article(s) dans votre panier VOIR

La notion de rythme dans le montage vidéo

  • Vidéo 3 sur 44
  • 3h55 de formation
  • 44 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Notion de rythme
00:00 / 09:02
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
44,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans cette formation montage vidéo, l’auteur attire votre attention sur la notion de rythme et le lien direct entre l’emplacement d’une scène dans un montage le long de sa chronologie dans un film. A ce propos, il cite l’exemple du montage métrique du « Requiem for a dream » pour vous montrer comment éviter de tomber dans le piège de la répétition d’une alternance de plans.
Quelque soit le produit audiovisuel que vous montez, la notion de rythme est fondamentale. Au début d’un produit, le rythme de montage est toujours plus long que le reste du film parce que vous rentrez dans toute la phase d’introduction du lieu et des personnages puis de la mise en place du film. Ceci permet d’obtenir une structure de base qui se déploie tout au long du film. Souvent, vous êtes face à l’obligation de remonter une séquence tout en gardant une continuité plus fluide avec des raccords moins heurtés. Par ailleurs, lorsque vous pensez au rythme, il est important de penser au spectateur qui va le voir. De même, si vous montez un générique de série, il ne faut pas qu’il soit lassant. Cette notion d’exposition des éléments dans un montage, qui est intrinsèquement liée au rythme, est très importante et il ne faut en aucun cas se laisser aveugler par l’alternance des plans, et notamment par le montage métrique. Si vous avez besoin d’un support pour le rythme que vous voulez donner à votre montage, il est possible de prendre des musiques témoins. Vous pouvez aussi vous servir du repère des couleurs dans un montage. Ces derniers, une fois affichés sur la Timeline, vont permettre, en fonction de la nature du rush, de visualiser les plans de coupe ou les allers-retours entre les tailles de plans, et donc éviter l’effet ping-pong entre les caméras et les plans. Enfin, tapez vous-même le rythme que vous avez en tête pour faire coïncider le montage, et sachez que certains plans sont suffisamment forts dans leur longueur pour ne pas être coupés.