article(s) dans votre panier VOIR

Ajouts d'une statue à partir d'une photo

  • Vidéo 11 sur 21
  • 1h59 de formation
  • 21 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Ajouts d'une statue à partir d'une photo
00:00 / 11:04
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
29,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Et on continue à ajouter toujours plus de détails, encore du détail, toujours plus de détails dans ce tuto Photoshop. Donc, en fait je fonce généralement un peu les arêtes pour avoir une meilleure lecture entre les différents plans, c’est une petite technique assez pratique que j’avais déjà employée dans cette illustration plutôt et que je réemploie ici. Grâce à ses formidables bruchs d’agitation, encore une fois j’ajoute du détail assez rapidement. Une technique, je récupère la sélection, contrôle click sur la vignette, je pipette une couleur plus claire, et du coup je viens tailler la végétation que je viens déjà de tracer, qui permet en fait de limiter les endroits où se positionne les lumières. Je vérifie toujours que les valeurs de l’illustration, pensé garder un maximum de visibilité, enregistrer et on va passer aux choses sérieuses en ce qui concerne l’arche puisque le but du jeu qui n’était pas représenté dans la miniature, mais que j’avais déjà en tête dès le départ de l’illustration, c’est de rajouter une sculpture un peu en ruine au-dessus de l’arche. Donc là, je vais aller piocher dans différentes images de référence que j’ai dans ma banque d’image et qui vont me permettre de construire rapidement un semblant de statue. Voilà, avec ces trois images, que je vais bien évidemment retravailler, non pas laisser tel qu’elles sont. Je détoure la zone de mon image qui m’intéresse, ici, le buste et la tête de ce gardien d’un temple thaïlandais et cette statue était chinoise puisqu’elle a été offerte par le gouvernement chinois à la Thaïlande comme beaucoup de statues présentent dans les temples thaïlandais. De la même manière, celle-là aussi s’y trouvait, le temple de l’aube à Bangkok, superbe temple. Je détoure rapidement l’image, alors, encore une fois le but du jeu ce n’est pas la précision, c’est se servir de base, car ces images ne sont pas une fin en soi. Et ça, si je ne m’abuse, c’est dans une autre partie de la Thaïlande dans un temple au nord de la Thaïlande, je pense du côté de Lampung. Comme je voulais une statue plus ou moins symétrique, du moins, sur le buste, le visage ne me dérange pas un peu de travers, j’ai dupliqué en fait les calques de cette partie, de cette image, de cette statue et avec un masque de fusion, je pourrais effacer certaines zones de l’image. Je fais des essais pour voir si ça correspond à ce que je veux. Là c’était plus bizarre qu’autre chose donc je préfère garder le visage tel quel plutôt que de redessiner par-dessus. Par contre, sur le torse, ça me permet d’avoir quelque chose d’un peu plus symétrique, sur lequel, je redessinerais aussi. La base correspondait plus à ce que je voulais comme ça. Je modifie ses proportions avec une transformation manuelle. Après avoir fusionné les deux calques, juste pour le faite de faire disparaître le masque de fusion, et je continue avec la deuxième partie de la statue, créée à partir d’une autre image. Je fais une espèce d’épaulette en forme de lion chinois, son équivalent en face. Et je complète cette figure avec ces espèces de dragons étranges qui sont beaucoup plus thaïlandais pour le coup. De la même manière, je travaille d’abord un peu les niveaux et la luminosité, je duplique, j’inverse, contrôle T, je rends la valeur de la largeur négatif pour inverser l’image et je le positionne où je veux. On est loin de la version finale de la statue, mais globalement, la silhouette commence à correspondre à ce que j’attendais. Donc je vais pouvoir commencer le travail d’intégration sous peu. Là je vais l’intégrer en différent mode de fusion, je crée un mode de fusion en lumière crue encore une fois, je crée un calque en dessous, et en fait je vais pipetter une couleur un peu plus neutre en arrière-plan. Le calque qui est en dessous du coup me permet en fait de servir de base à ma statue. Donc, je repeins directement en à plat une des couleurs de mon décor, et ça me permet déjà de l’intégrer au reste. Je commence avec le buste. J’ai fusionné les deux calques des lions, la manière je peins sur celle-ci, sur le calque que j’ai créé à cet effet pour rendre visible ces images que j’ai incrustées avec le mode lumière crue. La même chose pour ces sortes de dragon. Donc là je revois un petit peu encore une fois la luminosité, histoire qu’ils s’intègrent un peu mieux aux restes. Et j’efface un peu une partie de l’image pour commencer à les intégrer. Je crée un calque par-dessus tout ceci et je vais commencer à peindre sur les statues pour les modifier en partie. Encore une fois, ils ne sont là que pour servir de base, le but du jeu n’est pas de juste intégrer ses images, c’est de créer une statue différente à partir d’éléments différents, donc par-dessus. Pipette, pinceau, et c’est partie. Je dézoome régulièrement, j’affiche et je masque le calque sur lequel je suis en train de travailler pour voir si ça correspond à peu près à ce que j’avais en tête, pour voir si ça fonctionne assez globalement. Donc là, le but du jeu n’est pas d’amener un détail un petit peu faramineux, mais de revoir le style de ces différentes statues pour créer ma statue.