article(s) dans votre panier VOIR

Le cas particuliers du multicaméras pour un monteur vidéo

  • Vidéo 14 sur 44
  • 3h55 de formation
  • 44 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Cas particulier du multicaméras
00:00 / 06:27
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
44,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans la vidéo suivante de votre formation montage vidéo, est étalé le cas particulier de la réalisation d’un montage multicaméras, comment le gérer et quels sont les éléments qui permettent de le synchroniser.
Actuellement, quasiment tous les logiciels de montage vidéo sont capables de gérer plusieurs flux et prises de vue pour les lire en même temps et passer de l’un à l’autre de façon aisée comme si vous étiez sur un plateau en présence d’un mélangeur. Cependant, à la place de lire depuis votre disque dur un média vidéo, vous allez en lire dans le cas de quatre caméras, quatre flux vidéo plus le résultat de votre commutation. Ainsi, automatiquement vous devez penser au niveau matériel et infrastructure à ce que le tout puisse se faire en temps réel avec suffisamment de ressources. Ceci implique l’obligation de travailler avec du matériel haut de gamme ou de travailler avec un proxy, qui est une résolution compressée de l’image. Une fois que la commutation est finie, vous pouvez faire un re-link pour rapatrier ou re-numériser les rushes en pleine définition, tout en gardant le lien vers votre montage définitif. Au niveau de l’organisation d’un montage multicaméras, vous allez avoir différents clips (audio+vidéo), des claps sur toutes les caméras et au son puis un seul clap pour tout le monde. Au niveau de la synchronisation, il faut se fier à ce clap et au son et favoriser l’image. Enfin, vous pouvez colorer ou mettre des petits repères dans vos clips de façon à ce que vous vous retrouviez sur votre Timeline avec des affichages d’alternance de plans pour voir quel son appartient à quelle caméra. Sachez également que lorsque vous êtes dans un circuit circulaire (évènement sportif, conduit de motos…), méfiez vous des franchissements d’axes pour ne pas troubler la géographie de votre spectateur.