article(s) dans votre panier VOIR

Les outils texte, correcteur et recadrage - formation Photoshop Elements 12 sur elephorm.com

  • Vidéo 38 sur 110
  • 7h48 de formation
  • 110 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Les outils texte, correcteur et recadrage
00:00 / 10:10
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
44,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Cette photoshop-elements.html" class="alinks-link-elephorm" title="formation Photoshop Elements">formation Photoshop Elements 12 en tutoriel vidéo est dédiée aux outils texte, correcteur et recadrage de vos photographies. Les retouches locales que nous avons vues au préalable étaient plutôt destinées au visage et voyons maintenant un outil qui n’a pas de spécificité d’image ou d’orientation et qui s’appelle le correcteur. Alors, ce correcteur qui est un peu l’apparence d’un pansement est souvent justement appelé dans le milieu professionnel, le pansement et il va y en avoir 2, il va y avoir le correcteur dit localisé pour les petites surfaces à corriger et le correcteur, alors dans un premier temps, nous allons laisser ce qu’ils appellent eux la forme en terme de traduction qui est le type de travail à faire nous allons laisser le contenu pris en compte et en terme de forme nous allons travailler ici et bien la taille qui n’est autre qu’en fin de compte non pas l’épaisseur, mais le diamètre. En effet, c’est un outil local donc il va falloir adapter le cercle que vous voyez ici qui est la zone d’action en fonction d’un diamètre qu’on va pouvoir faire évoluer en fonction d’une taille. Alors pour accroitre la qualité du travail, nous allons zoomer dans l’image puisque nous allons dans un premier temps retirer un peu les poussières qu’il y a sur l’aile et ensuite nous allons faire en sorte d’éradiquer, d’enlever le texte qui est situé ici à l’intérieur de la voiture. Alors dans un premier temps, nous allons donc récupérer le correcteur dit localisé, adapté en fin de compte la forme pour ne pas trop déborder et par un clic maintenu, vous allez faire apparaitre ici une zone très noire qui est la zone de surface d’action, il va y a voir un calcul mathématique et en relâchant et bien normalement la poussière a disparu. Et donc avec la barre d’espace, vous allez pouvoir vous aider pour déplacer dans l’image et faire de multiples retouches pour enlever toute trace ici de rayure, de craquelure et sur vos photos, voir de poussière. Alors lorsque l’on va retoucher l’image, et bien on va pouvoir ici faire un clic maintenu et suivre au fur et à mesure et bien l’élément que l’on souhaite retirer. Alors généralement, ça marche assez bien s’il y a des retouches à faire à nouveau, il ne faut pas hésiter à reprendre et à refaire jusqu’à ce que cela fonctionne, bine sûr dans certains cas de figure, il faudra passer à d’autres outils. Voilà donc le correcteur localisé assez pratique lorsque l’on retouche des petites surfaces. Lorsque l’on va pivoter avec une autre catégorie d’image, tel que par exemple ici à bord de mer, in peut être ramené à retoucher en fin de compte les éléments que l’on souhaite retirer soit d’un point de vue objectif, tout simplement une marque ou quelque chose qu’on n’a pas le droit de photographier, ou bien subjectif parce que tout simplement d’un point de vue esthétique dans l’image, cela semble être un détail parasitaire. À partir de là, on va essayer de retirer ici et bien simplement ce bout de tête qui gêne ici, et il se peut que ça laisse parfois des traces. Alors 2 possibilités, soit vous revenez avec le bouton annuler pour revenir en arrière et vous exploitez soit une forme plus grande soit une forme plus petite pour voir si cela fonctionne mieux, nous allons réduire un peu la forme, faire en sorte de zoomer par un ctrl + et déplacer notre image avec la barre d ‘espace pour avoir plus de contrôle. On va donc réessayer en fin de compte ce qu’on a fait au préalable avec une forme plus petite pour voir si ça fonctionne un petit peu mieux. Maintenant, ne pas hésiter de reprendre de multiples fois pour tout simplement accroitre la qualité de maquillage. Maintenant cette forme elle est un petit peu délicat de manipulation puisqu’il faut déplacer le curseur, placer son pointeur dans l’image pour voir si la surface est trop petite ou trop grande pour ensuite revenir pour ajuster. Il existe pour cela, un moyen fort pratique qui est le raccourci clavier et qui va consister à utiliser le raccourci alt maintenu appuyé de votre clavier clic de droite et en maintenant le clic de droite de votre souris et donc de gauche par un clic maintenu vers la droite ou vers la gauche de votre pointeur, vous pouvez interactivement modifier le diamètre de la forme. Et donc quand vous relâchez l’ensemble, et bien de bénéficier en fin de compte et bien d’une forme plus adaptée à la nature du travail. Maintenant si vous voulez revenir en arrière, on pourra toujours appuyer sur annuler de multiples fois pour recommencer pour être sur de ne pas avoir de trace. Voilà donc la notion de correcteur localisé. Maintenant lorsque la forme est un petit peu grande, c’est là où nous pouvons douter à savoir s’il est préférable du correcteur ou du correcteur localisé et bien pourquoi ne pas passer au correcteur tout court. A partir de là, on va se retrouver en fin de compte avec la même démarche que le correcteur localisé en terme de variation de diamètre de forme, c’est la surface d’action, mais attention cette fois-ci, il va y avoir un peu un protocole qui n’est pas une action directe sur l’image, mais photoshop élément a besoin en terme d’information et bien d’une partie « propre » ce qu’on appelle la source pour pouvoir la reporter là où vous voulez retirer en fin de compte des éléments. La procédure est la suivante, vous effectuez un petit peu à l’extérieur de la surface à corriger la touche alt appuyée maintenue du clavier, vous voyez que le pointeur change d’apparence, nous relâchons alt, nous réappuyons alt et à partir de là, par un clic de votre souris à gauche, vous effectuez un clic, vous relâchez votre souris, vous relâchez votre clavier et maintenant par un clic maintenu, vous allez balayer la surface que l’on souhaite éradiquer et en maintenant appuyé le doigt sur la souris, vous voyez une croix située à gauche qui est la source de copie, qui est recopiée là où actuellement il y a le filet blanc. Normalement par de multiples procédures, le résultat devrait être de meilleure qualité que si on était avec le correcteur localisé surtout si ce sont des grandes surfaces. Pour preuve si l’on souhaite par exemple retirer ici les formes de poubelle, et bien par un clic maintenu, nous allons balayer et en lâchant la souris, le calcul fait que c’est presque automatique et presque trop facile à retirer des éléments. Ceci étant un petit peu facile à retirer dans le sens où la poubelle est autour d’un environnement à peu près semblable tel que par exemple ici cette plage. Voilà donc ce que l’on peut faire avec le correcteur tant aussi bien sur des images de base que pour des retouches de ride ou de retouche de peau, voir d’autres natures de retouche. Maintenant lorsque l’on travaille avec cette notion de retouche, on voit également qu’il y a d’autres outils tels que par exemple l’outil recadrage que nous avons déjà vu et nous allons marquer un peu le propos avec cet outil de recadrage en montrant un petit truc d’astuce sur une image de ce type-là. En travaillant l’outil recadrage, on peut être amené à travailler donc des recadrages de différentes natures de grille, de règle de tiers, de nombre d’or, etc., et le petit truc astuce que nous allons vous montrer consiste en fin de compte à cliquer tirer sur l’image tout au long de l’image et de relâcher ou actuellement ça ne servirait pas à grand-chose recadre une image de la même taille. Mais le petit truc va consister ici à prendre le point de référence qui est à peu près au milieu et de le tirer, et cela, après validation va marquer ici un espace blanc. Alors pourquoi cet espace blanc tout simplement lorsque l’on imprime on a parfois le désir de prendre la photo par la main et étant donné que la photo est entièrement couverte sur le papier et bien on laisse des traces de doigt, si bien qu’en labo photo souvent il est conseillé de laisser une petite marge blanche qui permet de saisir sans mettre le doigt sur la photo, mais cela permet également parfois de placer un texte tout simplement en bas de la photo, cet outil texte qui est d’ailleurs présenté ici juste au-dessus du correcteur. Alors, cet outil texte, on n’a pas grand-chose en particulier dans le sens où par rapport à un logiciel de traitement de texte, vous allez pouvoir taper du texte ici d’un point de vue horizontal voir à côté du texte vertical, ce texte ici sera accompagné d’une police de caractère que l’on peut choisir par rapport à celle déclarée active dans le système. Vous aurez la possibilité de travailler ce que l’on appelle les familles c'est-à-dire à savoir si c’est une police simple qu’on appelle Regular ou alors Italic penché, Bold qu’on appelle aussi gras et gras italique si on a le cumul de l’ensemble et également le choix de la couleur du texte que l’on va taper et les notions que certaines prises de caractère peuvent être agrémenté de la fonction Bold c'est-à-dire gras, italique, surligné ou barré. Maintenant pour agir de la sorte lorsque l’on va taper ici vieille voiture par exemple ou simplement Peugeot par exemple pour marquer ici un texte d’accompagnement Peugeot 201 et bien sans avoir besoin de valider, vous voyez que le pointeur change d’apparence lorsqu’on est pas tout à fait dans le texte, ici c’est un texte que l’on appelle de texte qui clignote et qui permet de surligner pour changer par exemple un texte ou un caractère si on a fait une erreur typographique. Lorsque l’on place son pointeur le côté vous voyez un flash noir qui permet d’occasionner son déplacement. Maintenant après validation, ce texte peut-être à nouveau peut être remodifié, en ressaisissant l’outil texte et en surlignant tout simplement l’élément par exemple ici pour changer tout simplement le corps et le diminuer par exemple en corps 72. Maintenant avec ce texte, vous aurez toute possibilité ici de pouvoir le remodifier ou le repositionner si vous reprenez l’outil déplacement situé en bas pour pouvoir le placer comme bon vous semble. Maintenant par rapport à ce texte, et bien vous pourrez toujours ici utiliser un truc astuce qui permet rapidement de changer de police de caractère. En effet, lorsque vous avez une prise de caractère ici qui est en Myriad, il peut être intéressant de voir dans le montage ou dans le texte, ce que ça donnerait en prenant par exemple la police de caractère popular ou d’autre. Alors le truc et astuce qui dispense de devoir choisir à chaque fois une police de caractère pour voir si c’est élégant ou si ça convient et bien c’est de placer le pointeur directement sur le nom de la police de caractère et d’utiliser tout simplement les flèches de votre clavier, les flèches haut et bas, droite et gauche alors en l’occurrence ici ce qu’on appelle les flèches directionnelles haut et bas pour pouvoir changer interactivement la police de caractère et voir celle qui est le plus en rapport avec la nature tout simplement du document que vous allez réaliser. Alors bien sûr cette notion de texte, nous la reverrons quand on refera les retouches dites experte, mais dès à présent vous pouvez greffer tout simplement dans votre image et bien un joli texte d’accompagnement qui peut être sur fond blanc dans la technique que nous avons donné, mais également directement dans l’image par exemple en déplaçant directement ce texte dans l’image.