article(s) dans votre panier VOIR

Tuto After Effects | Shimmer

  • Vidéo 3 sur 7
  • 37:18 de formation
  • 7 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Shimmer
00:00 / 05:57
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
9,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Désormais dans cette formation After Effects, on va voir maintenant une option plutôt intéressante qui est le « Shimmer ». Alors pour ça, je vais, je vais supprimer mon animation 00:08 compliquée à voir, donc je vais enlever mon « Shine » et je vais en remettre un autre. On va se positionner par exemple comme ça et on va augmenter un petit peu la puissance, voilà. Le « Shimmer » va nous permettre d’avoir du détail comme du grain à l’intérieur de ces rayons lumineux. Donc c’est assez intéressant, ça permet de faire des choses assez fines, pas forcément très facile à voir. Alors pour bien voir le « Shimmer » il faut quand même que votre effet, votre caméra soit assez proche de votre effet, il faut que vous soyez assez proche de vos rayons de lumière puisque c’est très fort, donc on ne le voit pas forcément. « Amount » va permettre de choisir la puissance du « Shimmer » et là vous voyez que mes rayons de lumière, par exemple, la différence, vous voyez que mes rayons de lumière vont commencer à diviser. On a quelque chose de moins grossier, de plus fin. Vous voyez ? Donc ici, on va jouer avec « L’Amount », plus « L’Amount » est important, plus les rayons de lumière vont subdiviser dans des rayons de lumière plus petits, plus détaillés. C’est le nombre de subdivisions et de détails, on les a en dessous. Donc là, vous voyez, ça permet de rajouter encore plus de détails. Donc évidemment, je ne vous cache pas que tout ça alourdit vos temps de calcul, mais c’est quand même assez rapide à calculer, donc on peut se permettre des valeurs assez hautes sans que ça ralentisse de trop les calculs. Donc là, vous voyez, j’ai déjà quelque chose de beaucoup plus fin, de beaucoup plus détaillé. On va se placer comme ça. « Source Point Affects Shimmer » ici, ça va nous permettre de faire en sorte que le déplacement du « Source Point » affecte le déplacement de ces petits rayons de lumière, de ces « Shimmer ».ça permet de rajouter encore un peu plus d’animation. Le « Radius » va permettre de définir la vitesse de l’animation du « Shimmer » vis-à-vis de la vitesse de déplacement du « Source Point ». Alors, en général, on met des valeurs assez hautes. Si vous avez des valeurs trop petites, ici en « Radius », comme c’est le cas par exemple ici, votre « Shimmer », sous ces minitraits de lumière, à l’intérieur des traits de lumière plus gros, vont bouger trop vite et vous allez avoir l’impression que ça clignote, que ça scintille et ça ne va pas être très beau. Donc, on essai d’avoir, je dirai des valeurs plutôt hautes. On va mettre ça par exemple. Ici, « Radius Flickering » permet de réduire aussi cet effet de scintillement qu’on a parfois lorsqu’on utilise le « Shimmer ». « Phase » va jouer sur l’animation du « Shimmer » qui est une animation qui vient se rajouter, c'est-à-dire que j’ai déjà une animation du « Shimmer » vous voyez lorsque mon objet, mon « Source Point » bouge, mais « Phase » va me permettre de rajouter une animation supplémentaire. Alors « Phase », pour bien le voir, il faut s’en servir plutôt sur un objet où le « Source Point » ne va pas bouger beaucoup, voir même sur un objet où le « Source Point » ne va pas bouger du tout. Si le « Source Point » de base bouge très vite, ça ne sert peut être pas à grand-chose de rajouter en plus de la « Phase » dans le mesure où on ne va pas forcément le voir. Donc là par exemple, je vais en rajouter un peu. On va regarder ce que ça donne. Alors ici, je mets par exemple à 0 et je vais mettre par exemple 3, ce qui fait que ma « Phase » va faire 3 tours complets, le temps de l’animation, qui dure, je crois 5 secondes. Là vous voyez que mon « Shimmer » évolue sans que mon « Source Point » se déplace, c’est uniquement ces rayons qui vont créer l’animation. Voilà. Donc là, on est uniquement sur l’animation du « Shimmer » avec « Phase ». Plus vous allez mettre de boucles, plus l’animation, évidemment, vous l’avez compris, va être rapide. Là je suis passé à 30 boucles. On va commencer à être sur quelque chose de très très rapide. Voilà, beaucoup trop rapide. « Use Loop » va vous permettre de faire des boucles si votre animation tourne en boucle, tout simplement. Donc ça, c’est intéressant, par exemple si vous voulez faire une animation, pour par exemple une animation qui va être jouée en boucle. Et bien, vous mettez « Use Loop », vous allez choisir, le nombre ici, de révolution, donc de tours dans la boucle. Par exemple si je passe ici à 2 boucles, et bien, dans mes 5 secondes d’animation, je vais avoir 2 boucles complètes. Chaque boucle faisant 5:15 révolution je dirai de ma « Phase » et quoiqu’il arrive, la dernière image de mon animation sera l’image précédente de la première image de mon animation. Donc, la boucle sera parfaite. Vous voyez cette image-ci, c’est la suite de cette image là. On est sur une boucle parfaite. Donc voilà, « Use Loop » pour faire des boucles. « Boost Light » on l’a déjà vu. Donc ça, voilà, c’était, et puis d’ailleurs, alors important pour le « Shimmer », si vous avez des animations rapides de votre « Source Point », donc vous cochez « Source Point Affects Shimmer » bien sûr et ici, vous mettez un « Radius » assez important sinon, vous allez avoir des sentiments pas très esthétiques.