article(s) dans votre panier VOIR

Cours photo | Utilisation des modes créatifs

  • Vidéo 24 sur 57
  • 4h13 de formation
  • 57 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Utilisation des modes créatifs avec Maîtrisez votre reflex numérique
00:00 / 04:36
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,95€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

"Heureusement, pour nous faciliter la tâche, tous les appareils photos récents possèdent une cellule. Cette cellule mesure la lumière qui traverse l’objectif pour appareil à l’appareil en mode automatique un triduum : ouverture, vitesse, sensibilité adapté à la scène à photographier. Certains modes ont même été créés pour faciliter la tâche à l’utilisateur : portrait, paysage, photo de nuit etc … Ces modes ne sont simplement que des réglages standard de nos paramètre pour chaque utilisation. Par exemple, pour « mode portrait », l’appareil va privilégier une grande ouverture pour avoir le fond flou : faible profondeur de champ et une vitesse élevée. Au contraire, en mode paysage, l’appareil va privilégier une petite ouverture pour avoir tout net : vitesse élevée, sensibilité basse. En photo de nuit, l’appareil va privilégier une grande ouverture, une vitesse lente, une sensibilité haute. En sport, le mode sport par exemple, l’appareil va privilégier une vitesse haute, rapide, grande ouverture, sensibilité moyenne.
Bien sur, il est intéressant d’utiliser ces modes. Mais ils laissent peut de place à la créativité. On ne pourra toujours pas imposer à notre appareil les réglages que l’on souhaite. On préfèrera donc les modes créatifs : les modes, P, S, A, M ou les modes P, Tv, Av et M chez Canon.
Le mode M, c’est le mode manuel. Ici on doit tout régler : les trois paramètres. C’est un mode délicat. Le mode P est un mode semi-automatique. L’appareil choisit le couple ouverture/vitesse mais laisse à l’utilisateur le soin de choisir par exemple la sensibilité et de prioriser vers l’ouverture ou la vitesse. Les deux modes les plus polyvalents sont les modes A et S.
En mode A ou Av chez Canon, l’utilisateur choisit la sensibilité et l’ouverture. L’appareil adapte la vitesse, en conséquence à travers la mesure de ses cellules. Ce mode est parfait pour maîtriser l’ouverture. Sur cette photo de fleur, j’ai utilisé le mode priorité ouverture pour maîtriser le flou d’arrière plan. La lumière était suffisante pour m’assurer la vitesse minimum pour afficher dans mon viseur pour éviter le fait de bouger par rapport à ma focale. Ainsi, si l’on reprend notre balance, on voit bien que c’est l’appareil qui adapte sa vitesse en fonction de la quantité de lumière. Le photographe a la possibilité lui, de changer son ouverture et sa sensibilité.
En mode S ou Tv chez Canon, l’utilisateur choisit la sensibilité et la vitesse. L’appareil adapte l’ouverture en conséquence à travers la mesure de ses cellules. Ce mode est parfait pour maîtriser la vitesse. Sur ce plan, je souhaitais enregistrer le mouvement de ce cycliste. J’ai donc utilisé le mode priorité vitesse pour régler celle-ci à une vitesse assez lente, permettant cet effet, tout en conservant l’arrière-plan bien net. Si l’on reprend à nouveau notre balance, on voit bien que l’appareil adapte ici son ouverture en fonction de la quantité de lumière. Le photographe a la possibilité lui, de changer sa vitesse et sa sensibilité. Attention cependant dans ce mode. Si vous imposez à votre appareil une vitesse incohérente : beaucoup trop rapide ou beaucoup trop lente, l’appareil indiquera certainement à travers par exemple un low clignotant qu’il ne peut plus, soit ouvrir le diaphragme, soit le fermer davantage. Et votre photo sera sous ou surexposée. Bien que le mode manuel soit parfois utilisé dans certains cas, au studio, en flash par exemple, les modes priorités ouverture et vitesse conviennent à la plupart des situations. Leur maîtrise, initiée dans cette formation photo, est indispensable et permet au photographe de contrôler totalement sa prise de vue. Il arrive cependant que le réglage effectué par le boîtier soit erroné. C’est alors au photographe de corriger celui-ci.
"