tropical, je me suis documenté avant, j’ai regardé beaucoup d’images, j’ai eu la chance de voyager à des endroits ressemblant un peu à ça, ce qui m’a permis de prendre des photos qui me servent dans ma banque d’image. Je vous recommande d’ailleurs de tout le temps vous promener avec un appareil photo et prendre un maximum de photographies qui vous serviront soit pour retoucher, soit comme référence, c’est toujours très pratique. Ça permet d’être sûr de ne pas avoir de problème de droit d’utilisation sur les images que vous employez dans vos dessins. Même procédé que pour la miniature d’avant, créer un nouveau calque devant le calque sur lequel se trouve le ciel, derrière celui où se trouvent les différents éléments qu’il y a dans le décor, qui me permet de poser les nuages sans me poser la question, est-ce que ça va passer par-dessus. Renforcer en fait la perspective grâce à ces nuages. De la même manière, un calque en mode incrustation pour retravailler gentiment la luminosité, et ce coup-ci, je n’ai pas oublié d’enclencher le bouton qui se trouve à gauche du flux dans la barre de réglage de votre petite brush. Vous avez l’opacité qui est réglée à 100% et vous avez un bouton juste à côté, une espèce de cercle quadrillé avec un crayon dessus qui lui en fait, permet à votre outil pinceau plus de subtilité au niveau des points de pression. Pensez bien à l’enclencher. Donc là je rajoute un petit calque de réglage que je positionne tout au-dessus des autres calques. C’est un calque « teint de saturation », où je règle la saturation à -100, ce qui permet en fait d’afficher l’image en noir et blanc et de mieux visualiser la notion de perspective