article(s) dans votre panier VOIR

La retouche de couleur - formation Photoshop Elements 12 sur elephorm.com

  • Vidéo 35 sur 110
  • 7h48 de formation
  • 110 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
La retouche de couleur
00:00 / 04:23
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
44,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Cette photoshop-elements.html" class="alinks-link-elephorm" title="formation Photoshop Elements">formation Photoshop Elements 12 en tutoriel vidéo est dédiée à la retouche de couleurs. Lorsque l’on va aborder maintenant les notions de correction de couleur nous vous rappelons qu’il est absolument indispensable pour mener à bien ce genre de correction et bien que la structure lumière et contraste soit en place, si bien que lorsqu’on va travailler les notions de couleur avec les notions de saturation de teinte et de vibrance, nous ne pouvons que vous encourager à bien régler comme par exemple la notion de retouche optimisée et de voir déjà en terme d’auto si on ne peut pas déjà un petit peu améliorer l’ensemble. Si tel n’est pas le cas, vous allez pouvoir directement maintenant travailler les notions de couleur suivant globalement 2 axes. La première est le terme de saturation, utilisée dans le domaine professionnel qui est un terme peu connu du grand public et qui tente simplifier à magnifier, à intensifier tout simplement la notion de couleur, on dit alors que l’image est plus colorée. Pour se faire on pourra soit aller vers la droite pour avoir une structure de couleur qui est plus colorée voir à gauche, faire en sorte que ça devienne un peu plus terne, un peu plus petit doux en terme de couleur. Alors rebalote, on pourra toujours choisir les intermédiaires en déplaçant le curseur pour avoir une couleur plus vive ou moins vive. Alors, la notion de saturation va être un petit peu différente même si c’est de la même famille que la notion de vibrance. En effet vibrance est plutôt un type d’augmentation de couleur beaucoup plus naturelle et plutôt dédiée à des photos où il y a de la couleur, de la peau teinte chair, car c’est une fonction qui tend à augmenter la notion de saturation quand justement il n’y en a pas trop alors que la saturation met de l’augmentation de couleur partout. Ce qui fait que si on augmente véritablement on a ce genre de couleur un peu flashy, un petit peu irréaliste et qui sera d’autant plus difficile à reproduire de la part de votre imprimante. On a donc ici une notion première de saturation que l’on peut d’abord enclencher pour ensuite finaliser avec des notions de vibrance qui va mener plus de douceur et surtout plus de naturelles et plus de réalité dans les couleurs qui vont être produites surtout s’il y a des teints de chair. Quant à la notion de teinte, ça va plutôt être l’idée de travailler sur des effets chromatiques ou lorsque vous avez un document qui n’a globalement qu’une seule couleur, on appelle alors ce genre de document monochromatique. En effet, la notion de variable va changer l’intégralité de la position de l’ensemble des couleurs ce qui fait qu’il va y avoir des inversions qui peuvent donner l’apparence pour certains personnages d’être ce que l’on pourrait qualifier d’avatar, pour certains cas de figure. On est donc ici dans quelque chose qui est plutôt dans l’idée d’amusement chromatique plutôt que de reproduction. Enfin à l’instar de ce qu’on avait au préalable dans les retouches simples de l’organiseur, une fonction auto qui laisse libre court au méthode informatique de correction de l’image. Maintenant lorsqu’on va aborder les notions de balance, cette notion de balance est un petit peu dédié en fin de compte aux images, c’est pour ça que nous pivotons sur un autre domaine lorsque celle-ci ont été effectué avec un éclairage artificiel et si vous avez observé les paramètres ou un paramètre de votre appareil photo, c’est celui de la balance des blancs pour pouvoir donner le renseignement lors de la prise de vue de la nature en fin de compte d’éclairage, car on peut globalement indiquer que la majeure partie des éclairages que nous avons chez nous que ça soit des allogènes ou des lampes et bien n’éclairent pas véritablement totalement en blanc, mais légèrement teintés. La notion de balance a été justement créée pour faire en sorte de corriger justement cette balance de blanc qui n’aurait pas été optimale lors de la prise de vue. Ici c’est une prise de vue en intérieur, point de vue industriel c'est-à-dire globalement à peu près des tubes fluo et suivant le type d’éclairage on peut tendre à faire en sorte d’avoir une simulation, une correction couleur qui tend globalement à quelque chose d’un petit peu plus froid ou alors un petit peu plus chaud. Maintenant on peut très bien être dans les intermédiaires toujours dans les mêmes manières et de pivoter maintenant non pas dans les notions de température qui est globalement un peu les corrections pour les types d’éclairage de type allogène ou de type lame, mais plutôt teinte qui est un peu dédié à la correction qui sont plus dans l’idée d’éclairage en tout cas de correction avec un éclairage de type fluo ou ici en allant plutôt quelque chose d’un peu plus rose on obtiendra des couleurs qui semblent un tout petit peu plus réalistes même si ici en choisissant cet élément qui est à 50 nous optons plutôt sur quelque chose qui soit plutôt intermédiaire.