article(s) dans votre panier VOIR

Cours photo | Sur le terrain : correction d'exposition

  • Vidéo 17 sur 57
  • 4h13 de formation
  • 57 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Sur le terrain : correction d'exposition avec Maîtrisez votre reflex numérique
00:00 / 04:36
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,95€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

"Nous allons maintenant observer la correction d’exposition qui est un outil évidemment très pratique et qui peut être utilisé régulièrement à chaque photo quasiment pour corriger les problématiques engendrées par une mauvaise exposition de la cellule automatique de l’appareil. Ce tutoriel photographie nous éclaire sur tous les aspects de la correction d’exposition. La correction d’exposition n’est exploitable que dans le mode priorité ouverture, le mode priorité vitesse et le mode programme. Nous allons l’utiliser ici en mode priorité ouverture, nous sommes ici avec une ouverture de f/5,6 à une sensibilité de 1000 ISO qui est adaptée à notre scène à photographier. L’appareil photo nous indique une vitesse de 1/50 s si nous appliquons une correction d’exposition par exemple une sur exposition ici de 1 IL, on observe évidemment un éclaircissement de la photographie, donc des détails un peu plus importants ici par exemple sur cet objet noir avec un histogramme un tout petit peu plus important également. Mais lorsque vous augmentez, corrigez l’exposition à plus 1 IL, on observe ici la vitesse qui diminue. On était à 1/50 à 0 et si on augmente à + 1IL, la vitesse est donc tout simplement divisée par 2. Attention donc lorsque vous utilisez la correction d’exposition à ne pas dépasser une vitesse qui pourrait être fatale et provoquer notamment sans trépied un flou de bouger par exemple un site où l’on est à 50 mm de focale a 1/50, ne pas dépasser donc 1/50.
L’effet inverse se produit lorsque l’on corrige de façon négative c’est à dire que l’on sous expose. En mode AV on a bien l’augmentation de la vitesse, la vitesse est plus rapide 1/100 ici. L’idée est si par exemple nous sommes à 50 mm de focale, de ne pas descendre en dessous de 1/50 s, ici si nous souhaitons corriger l’exposition en surexposant, il va falloir revenir à une vitesse de 1/50 de s tout simplement en augmentant la sensibilité ou bien en ouvrant un tout petit peu plus notre diaphragme.
Observons maintenant la correction de l’exposition en mode TV, le mode priorité vitesse. En mode priorité vitesse, on agit sur la sensibilité et sur la vitesse, l’appareil nous indique l’ouverture (ici f/4) automatiquement, nous corrigeons donc l’exposition par exemple ici en sur exposant. Que se passe-t-il ? L’appareil photo agit sur l’ouverture en ouvrant plus le diaphragme, ce qui bien sûr a des conséquences sur la profondeur de champ. Attention en mode priorité vitesse, lorsque vous surexposez, la profondeur de champ est modifiée, lorsque l’on sous expose (ici à -1) l’appareil photo calcule à nouveau et ferme le diaphragme (ici à f/ 5,6), donc on a une plus grande profondeur de champ avec la même vitesse.
La correction d’exposition doit évidemment être utilisée régulièrement suivant la scène photographiée. Si vous avez par exemple beaucoup de blanc dans la scène, des zones très claires, il va être nécessaire de surexposer. Si au contraire, vous avez beaucoup de zones sombres, d’éléments très noirs, il va être nécessaire de sous exposer .attention donc à bien contrôler votre vitesse et votre ouverture en corrigeant votre exposition. Lorsque vous avez réalisé la photographie, n’hésitez pas tout simplement à contrôler votre histogramme.
"