Créer des graphiques avec les compléments Excel

Graphiques : découvrir les outils d'infographie graphique d'Excel
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Piloter son webmarketing avec Excel
Revoir le teaser Je m'abonne
4,0
Transcription

49,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis
4,0
49,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Les objectifs de cette vidéo sont de :
- Montrer comment accéder et installer des compléments via le store de Microsoft.
- Illustrer l'utilisation de PeopleGraph pour créer des infographies dynamiques.
- Démontrer l'application de Bing Maps pour les visualisations géographiques.
- Introduire les cartes 3D d'Excel pour des représentations tridimensionnelles.

Apprenez à utiliser les compléments Excel tels que PeopleGraph et Bing Maps pour créer des graphiques interactifs et dynamiques.

Dans cette leçon, nous allons explorer une nouvelle catégorie de graphiques disponibles dans Excel grâce à l'utilisation des compléments. Nous commencerons par expliquer comment accéder aux compléments via le store de Microsoft, puis nous nous concentrerons sur deux compléments spécifiques : PeopleGraph et Bing Maps.

PeopleGraph permet de transformer des données en infographies dynamiques, qui se mettent à jour automatiquement en fonction des modifications de données. Nous passerons en revue le processus d'installation, de configuration et de personnalisation de ces graphiques.

Ensuite, nous explorerons Bing Maps, un complément qui permet de représenter des données géographiques sur des cartes interactives. Nous verrons comment configurer les cartes, insérer des données et ajuster les paramètres pour obtenir des visualisations géospatiales précises.

Enfin, nous parlerons également de l'option des cartes 3D intégrées dans Excel, une fonctionnalité qui permet de créer des représentations tridimensionnelles de vos données sur des cartes.

Voir plus
Questions réponses
Comment installer un complément dans Excel ?
Pour installer un complément, allez dans l'onglet Insertion du ruban, cliquez sur Compléments et accédez au Store pour chercher et télécharger le complément voulu.
Quels sont les avantages d'utiliser PeopleGraph ?
PeopleGraph permet de créer rapidement des infographies interactives qui se mettent à jour automatiquement en fonction des modifications apportées aux données sources.
Comment Bing Maps améliore-t-il la représentation de données géographiques ?
Bing Maps permet de visualiser des données géographiques sur des cartes interactives, facilitant ainsi l'analyse et la présentation des informations géospatiales.
Nous allons maintenant parler d'une nouvelle catégorie de graphiques dans Excel, qui sont les graphiques que l'on peut faire à partir des compléments. Les compléments dans Excel sont des petits modules rajoutés, qui sont parfois développés par Microsoft, parfois pas, et qui sont accessibles par le store de Microsoft. Pour ce faire, nous allons voir tout de suite où est-ce que ça se situe. Alors lorsque l'on est sur un classeur Excel, dans le ruban sur l'onglet insertion, on a ici les compléments dans le troisième groupe d'options, les compléments qui sont accessibles. Nous avons des compléments de Bing, nous avons des compléments qui sont téléchargés, et d'autres qui ne le sont pas encore. Sur l'onglet « Mes compléments », je vais voir quels sont les compléments dont je dispose déjà. Alors, pour ma part, j'ai déjà installé ceux-ci. Imaginons que vous souhaitiez utiliser PeopleGraph, et bien, et que vous ne l'ayez pas encore, il faudra aller dans « Store » pour le chercher. Ceux que nous allons utiliser là vont être de deux types, des compléments CartBing et des compléments PeopleGraph. Nous utiliserons aussi l'option « Carte 3D » de Excel en lui-même. Alors, pour les charger, je vais sur « Store », je tape le nom, exactement comme dans une application. Pour télécharger mon complément, je vais sur « Store », et ici, je vais taper directement le nom du complément que je veux, ou bien je sélectionne une des catégories qui est proposée. Et puis, il me le télécharge. Je le retrouve après, ici, ou dans mes compléments. Alors, à quoi ça ressemble ? Eh bien, PeopleGraph, qui est ici, me permet d'avoir très rapidement, à partir d'un tableau de données comme celui qui est ici, en A et B, un graphique qui ressemble à une infographie telle qu'on les entend aujourd'hui. Avantage par rapport à une infographie, c'est qu'une infographie, c'est statique par rapport aux données dont on se sert. Alors que là, si je décide que ma direction est bien trop payée ou que je me suis trompée d'un zéro, je peux corriger et instantanément, mon graphique se remet à jour. Vous voyez qu'ici, ma direction est repassée à 15 000 euros au lieu de 150 000. Ça me permet de faire ce genre de graphique, ou bien celui-là, si je veux le voir avec une autre mise en forme. Et ça, c'est donc PeopleGraph. Comment ça marche, PeopleGraph ? Eh bien, pour insérer, je vais enlever celui-ci. Je vais sélectionner les données qui m'intéressent. Et puis ensuite, je vais cliquer sur mon petit bouton PeopleGraph. Et il va me dire, OK, j'ai trouvé des choses. Lorsque je vais cliquer sur mon PeopleGraph, j'ai ici un petit tableau qui me permet d'avoir accès à mes données. Il va me demander de sélectionner mes données. Il va me dire, OK, je les ai bien détectées. Il est un peu redondant, mais ce n'est pas très grave. Je lui dis, OK, je veux que tu me le crées. Et là, effectivement, il va me créer mon PeopleGraph par rapport à mes services que j'ai là, et me mettre le petit symbole qu'il a par défaut et la mise en forme qu'il a par défaut. Je vais pouvoir, dans ce même onglet Données, ici taper mon titre. En l'occurrence, je veux ma masse salariale, mon poids salarial par service. Je vais l'appeler donc masse salariale. Il me l'a adapté directement. Et ensuite, je vais aller sur la petite roue d'antiquette ici pour choisir le type, la thème, le thème et la forme dont je veux me servir. Le thème. J'avais pris ce genre de chose. Et la forme, c'est la petite forme, le petit symbole qui fait apparaître la donnée. Là, en l'occurrence, comme ce sont des salaires, ça me coûte cher, je mets des petits sacs de dollars. Type, je choisis, soit que j'ai le chiffre sur ma gauche et mes services sur la droite, soit que j'ai le chiffre et puis comme une bulle en dessous le nom du service, ou bien que j'ai le chiffre avec le nom du service en dessous, c'est ce que j'ai choisi là, et puis mes petits symboles à côté. Donc c'est extrêmement simple. Si maintenant, je veux faire un nouveau graphique, en prenant cette fois-ci des données de la population de mes services, je vais reprendre mes chiffres, je vais les sélectionner, je vais aller sur mon PeopleGraph, il va me demander d'aller sélectionner, pareil, mes données. Là, je ne les avais pas sélectionnées auparavant, donc je sélectionne mon PeopleGraph, je le déplace, je vais sélectionner les données qui m'intéressent. Je vais donc pouvoir créer le bouton Indevenu Vert et je rentre dans quelque chose de très proche de ce que j'ai là. Donc ça, c'est PeopleGraph. C'est un des outils extrêmement agréables parce que ça se met à jour, vraiment en automatisé. J'ai embauché trois personnes à la R&D, on est passé de trois à six, je tape mon six, il me met automatiquement à la R&D. Voilà, j'ai bien ma R&D, six personnes. Lui, il vous ouvre une fenêtre restreinte par défaut, c'est à vous de l'agrandir. On a des petites poignées de redimensionnement sur les côtés, en haut, en bas et dans l'angle. Pour supprimer un PeopleGraph, je le sélectionne jusqu'à avoir ces petites poignées et je supprime au clavier avec Supra. Nous allons maintenant voir les Graphic Bing Maps. Les Graphic Bing Maps, ce sont des graphiques qui s'appuient sur les cartes Bing pour y représenter vos données. Première chose, vous avez vos données. Ici, j'ai des données de visite par ville. Je vais dans Insertion, je vais activer le complément Experience Carte Bing que je lance. Le voilà, il se centre sur l'emplacement où je suis et il vous propose d'insérer des données. Encore une fois, il n'est pas obligatoirement capable de les repérer tout de suite. J'insère des données. Je les choisis. Il me met un petit message. On va essayer d'aller voir pourquoi. Je prends mon petit outil Bing Maps et je vais ici aller paramétrer. Je vais lui demander de choisir un type de carte. Est-ce que je veux des routes ou une vue aérienne ? Et puis surtout, je vais lui demander d'actualiser ce qu'il est en train de faire. Il me dit qu'il ne trouve pas Orange et Gap. Je ne sais pas pourquoi. Peut-être qu'il les prend pour des marques, mais ce n'est pas le cas dans mon exemple. Et il me centre après ça ma page, ma carte par rapport aux emplacements. Je peux le remettre au niveau du monde ou au contraire l'agrandir et le déplacer pour voir mes données en France. Je vais pouvoir dans mes paramètres ensuite choisir la couleur de mon cercle. Vous voyez que là, il a rétabli tout seul le cercle. Et si je ne veux plus gérer mes paramètres, refermer la chose. L'avantage, effectivement, c'est d'avoir une carte interactive avec mes données qui sont ici, qui sont mes visites par ville. Par exemple, j'ai à Saint-Chamond, je ne sais pas pourquoi, une augmentation considérable. C'est mieux si je le fais en minuscule. 5600 visiteurs. Enfin, une visite de 5600. Il râle toujours pour Orange et Gap. Si je grossis et que je vais voir ce que ça donne à Saint-Chamond, on voit bien qu'ici, on a notre petit cercle de Saint-Chamond qui apparaît. J'ai possibilité, dans mes paramètres, d'afficher la légende ou non. Là, ma légende se situe... Pardon, ce n'est pas la carte qu'il faut que je bouge. C'est le Big Map, ou mon petit ascenseur, se situe ici, parce que pour lui, c'est la taille qui est un repérage. Ça, c'est dans le cas d'un Big Map sur une seule donnée à la fois. Mais il y a un certain nombre de cas où on peut avoir deux types de données. Par exemple, là, j'avais mes visites, mais je peux avoir sur la carte suivante des sites, ce sont d'ailleurs les sous-domaines, des visiteurs et les objectifs réalisés. Alors, mes objectifs réalisés là, ce sont des kilo-objectifs. Donc, je vais rétablir tout de suite mes kilo-objectifs. Ça me paraît beaucoup, d'ailleurs. Non, ce ne sont pas des kilo-objectifs. Il me manque des zéros, pour que les données soient plus parlantes. Donc, j'ai mes sites, mes visiteurs, mes objectifs. Je vais donc appeler ma fonction Big Map, et je vais insérer des données. Je vais lui dire que les données qui m'intéressent, ce sont celles-ci. Puis, je vais valider. Je lui laisse le temps. Il lui faut souvent un tout petit peu de temps. Je vais descendre ma fenêtre. Voilà. Je vais aller préparer mes paramètres. Vous voyez que là, il me propose d'emblée un graphique en secteur, parce qu'il a bien reconnu que les données étaient de trois natures. J'avais mes étiquettes, mais aussi de deux types de données. Je voudrais qu'il me mette à jour. Je peux choisir les couleurs qui m'iraient le mieux. Je referme mes paramètres. Je lui demande de m'afficher sérieusement sur la carte ce que ça donne. Et voilà, je retrouve bien Milan, ici. Paris, là. Berlin, Londres, Madrid. Si je change une de mes données, vous voyez qu'ici, à Milan, la proportion étant presque d'un quart, il a automatiquement adapté mon petit cercle. Donc, il a un tout petit temps d'adaptation par rapport à votre carte. Toujours. Quand il va récupérer les antennes de colonne ou de ligne, puisqu'il faut qu'il place les villes sur l'ensemble de la carte mondiale, et qu'il adapte par rapport à son exemple de base qui est revenu des penses. Mais il vous permet après d'afficher des camemberts, des graphiques en secteur, directement sur votre carte, en fonction de vos besoins, et de les mettre en valeur. Donc, c'est quelque chose d'extrêmement pratique, d'extrêmement efficace, et qui vous permet de visualiser en un clin d'œil où se situent vos données, sans être obligé de figer l'ensemble dans une infographie à proprement parler. Dans les nouveautés graphiques que propose Excel, on a aussi les cartes 3D. C'est le cinquième groupe d'onglets du ruban. Les cartes 3D, c'est quoi ? Ça ressemble un petit peu au composant Bing qu'on vient de voir. Simplement, c'est quelque chose de plus ancien, qui a des fonctionnalités légèrement différentes. Ici, j'ai un tableau de mes microsites, pour un événement, et le nombre d'utilisateurs du microsite, sur une période donnée. Je veux voir la façon dont ça s'est implanté sur le territoire. Vous remarquez que ce sont toutes des villes françaises. Je vais pouvoir activer le composant cartes 3D. Je vais donc ouvrir le module 3D Maps de Excel. Il me propose d'utiliser les visites guidées que j'ai créées antérieurement, ou de créer une nouvelle visite guidée, ce que nous allons faire maintenant. Et là, il me propose carrément une MapMond, des champs, éventuellement, plus la plage de cellules qui était sur ma feuille, à savoir mes utilisateurs et mes villes. Je vais lui demander de placer dans la hauteur la somme de mes utilisateurs par ville. Et je vais lui demander, je peux les mettre en hauteur selon le type de graphique que je veux faire. Je peux faire des histogrammes groupés, juxtaposés. Je peux faire des bulles, ou je peux faire des zones thermiques en fonction de ce que l'on trouve. Je vais lui donner comme champ principal les villes. Lui va tout de suite comprendre que les villes qu'il a à visualiser sont en France. Donc j'ai bien mes villes et mes utilisateurs, la somme de mes utilisateurs. Si je regarde, voilà la carte qu'il me sort. Je peux du coup, après, demander à ce que mon calque, il appelle ça un calque, soit orienté, réorienté, grossi, diminué, soit un peu plus couché ou un peu moins couché. Et là, je vais pouvoir utiliser cette vue en lui rajoutant une légende, ou pas, ajouter un graphique, etc. Une fois que j'ai fait ça, donc vous voyez c'était extrêmement simple, une fois que j'ai fait ça, il va me créer une scène qui correspond à ça que je vais pouvoir paramétrer. Je vais lui donner un nom. Carte des utilisateurs des microsites. Et il me l'a nommé. Pour l'utiliser, il me suffit de cliquer sur la capture d'écran qui va me capturer la carte en elle-même. Je fais une capture d'écran, je bascule dans mon Excel et je la colle à cet emplacement-là. Ça devient alors une image.

Programme détaillé de la formation

1 commentaire
4,0
1 vote
5
4
3
2
1
elephorm-1431135@addviseo.com
Il y a 3 months
Commentaire
Très bonnes explications. Dommage qu'il n'y ait pas des fichiers d'applications.
Nos dernières formations Webmarketing
  • L'écriture pour le SEO
    Découvrir
    1h15 1 leçon
  • Apprendre Typeform : Les fondamentaux
    Découvrir
    Apprendre à créer un formulaire avec Typeform
    1h16 3,33 / 5
  • Apprendre Hubspot : Les fondamentaux
    Découvrir
    Apprendre les fondamentaux de Hubspot et développer votre activité digitale
    2h42 3 / 5
  • Apprendre Google Ads
    Découvrir
    Apprendre à créer et gérer vos campagnes publicitaires Google AdWords.
    2h46 3 / 5
  • Pack 5 formations
    Pack Google : Marketing tools
    Découvrir
    Si vous souhaitez promouvoir votre activité, créer un site internet, évaluer vos performances, mener votre enquête pour mieux comprendre le besoin de vos clients, pour optimiser vos campagnes marketing, ce pack est idéal pour vous.  Dans ce pack vous trouverez le programme complet des formations sur les applications Google qui constituent une boîte à outil Marketing :  Apprendre Google My Business pour optimiser la visibilité de votre organisation ou boutique sur Internet. Apprendre  Google Sites pour créer des sites internet très rapidement, sans compétences particulières en coding. Apprendre Google Tag Manager pour déployer et utiliser les outils d'intégration de tracking Apprendre Google Forms pour créer des formulaires en ligne pour collecter des informations pertinentes auprès de vos clients ou pour comprendre les profils et les besoins de vos prospects. Apprendre Google Data Studio pour exploiter, structurer et analyser vos données issues de différentes sources Google, de façon intuitive, collaborative et sécurisée.
    8h31