Introduction aux termes clés de la typographie

Lexique visuel des principaux termes typographiques
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Choisir et utiliser la typographie
Revoir le teaser Je m'abonne
5,0
Transcription

49,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis
5,0
49,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Comprendre les principaux termes typographiques
- Utiliser correctement ces termes dans des contextes professionnels
- Améliorer la qualité et la lisibilité de vos compositions textuelles

Découvrez les termes essentiels de la typographie pour améliorer votre compréhension et maîtrise du design graphique.

Cette leçon vous guide à travers une série de termes couramment utilisés en typographie, essentielle pour tout designer graphique. Vous apprendrez la signification de termes tels que oeil, ascendante, descendante, fonte, et bien d'autres. En comprenant ces termes, vous serez en mesure de mieux structurer et présenter vos textes tout en adoptant une approche plus professionnelle et précise dans vos créations.

Le concept d'emplattement est également abordé pour distinguer les polices avec et sans empattement. De plus, nous explorerons les notions de capitales initiales et de petites capitales, qui jouent un rôle crucial dans la lisibilité et l'élégance des compositions typographiques. Enfin, nous discuterons de la chasse des caractères et de leur graisse, éléments déterminants pour l'harmonie visuelle des textes.

Voir plus
Questions réponses
Qu'est-ce que l'oeil en typographie?
L'oeil en typographie se réfère à la partie d'un caractère minuscule comprise entre les ascendantes et les descendantes.
Quelle est la différence entre une fonte numérique et une fonte en métal?
Une fonte en métal fait référence à la pratique historique de couler des lettres en métal, tandis qu'une fonte numérique désigne les polices utilisées dans les logiciels de design modernes.
Pourquoi l'utilisation des empattements est-elle importante?
Les empattements facilitent la lecture rapide et aisée des textes, particulièrement dans les caractères utilisés pour des textes longs.
Avant de continuer cette formation sur la typographie, je vais maintenant vous proposer de découvrir la description de quelques termes qui sont fréquemment utilisés dans le domaine de la typographie. Atypie, comme son nom ne l'indique pas, il ne s'agit absolument pas d'une tribu indienne mais de l'association typographique internationale, Atypie donc, fondée en 1957 par Charles Peigneot et toujours active. L'atypie a adopté la classification des caractères de Maximilien Vox en 1962. Oeil, alors ce n'est pas l'organe qui nous permet de voir, l'oeil en typographie, il s'agit de la partie d'un caractère minuscule comprise entre les ascendantes et les descendantes. La hauteur de la lettre O ou E, par exemple, correspond à la hauteur d'oeil. Ascendante, partie d'une lettre se trouvant au-dessus de son oeil, lorsque vous avez par exemple la lettre minuscule P, vous avez une barre qui descend en dessous de la ligne de base de la phrase, et bien cette partie qui descend en dessous, c'est la descendante, alors que la partie par exemple sur un B minuscule qui va au-dessus de la ligne, donc encore une fois de base de la phrase, et bien c'est la partie ascendante. Donc ascendante, partie d'une lettre se trouvant au-dessus de son oeil, et descendante, partie d'une lettre se trouvant au-dessous de son oeil. Fonte, terme venant des origines de la typographie en plomb, définissant une police de caractère complète avec sa ponctuation, car comme je vous l'ai dit tout à l'heure, pendant très très très très longtemps, la typographie c'était tout simplement couler du métal en fusion dans un moule pour fabriquer des lettres séparément une par une. Donc à l'époque, il y avait un véritable intérêt à donner ce nom à une famille de police de caractère, c'était la fonte en métal d'une famille complète de caractères d'une typographie donnée, alors qu'aujourd'hui c'est vrai que ça n'a plus vraiment lieu d'être, mais que l'on continue d'utiliser le terme fonte, simplement généralement on y associe l'adjectif numérique, une fonte numérique. Capitale, il s'agit d'un caractère majuscule. La première capitale placée en début de phrase est appelée capitale initiale. Petite capitale, il s'agit des lettres capitales dont la hauteur correspond à la hauteur d'œil du caractère, c'est-à-dire que ce sont des lettres capitales mais qui sont plus petites. Bas de casse, il s'agit tout simplement d'un caractère minuscule et que l'on appelle bas de casse tout simplement parce que les minuscules du temps du plomb, lorsque les caractères étaient en plomb, étaient rangées dans la partie basse du casier de rangement que l'on appelle une casse, donc les bas de casse. Le corps, alors ce que l'on appelle le corps c'est tout simplement la taille d'un caractère typographique, ascendante et descendante incluse, taille mesurée en points typographiques. Donc par exemple pour un texte courant dans un livre classique, la taille du texte est en général comprise entre le corps 10 et le corps 12. C'est de cette manière-là que l'on indique la taille d'un caractère. Chasse, alors la chasse ce n'est absolument pas le fait d'aller tuer des animaux pour les manger, mais en typographie il s'agit de l'espace vital d'une lettre, donc ce qui comprend la lettre elle-même et ses approches, c'est-à-dire les espaces qui se trouvent à gauche et à droite de celle-ci, et on ne modifiera qu'exceptionnellement la chasse d'un caractère, on la modifiera également avec prudence afin de ne pas gêner la lisibilité et l'harmonie de la composition typographique. Graisse, il s'agit cette fois-ci de l'épaisseur d'un caractère. Plus un caractère est gras, plus il est épais, plus ses parties noires sont larges et épaisses. Romain, alors un romain ce n'est pas ce soldat un peu béné qu'Astérix et Obélix assomme à longueur de livre, mais il s'agit toujours en typographie d'un caractère vertical classique que l'on différencie de la fonction italique, donc lorsqu'on a un caractère italique on l'appelle bien sûr et naturellement italique, mais lorsqu'il n'est pas italique eh bien on le désigne sous le nom de romain. Ligature, une ligature c'est deux ou trois caractères typographiques réunis en un seul, pour éviter des juxtapositions graphiques disgracieuses. A l'origine une ligature c'était tout simplement la lésion de deux lettres afin de gagner de la place et de ne pas payer trop cher lorsque l'on faisait faire une composition typographique. Aujourd'hui du temps de l'ordinateur les ligatures sont soit courantes comme par exemple le OE ensemble ou alors le l'esperluette qui est la ligature du E et du T ou encore le arrobase qui est la ligature du A et du D, mais d'autres sont destinées aux travaux typographiques soignés comme FI, FFI, FL, FFL etc etc. On les trouve généralement au sein des polices de format open type dites pro. Ductus c'est du latin, il s'agit de la direction et de l'ordre des séquences qui forment le tracé d'une lettre, donc tout simplement le chemin que va suivre la plume, le crayon sur le papier afin de dessiner une lettre. Empattement, ergot qui forme la terminaison de certains caractères, généralement des caractères de labeur, facilitant la lecture rapide et aisée du texte. Sans ou sans sérif, terme anglais qui définit un caractère typographique sans empattement, par exemple le futur A. Sérif, terme anglais définissant un empattement et par extension un caractère avec empattement en opposition au caractère sans ou sans sérif. Étroitiser, c'est l'action de réduire la largeur d'une lettre par anamorphose, c'est une opération à proscrire, le résultat étant franchement laid. Largement il faut préférer l'utilisation d'un caractère étroit d'origine plutôt que de prendre un caractère et de l'étroitiser en forçant sa déformation. Caractère de labeur, il s'agit d'un caractère plutôt destiné à la composition de textes longs, romans, nouvelles, articles de journaux, etc., en opposition au caractère de titrage ou de fantaisie.

Programme détaillé de la formation

12 commentaires
5,0
12 votes
5
4
3
2
1
Isabelle75
Il y a 4 months
Commentaire
Une très belle formation. David Rault nous explique parfaitement les choses, est très clair. C'est un véritable plaisir de l'écouter nous raconter l'histoire de la typographie et ses usages. Je recommande fortement ce module.
isapironneau
Il y a 6 months
Commentaire
Passionnant et très instructif.
Une pépite, cette formation ! On en ressort tellement plus riche.
Merci à David RAULT !
cyriaque.lecomte
Il y a 1 year
Commentaire
J'ai toujours trouvé que parler typographie était d'un ennui mortel. C'était avant de voir ce cours incroyablement passionnant, très clair et qui donne vraiment des informations intéressantes et pertinentes. Quel plaisir !
charles.sename
Il y a 1 year
Commentaire
Très bon orateur, bien construit, de très bonnes bases sont posées tout ceci avec un rythme juste. Passionné et passionnant, David Rault donne les bases pour qui veut approfondir le sujet.
Un grand merci à lui.
spamluv
Il y a 1 year
Commentaire
Super vidéo pour appréhender de meilleure manière la typographie et ses différentes connotations associés, ainsi qu'une partie historique et culturelle sur la construction de l'écriture et de la typo très instructive.
séverinesolati
Il y a 1 year
Commentaire
Cette formation est une érudition.
Le formateur est agréable à écouter. Il a su me captiver par l'histoire de la typographique. Aussi, Il nous pousse à réfléchir.
J'apprécie beaucoup sa gestuelle, l'expression de son visage accompagne à merveille son dialogue. Le montage de la vidéo est très bien faite aussi.
delfe57
Il y a 2 years
Commentaire
Très instructif. Formateur clair et très agréable à écouter.
yacouba.k
Il y a 2 years
Commentaire
Belle formation! Formateur très TOP
geraldine.masse
Il y a 3 years
Commentaire
Formation extrêmement intéressante. La partie historique est captivante, les points théoriques sont pertinents. Le formateur partage sa passion avec nous, une totale réussite.
shop_5
Il y a 3 years
Commentaire
Merci pour cette formation passionnante , très pertinente et agréable à suivre !
helene_rabault
Il y a 3 years
Commentaire
Les conseils sur les associations de polices de caractères fournissent une bonne base et permettent de connaître des erreurs à éviter. Les explications sur la classification de Maximilien Vox complètent utilement le livre ABDC de la typographie par le même David Rault. En seulement deux heures ont ressort déjà très changé dans son rapport aux caractères. Merci.
larrosoirblog
Il y a 3 years
Commentaire
Formation très intéressante, surtout la première partie détaillant les origines de la typo.
Formateur agréable à écouter.
Nos dernières formations Typographie